[Sève] Je suis un caillou

Pour poster les compte-rendus de vos parties
thomas munier
Messages : 1006
Inscription : 02 févr. 2017 16:28
Prénom : Thomas

[Sève] Je suis un caillou

Message par thomas munier » 23 avr. 2019 09:11

JE SUIS UN CAILLOU

Quand l'égrégore permet toute la puissance d'une chanson. Avec un détour mécanique par le jeu de rôle Sève ! Un enregistrement et un récit par Claude Féry


Le jeu : Sève, un jeu de rôle Millevaux pour pencher entre sa survie, sa mémoire et son humanité, par Claude et Gabriel Féry

Joué le 02/12/2018

Lire / télécharger le mp3

durée 1 heure

trois joueuses : Mathieu, Gabriel et moi-même

Image
angela7dreams, ___, cc-by-nc, sur flickr.com


Épisodes précédents de la campagne :

* : partie enregistrée
** : partie enregistrée, sans compte-rendu écrit

1. Les Brimbeux*
Premier test du jeu par Claude, Gabriel et Mathieu Féry. Création de personnages et menues péripéties autour d’un cadenas mémoriel et d’une crête de punk.

2. Trouille *
Suite de la campagne menée dans les hortillonnages normands, une petite Venise maraîchère hantée par de dangereux horlas à tête de courge. Avec un test de « pas de côté » sur la prise de narration lors des jets de dés.

3. Le voleur de gidouille *
Une partie toute en narration, avec d’étranges rencontres et d’étranges reliques.

4. Que meure la bête **
Une séance entière de planque pour échapper au monstrueux propriétaire de la gidouille.

5. Mala **
Une partie des plus étranges au cœur de la forêt hantée par un horla, sans presque aucun jet de dés.


Fiction :

Après que les plus jeunes se soient assoupis, éreintés, emplis de ressentiments et de craintes, Smerdi et Chupdia se sont disputés autour du meurtre de Moritz.
Leurs arguments épuisés, dans la moiteur de la cavité boueuse, ils en sont venus aux mains.
Dans la boue, Chupdia cherchant à tordre la cheville de Smerdi qui l’avait projeté contre la paroi, le pugilat s’est achevé dans les cris terrorisés de Dragon. Herz n’était pas en reste et La Gaude mimait le cri de Dragon.
Puis tous se sont assoupis pour s’éveiller en pareille terreur à presqu’aube le ventre creux.
Ils ont picoré les nèfles du pot de Herz avant de reprendre la route.

En chemin, la pluie s’est enfin tue.

Ils ont mangé d’appétissants champignons qui rient, sur les conseils de La Gaude et de Herz et alors qu’ils échangeaient sur la nature de La Reine du Bois et que le pauvre Smerdi essayait vainement d’expliquer la nature d’un satyre au jeune Herz, un bouc noir à quatre cornes les a pris en chasse.
Selon Smerdi, il s’agissait là du corbeau, l’espion Horla des bois. Les gamins se donnant la main ont pressé le pas. Smerdi les enjoignit à ne plus penser au bouc, Le Corbeau, de penser à rien. Chupdia dont le ventre criait famine à pensé à manger et a remarqué des champignons.
Alors que les plus petits baffraient les champignons jaunes suintants, Smerdi leur a proposé de penser aux cailloux. Herz a alors lancé de sa voix haut perchée et zézayante, « Je suis un Caillou » en boucles horripilantes.

Parvenus en lisière d’un nouveau bois, la pluie a repris.
Dans la clairière, un agencement de pierre en forme de spirale à attiré leurs regards.
Les pierres n’étaient que des feuilles de Vomembres ou d’Opprobre .

Le temps a changé, tout est devenu confus.

La pluie a cessé. Ils étaient dans la clairière, tous à manger les champignons jaunes découverts par Herz, alors que ni Smerdi, ni Chupdia, n’avaient pu se résoudre à en manger.

Alors, un être à quatre pattes, quatre bras, quatre têtes aux quatre yeux d’un blanc laiteux, s’est mis à frissonner de toutes ses feuilles exhalant un sifflement inquiétant dans le buisson voisin.

Alors, Smerdi a tendu la main aux autres, ils ont formé une ronde et ont chanté en cœur « Je suis un caillou » à tue-tête jusqu’à se que la créature se dissipe dans un bruissement de feuilles noyées par la pluie.


Réponse de Thomas :

Intéressant compte-rendu !

On sent une convergence avec Sève.


Claude :

Nous avons joué à Sève Fripouille
La conversion est aisée, l'inventaire étant commun

Thomas :

Autrement dit, c'était votre campagne de Fripouille, mais avec les règles de Sève ?

Claude :

Oui enfin l'idée c'est de basculer de l'un à l'autre en fonction de ce que l'on souhaite
En fait je suis resté sur Fripouille jusqu'à la confrontation avec la créature où j'ai considéré, tout comme Gabriel que Sève était appropriée

Thomas :

L'une des finalités d'avoir plusieurs jeux Millevaux est justement de pouvoir changer de système en cours de campagne, en fonction des besoins. C'est notamment ce que fait Damien Lagauzère sur ses campagnes solos.
Outsider. Énergie créative. Univers artisanaux.
Ma page Tipee.

Répondre