Vous retrouverez ici l’ensemble des jeux qui ont été présentés au moins une fois sur un stand des Courants Alternatifs.

Dates des prochaines conventions :
◊ Votre convention ? Contactez-nous

Jeux Courts

Certains de nos jeux tiennent en quelques pages et sont distribués librement. Vous pouvez les retrouver sur Trop long ; pas lu. De rien !

Prochainement sur notre stand

Green Dawn Mall, de Côme Martin : Des ados explorant un centre commercial infini et tordu, à la recherche de leur ami·e qui y a disparu !

Love, Berlin, de Melville : Dans un Berlin décimé et isolé par un mystérieux virus qui plonge la plupart de ses habitants dans un sommeil catatonique, les piliers d’une communauté pacifique essayent de faire vivre Konkrete Farbe Radio, la radio pirate qui informe et apaise les habitants de la cité.

Pack Horse Library, de Léonard Chabert : Des bibliothécaires à cheval dans les années 30, qui parcourent les Appalaches pour assurer un lien avec les fermes et communautés isolées.

Jardin des esprits, de Fabien Hildwein : Une enquête patiente et attentive pour dénouer les relations intriquées d’une communauté et des esprits qui l’assaillent.

De Bile et d’Acier de Vivien Féasson : des ados dans des robots géants sont le dernier rempart de la civilisation contre les sirènes de l’averse, à leur détriment.

Nos Jeux
(Par ordre alphabétique)


Aux marches du pouvoir
, de Manuel Bedouet : Littlefinger VS Machiavel, une confrontation à base de dominos !



Café noir
, de Doc Dandy : Un hack de Macchiato Monsters pour jouer avec les codes du noir, des détectives désabusés, des femmes fatales ou des truands en quête de rédemption dans une ville sans concession.


Damnés, de Manon et Simon Li : Un jeu moral et mélancolique pour incarner des êtres immortels rongés par la Bête et liés par des pactes.


De mauvais rêves, de Julien Pouard : Jouer une famille dysfonctionnelle dans un Grand Nord fantasmé, entre vie quotidienne, rancoeurs et cauchemars.


Démiurges, de Frédéric Sintes : Incarner des adolescents capables de modeler la matière, de contrôler les flux d’énergie ou de lire et modifier les pensées, dans un monde où ces pouvoirs sont haïs ou convoités.


Dragonfly Motel, de Thomas Munier : Jouer des tranches de vie étranges à la manière de David Lynch.


Glorieuses, de Julien Pouard : Vous jouez des femmes cherchant à échapper à un quotidien morne en intégrant une troupe de catch télévisé dans la France des années 80.


Happy, de Gaël Sacré : Un jeu d’imagination solitaire, à mi-chemin entre une séance de relaxation et une exploration de ses fantasmes (au sens large du terme).


Happy together, de Gaël Sacré : Jouer ces bonheurs éphémères qu’on partage avec les autres et qui nous font goûter à une tranche de douceur et d’amertume.


Inflorenza, de Thomas Munier : Jouer des héros, des salauds et des martyrs dans l’enfer forestier de Millevaux.


Inflorenza minima, de Thomas Munier : Contes cruels dans la forêt de Millevaux, un jeu de sacrifices.



Into the woods
, de Morgane Reynier : Un jeu à deux, sur la rencontre entre une personne qui se promène dans les bois et un esprit mystérieux.


L’agence, d’Adrien Cahuzac : Un jeu d’action pour jouer des agents à la Mission Impossible qui protègent l’Europe et se préparent à une mission difficile.



La Vie de l’Absent, de Tiramisù : Reconstituer la vie d’une personne défunte au travers des indices laissés et des souvenirs parfois contradictoires de ses proches.


La Saveur du Ciel, de Fabien Hildwein : Jouer à deux la quête d’un jeune cuisinier virtuose pour le plat parfait.


Les Petites Choses Oubliées, de Sylvie Guillaume et Christoph Boeckle : Eternal sunshine of the Spotless mind. Jouer à deux l’exploration des souvenirs d’un couple après une rupture. Et choisir de les effacer ou pas.


Libreté, de Vivien Féasson : Protéger la citadelle des enfants perdus des assauts des sirènes de l’averse, dans un monde où la pluie tombe continuellement et dont les adultes ont disparu.


Monostatos, de Fabien Hildwein : Incarner des héros ou héroïnes plus grands que nature, pour faire face à Monostatos, dieu de l’humanité qui règne en maître absolu.


Millevaux Sombre, de Thomas Munier : Un supplément à Sombre, pour jouer de l’horreur survivaliste dans l’univers de Millevaux.


Onanirisme, de Kco Quidam : Un jeu de rôle solo où l’on explore la sensualité d’un personnage.


Perdus sous la pluie, de Vivien Féasson : On raconte que les enfants qui se perdent dans la ville un soir de pluie finissent dévorés par les sirènes de l’averse…


Prosopopée, de Frédéric Sintes : Un jeu contemplatif où on incarne des êtres divins, qui viennent réparer des problèmes d’équilibre entre l’humain et la nature dans des petites communautés.


Psi*Run, de Meguey Baker : Des personnages se relèvent d’un crash. Ils n’ont plus aucun souvenir, à part qu’ils ont des super pouvoirs et qu’ils sont poursuivis.


S’échapper des Faubourgs, de Thomas Munier : Jouer un groupe d’amis perdus dans les Faubourgs, à la fois familiers et cauchemardesques. Un seul pourra s’en échapper.


Sens Hexalogie, de Romaric Briand : Un jeu de space-opera (pensez à Métroïd qui rencontrerait Les Chevaliers du Zodiaque) et de philo-fiction qui joue sur la frontière entre fiction et réalité. Rejoignez la Résistance terrienne dans son combat contre Sens !


Sphynx, de Fabien Hildwein : Jouer une exploration à la Myst, percer les secrets de ruines improbables et en être bouleversé.



Sombre
, de Johan Scipion : La peur comme au cinéma… Jouer les victimes d’un film d’horreur.


Summer Camp : Premier Bivouac
, de Manuel Bedouet: Kit d’introduction ou supplément à Summer Camp, pour jouer une colo courte.


Summer Camp de Manuel Bedouet : Les Goonies dans Lost. Une bande de Louveteaux entre “activités nature” et “histoires qui font peur”.


Sur la route de Chrysopée, de Morgane Reynier : Un jeu épistolaire où l’on incarne un alchimiste et son apprenti au cours de leurs voyages et leurs recherches.


Sur les frontières, de Manuel Bedouet : Jouer des jeunes nobles de la capitale envoyés dans un bourg frontalier pour y devenir des adultes, voir des Héros. Initiatique. Epique. Tragique.


Terres de sang, de Manon et Simon Li : Jouer une exploration extérieure et intérieure : l’arrivée de pionniers sur un Nouveau continent et les raisons profondes de leur voyage.


Tours de Garde, de Julien Pouard : Des aventuriers chevronnés, perdus dans un donjon qui veut leur peau. Perdre votre leader et la moitié de votre équipement. Survivrez vous à l’expérience, trouverez vous ici les clefs pour mener à bien vos quêtes personnelles ? 


Yokai, de Kco Quidam : Jouer des petites divinités à mi-chemin entre l’humain et l’animal qui veillent sur les personnes habitant un petit village de campagne isolée du monde et de sa modernité.