[Millevaux Mantra] Oedipos

Pour poster les compte-rendus de vos parties
thomas munier
Messages : 1006
Inscription : 02 févr. 2017 16:28
Prénom : Thomas

[Millevaux Mantra] Oedipos

Message par thomas munier » 05 mai 2019 08:29

OEDIPOS

L'expérience mindfuck tactique la plus totale dans ce test du scénario reprenant la vie d'Oedipe dans trois réalités parallèles et des poussières.

Joué le 30/10/2016 aux Utopiales, à Nantes

Le jeu : Millevaux Mantra, guerre et contagion entre univers forestiers

Les personnages :
Tonnerre, Ed, Brume, Tempête, le Gardien, Arbre-Soleil

Image
Oedipe et Phorbas, par Felix Lecompte, domaine public, photographie : Pierre-Yves Beaudouin, cc-by-sa


L'histoire :

Ils se réveillent dans une salle cubique couverte d'inscriptions en hébreu.
Il y a :
- Brume, un homme petit, moyen, avec des yeux de fou, qui porte un fléau à grain, plein de sang : fléau à battre le foin, à servi à tuer quelqu'un. Il vénère la Statue.
- Tonnerre, un pysique passe partout, mi ange, mi démon, porte un pagne et un pot de crème Nivéa pour changer de visage (consommé). Elle est amoureuse d'une edelweiss
- Ed, environ 30 ans, des cheveux courts, un bouc, une cicatrice autour du cou, il porte un bouclier, on dirait Tony Stark qui aurait greffé sa tête sur le corps de Captaine America. Il veut protéger les faibles.
- Arbre-Soleil, un homme très grand, beau, la peau intégralement marron, les cheveux mi-longs, ébouriffés, dorés, et donne l'impression de ne pouvoir dormir depuis des années. Il porte un tube de somnifères avec un cachet restant. Il souhaite retrouver la mémoire, même s'il lui en coûtera.
- Tempête, robuste, des cheveux longs blonds, les yeux marrons, un tatouage de dragon sur le dos. Il porte une lame à castrer les cochons et son idéal, c'est réussir à tout prix.
- et le Le Gardien, un physique de gamin.e de 13 ans, chauve, des mains à six doigts. Ce.tte scientifique, calme, posé.e, empathique, parle peu et d'une petite voix, iel est hermaphrodite et porte une main tranchée vivante, ayant appartenu à son fidèle assistant Igor. Son idéal consiste à découper des parties du corps de ses amis pour en garder le souvenir.

Il y a des organes séchés reliés à des cuves. Certaines cuves s'éjectent violemment de leurs alcôves, l'une est sur le point de décapiter Tonnerre dans son élan !

Il y a trois portes : l'une donne sur un labo mais est piégée avec un couperet, l'une est une porte aux étoiles, l'une promet un combat puisque qu'une vieille nonne psyker s'y engouffre pour s'en prendre à eux.

Brume a la vision d'une statue dans un marais. Il boit de la boue.

Le Gardien cherche à fermer les vannes des alcôves. Il y parvient, la cuve épargne Tonnerre, mais dans sa lancée, elle décapite le Gardien.

Dans un monde de jungles qui recouvrent de majestueuses ruines évoquant les temples d'Angkor, un alter-ego du Gardine est pourchassé par des sorciers tribaux. Il passe in extremis la porte des étoiles, ce qui le fait échouer dans la salle cubique.

La vieille nonne qui s'est présentée sur le seuil tire avec un fusil d'assaut qui crache des douilles de verre contenant des cerveaux. Ils la maîtrisent, lui arrachent l'oeil. Ce faisant, des yeux poussent sur le bras de Tempête, puis sur le dragon tatoué dans son dos.

Brume a de nouveau une vision de la statue. Il noie son maître.

D'autres vieilles bourrinent dans la porte, Ed la tient fermée.

Les autres rencontrent, à l'avant de cette construction qui s'avère être un grand vaisseau spatial, Onyx, héritier de la corporation Genesis par ses parents.)
Les vieilles s'avèrent être les douze servantes de la Sphynx : elle cache la vérité, car la vérité, c'est le pouvoir sur le monde, et elles veulent empêcher Onyx de l'atteindre.

La tempête stellaire ouvre les cuves : Dans l'un, Tempête découvrent un clone de lui castré, dans un autre un clone lui en homme porc avec un dragon porc tatoué.

Dans le combat contre les vieilles, l'une perd sa main, guillotinée par la porte-couperet.

Le Gardien va dans son labo, il récupère la tête d'Ed.

Flash back : un barbecue festif, quelque part en Amérique. Ed et le Gardien se cuisent des steaks et des oeufs.

Alors qu'ils échouent à soigner Tempête, Tonnerre utilise son pot de Crème Nivéa qui gomment les yeux sur sa peau.

