[Fripouille] Craonne

Pour poster les compte-rendus de vos parties
thomas munier
Messages : 969
Inscription : 02 févr. 2017 16:28
Prénom : Thomas

[Fripouille] Craonne

Message par thomas munier » 16 avr. 2019 08:58

CRAONNE

La première guerre mondiale, la Bataille du Chemin des Dames, revisitée avec la contamination par Millevaux. Un récit par Claude Féry. Avec en prime, le scénario !

Le jeu : Fripouille, par Claude Féry, aventures rapides aux accents de donjon moisis dans la forêt de Millevaux

Joué À domicile le 10/11/2018
Deux participants.

Scénario
Feuilles de personnages

Image
anonyme, domaine public


Univers : Berry-au-Bac 16 novembre 1917
Personnage : le maréchal des Logis René Offrion, sous chef de char Schneider CA1 61047 batterie 3
Fonction canonnier.
Classe 1916.
Nous avons rédigé le fascicule d'incorporation dudit soldat.

Le personnage à été défini aléatoirement avec les règles de Fripouille amendées en raison du contexte.
Ainsi le matériel est défini en rapport avec le paquetage du poilus ordinaire.

Mathieu a désiré utiliser le hasard jusqu'au bout et a ainsi déterminé sa position au sein de l'équipage.
Il a ensuite déterminé les caractéristiques de 4 autres membres de l'équipage en dehors de l'officier, le sous lieutenant Debruères dont je souhaite conserver le statut de figurant.

Les autres figurants pourraient devenir des personnages de secours en cas de disparition prématurée de René.

Nous avons pris notre temps
.
40 minutes


Image
photo : Claude Féry, par courtoisie


Ensuite, j'ai débuté la session en évoquant le positionnement de son unité au sein des troupes mobilisées pour la grande offensive.

Sans interprétation, puis j'ai déposé le plan du char.

Alors la Mathieu s'est insurgé !
Pendant une heure il a examiné toute les faiblesses de son unité au regard de la mission confiée : enlever la côte 76 en surplomb sous le bois de Claquedent.

Pour lui le char est mal conçu, la stratégie hasardeuse, et les défis à relever sont trop nombreux.

La discussion était passionante et amusante et à mon sens tout à fait dans la veine OSR. (cf playing war de Ben Milton sur sa chaîne YouTube)

La dangerosité de la mission mérite un plan z'' qu' il s'est employé à développer, cherchant à convaincre son officier de la folie de la stratégie de l'attaque brusquée, qu'il a rebaptisé musquée.
Sans que nous ayons à proprement parler commencé à jouer nous avons pris un réel plaisir à cette séance de world building.

Nous jouerons demain la mission :

Un voyage sans retour vers le bois de Claquedent et Millevaux

Image
photo : Claude Féry, par courtoisie

Réponse de Thomas :

A. C'est super intéressant !

B. ça me rappelle ma campagne de Warsaw où j'avais fait une reconstitution de la bataille du Chemin des Dames, en changeant les protagonistes.

C. A ce propos, l'ultime bande-son, c'est cet album : Villers au Vents, par Collection d'Arnelle-Andréa

D. Très bien d'adapter la créa de personnage au contexte.

E. Sur Wikipedia, j'avais trouvé le détail du paquetage, en fait les poilus étaient carrément suréquipés. 20 kilos de paquetage ! ils avaient de quoi tenir un siège, mais ça s'est avéré un problème car la lourdeur du paquetage en faisait des cibles faciles.

F. Hé hé je suis curieux de voir ce que la présence d'un blob dans le char va donner :) J'ai ai moi aussi mis deux ou trois fois dans mes parties de Millevaux.

G. A voir à l'usage, mais je suis un peu sceptique sur les règles d'attrition avec dés d'usure et jets de sauvegarde que tu as mis dans ton programme, non programme. J'ai le sentiment qu'il faudra lancer plein de fois les dés avant que l'attrition ne se fasse sentir.


Réponse de Claude :

C. Merci
F ou G
Le compteur temporel de d6 minutes pour l'égrégore et les chances de succès à Fripouille sont faibles : il faut obtenir 15 après ajustement de caractéristique de +1 à +5 dans l'équipage.
Je pense au contraire que le donjon intérieur du char Schneider va donner lieu à quelque chose de terrible au sens qu'il y aura horla à bord avant le départ prévu de 9 heures
Pour le paquetage l'exiguité du char explique qu'ils n'aient pas le complet
Ce qui était le cas de la Force Noire ce jour-là malheureusement


Nous venons de finir la partie
À 7h45 tout l'équipage était contaminé sauf René Mathieu.
Le char a pris le dessus au carrefour du Choléra et Mathieu l'a sabordé après avoir éliminé une dernière pièce de 77.
Les deux survivants historiques sont ceux devenus pleinement horlas.
Je suis très content du résultat.
Mathieu juge à sa convenance l'équilibre entre Millevaux et aspect jeu historique
J'ai utilisé deux morceaux de Naked City : Artemisia absentum et La cathédrale engloutie, mêlés à des bruitages de guerre pour finir sur la chanson de Craonne et le chemin des Dames
Outsider. Énergie créative. Univers artisanaux.
Ma page Tipee.

Répondre