Les vieilles pervertissent souvenir qu'Ed a du barbecue.

Onyx les recrute pour se battre.

Ils filent dans un vaisseau organique à l'intérieur d'intestins colossaux vers l'infra-monde oraculaire.

Baston avec les Gémeaux, combustion spontanée au-dessus d'un puits de pétrole.

Tonnerre découvre le labo où est entretenue l'edelweiss dont elle tombe amoureuse. Elle passe le sas avec Brume, mais l'orchidée meurt une fois séparée de son cordon. Flashes d'un millier de mondes, dont des serres en Hollande, où elle meurt toujours.

Flash back : pourrir dans la technol devenue folle, récupérer le lichen liquide dans un labo.

Ils scannent les pensées d'Onyx qui s'avèrent parfaitement bonnes. En surface.
(pensées de surface)
Il respire la bienveillance, il est seul au monde : son équipage a été massacré par les vieilles, il a régénéré les héros pour l'aider.

Avec eux, il va voir la Synfaune, pour vérifier la prophétie. Il veut devenir grâce à ça le roi de Planète Pétrole, empêcher que le pétrole soit monnayé aux bellicistes de la guerre des univers.

Vision d'Arbre-Soleil et Orson (l'alter-ego contemporain d'Onyx) dans une camion.

Lamjed & Orson dans une limousine à travers le désert, contact avec le tyran W, Arbre-Soleil et son double se passent des papiers par le passe-plat de la limousine, et une clé usb vers le monde de l'arbre soleil. Vision de la Statue sur un smartphone. Hélicos jaunes dans le ciel de plomb.

Oeuf (l'alter-ego d'Orson dans ce monde antique forestier) et les héros sont pendus par les pieds à un arbre, les parents adoptifs d'Oeuf vont le récupérer, le Gardien s'échappe du labo grâce au couteau qui a servi à trancher les liens d'Oeuf.

La Planète-Arbre. Les vaisseaux du Roi en Jaune. Les héros dans de monumentaux scaphandres, dans la froide cité de pierre de Carcosa, sont confrontés au Roi en Jaune, qui leur dit d'empêcher la naissance de l'hermaphrodite, car la folie c'est la vérité.

Les héros sont dans le palanquin d'Oeuf lors du défilé qui doit le conduire sur le trône après son union avec la reine endeuillée. Les héros lui reprochent ses torts, et rage, Oeuf le demi-dieu les tue tous dans le palanquin. Il les tuent dans toutes les réalités

Tonnerre a la vision d'une femme voilée : Jouvence. Sa peau est sans couleur sa bouche est une edelweiss.

Une cité souterraine. Au sommet, Brume face à la Statue. Elle veut s'accoupler à lui, la tempête du désert détruit le smartphone. Une fois cet idéal de vénération obsolète, Brume développe un nouvel idéal ; après ses expérience sur les cellules-arbres qu'il vient de se remémorer, il veut refaire des expériences folles.

Tonnerre arrive à fuir jouvence, aidé par les autres héros, mais son cœur est brisé

Résurrection ; Tonnerre est maintenant prêtresse du Bouc Noir.

Fuite par la clé usb pour retirer Onyx de l'équation. Arbre-soleil s'apprête à être le nouveau dieu, Brume résiste à l'envie de le vénérer.

Ils jettent le somnifère dans la bouche d'Arbre-soleil. Chute de la pyramide.

Tonnerre a de nouveau une vision de Jouvence, il l'évite, il entend son coeur qui se brise.

Ed est activé à son barbecue. Oeuf le traite de menteur, de voleur. Ed met sa fille à l'abri.

Tempête en spartiate acculé, se lance à de l'assaut de Xerxès le roi en Jaune.

Tempête castre des cochons dans une porcherie. L'odeur est infecte. Une version d'Orson tout bouffi l'engueule, Tempête reprend. Les cris des cochons qu'on castre.

Arbre-Soleil et Orson sont dans un hélico.


Feuilles de personnage :

Brume
+ description : petit, moyen, passe partout avec des yeux de fou
+ Objet : Un fléau plein de sang : fléau à battre le foin, à servi à tuer quelqu'un
+ Déjà Vu : Pile je mange le truc noir, face je bois la boue (pièce avec une face qui représente la face voilée du Roi en Jaune)
+ Idéal : Je vénère la Statue.
(une fois cet idéal obsolète, nouvel idéal ; après mes expérience sur les cellules-arbres, refaire des expériences folles)

Tonnerre
+ Physique passe partout, mi ange, mi démon, porte un pagne
+ Objet : pot de crème Nivéa pour changer de visage (consommé)
puis un autre objet : lichen liquide qui ronge toute chose artificielle (consommé)
+ Déjà vu :
Robe noir, pourri, moisissure, bouc à sacrifier à mes pieds, "Je suis le ver et je suis la chair, je suis la peau et je suis les os, je suis la nouvelle manne et l'ancienne pourriture."
+ Idéal : Amoureuse d'une edelweiss
(puis une fois obsolète ; faire pourrir toute technologie)

Ed
+ environ 30 ans, cheveux courts, bouc, cicatrice autour du cou, 1.75 m
+ idéal : protéger les faibles
+ objet : bouclier

L'Arbre-Soleil
+ très grand, beau, peau intégralement marron, cheveux mi-longs, ébouriffés, dorés
+ idéal : retrouver la mémoire (mais il y a toujours une mauvaise surprise)
+ Déjà-vu : la chute d'une cité volante (vue d'en dessous)
+ Objet : un tube de somnifères avec un cachet restant, et l'impression de ne pouvoir dormir depuis des années
+ (puis un objet supplémentaire : clé usb donnant sur un autre univers vénérant l'Arbre Soleil (moi), lui offrant les viscères d'Onyx

Tempête
+ 1m85, 80 kg
cheveux longs blonds, les yeux marrons, tatouage de dragon sur le dos
+ Objet : lame à castrer les cochons
+ Souvenir : je fais partie d'un groupe qui se fait charger par une armée
+ Idéal : réussir à tout prix

Le Gardien
+ physique de gamine de 13 ans, chauve, main à six doigts, scientifique, calme, posée, empathique, parle peu petite voix, hermaphrodite. savoir faire ; science biologie humaine, psychologie, psychanalyse
1m55, 42 kgs
+ Idéal : découper des parties du corps de ses amis pour en garder le souvenir
+ Objet : main tranchée en liberté = la chose, main de mon fidèle assistant Igor
+ Déjà-vu : labo avec organe vivant, étiqueté avec noms et polaroids (photos joyeuses)


Commentaires :

Profil de l'équipe :
Joueuses : expérimentées, sauf la joueuse de Tonnerre, dont c'était la première partie

Briefing :
+ J'ai expliqué à l'équipe que les personnages étaient les fragments de dieu primordial, qu'ils avaient connu des vies antérieures dont ils gardaient des souvenirs, qu'ils étaient recherchés par dieux, parce que leurs corps était fait d'emprise, qu'ils constituaient du mana, qu'ils étaient du carburant, et que morts, ils deviendraient du pétrol, source de mana.
+ J'ai prévenu que ça allait être sexy-gore, j'ai briefé sur la possiblité de mettre les bras en croix pour annuler une scène trop gênante.

Mise en jeu :
+ La fiction était très charnue, frénétique, et ce compte-rendu lui rend peu honneur, il manque des éléments de compréhension importants.
+ Je n'ai utilisé que deux tables aléatoires : la table des douleurs et l'Almanach
+ Les bras en croix n'ont été utilisés qu'une seule fois, par le joueur d'Ed, je pense, sur une scène de copulation entre Brume et la Statue ou un truc du genre, je suis passé à autre chose sans trop chercher à comprendre. C'était pas une utilisation des bras en croix proprement dit mais disons qu'il a peut être saisi le fait que je me préoccupais que chacun et chacune reste dans une relative zone de confort.

Retours de l'équipe :

+ Joueuse de Tonnerre : Je suis novice. Je m'attendais plus à un truc apocalyptique. J'ai accroché au début et à la fin j'ai trouvé un peu long, j'étais perdu dans ce mythe d'Oedipe revisité.
Mais j'ai passé un moment sympa. Sauf que la SF c'est pas trop mon truc, c'est complexe à comprendre. En revanche, le côté hard m'a pas choquée.

+ Joueur d'Ed :
J'ai beaucoup aimé le côté multivers. Les attaques des femmes en jaune, la symbolique. J'ai pas trop vu la forêt (oubli des mondes forestiers de ma part)

+ Joueur de Brume :
Le côté touffu est un bon point. Y'a une ambiance et une patte.
Sans les pauses on aurait été perdu, elles sont venues à point nommé pour qu'on reprenne notre souffle et qu'on cogite entre nous [Note de Thomas : j'ai quitté la table deux fois cinq minutes, et visiblement les joueuses sont restées à parler du jeu pendant ce temps]

+ Joueur de Tempête :
Le fait qu'on soit amnésiques et à poil, ça nous recentre sur les enjeux du scénario. Mais au final, on est restés tous nus tout le temps sans que ça ne gêne personne, tellement y'avait d'autres choses à faire !

Retour personnel :

+ Groupe de jeu très cool, belle jongle entre jouer pour la gagne et prêter le flanc aux situations hardcore (tactico-esthétique)
+ Je parle peu de ce jeu car il a été abouti avant même le premier playtest, comme étant un golem de jeux éprouvés, et je le teste peu, pour les mêmes raisons, mais je l'overkiffe
Outsider. Énergie créative. Univers artisanaux.
Ma page Tipee.

Répondre