Représentativité et espace safe au sein de la communauté

Pour proposer et discuter de l'organisation des Courants Alternatifs
Brisecous
Prénom : Mathieu
Localisation : 66
Contact :

Re: Représentativité et espace safe au sein de la communauté

Message par Brisecous » dim. 29 oct. 2017 19:32

Avoir peur de prendre la parole quand tu es habitué(e) à t'en prendre plein la gueule est légitime. Donc je suis sensible au fait de proposer un cadre sécurisant pour une prise de parole apaisée et équitable. Je te rejoins Arjuna quand tu dis qu'il y a des problèmes. Oui, il y a des problèmes dans la société, et c'est pour ça qu'on parle de X-card et d'autres choses que tu as citées. La question cependant, c'est y a-t-il des problèmes au sein des CA ? SI c'est le cas, et SI une application vigilante de la lecture et de l'écriture charitables ne suffisent pas, alors on peut envisager de mettre en place de nouvelles solutions. Mais avant, je préférerais pour ma part qu'on réfléchisse à ces "SI", parce que ce n'est pas la peine de mettre en place des solutions si celles que nous appliquons sont déjà fonctionnelles. C'est pour ça que j'aimerais avoir des retours de personnes qui estimeraient avoir besoin des solutions dont on parle. Ces besoins ont-ils été exprimés par une personne concernée ?
Blog de Brisecous - Fondateur de Ludiconcept - Auteur d'Opération Archéo
Nouvel article une fois l'an

Eugénie
Prénom :

Re: Représentativité et espace safe au sein de la communauté

Message par Eugénie » dim. 29 oct. 2017 19:59

Je crois qu'il serait peut-être plus logique de prendre l'affaire par l'autre bout, et travailler d'abord de notre côté à créer un climat (et le promouvoir) qui encouragerait les personnes à venir s'exprimer avant de demander à la cantonnade s'il y a un problème.

Il y a aussi le fait qu'on ne sait pas encore ce que donnerait telle ou telle solution. Perso, je n'éprouve pas spécialement le besoin d'un espace dédié aux membres féminins. Et en même temps je ne peux pas m'empêcher de me demander "qu'est-ce qui ressortirait de cet espace s'il était mis en place ?" Est-ce que j'aurais plus d'interlocutrices ? Est-ce que, sans le regard masculin sur nos échanges, on aborderait d'autres sujets que je ne soupçonne pas aujourd'hui ? Ou est-ce qu'on trouverait ensemble des solutions à des problèmes que les hommes rôlistes ne se posent pas ? Je n'en sais rien. Je sais juste que ça serait très différent des échanges que j'ai pu avoir sur le fil Et pourtant elles jouent de ce forum.

KcoQuidam
Prénom :

Re: Représentativité et espace safe au sein de la communauté

Message par KcoQuidam » dim. 29 oct. 2017 21:47

Pour la notion des espaces réservés je laisse les gens en parler je ne pense pas avoir plus à dire.

Pour la question de la modération des sujets, une règle de Silentdrift (je suis de la vieille vieille génération) était que la personne qui démarrait un sujet était maîtresse de bord de ce dernier (et donc pouvait préciser si la discussion sortait de sa volonté initiale et donc demander un bouturage). C'est peut-être un élément de ce que tu appelle de la courtoisie Brisecous. Mais il m'est d'avis que ça ne mange pas de pain de l'écrire quelque part si c'est le comportement "courtois attendu" car la grande majorité des personnes qui viennent d'autres communauté n'ont pas fatalement ce réflexe.

Note ceci dit : de mon point de vue il sera illusoire d'espérer avoir une communauté ouverte (sous entendre : qui accepte de faire rentrer plein de gens qui viennent de plein d'horizons), plus ou moins "safe" (ou du moins un minimum non hostile) et non-modérée. À un moment il se posera des questions très concrètes, et potentiellement rapidement si la "pub" sur la cellule marche bien. Que fait on si quelqu'un vient poster en boucle des messages disant qu'il n'est pas convaincu sur le topic "et pourtant elles jouent" ? Doit on laisser faire si quelqu'un partage une initiative style "et pourtant ils jouent" avec des témoignages de personnes masculine qui se plaignent que leurs compagnes ne les laissent pas assez jouer ? Que fait on si un membre mégenre ouvertement une personne de la communauté ayant fait un CO (Edit: Coming out, je vais tenter d'éviter les acronymes pour la suite, tout mes excuses ^^') ? Etc, etc, etc. Au bout d'un moment "la courtoisie" ne sera pas une réponse fatalement suffisante, car les personnes des exemples sus-nommés pourraient très bien être des gens fort courtois et intéressants par ailleurs sur tout les autres sujets.

C'est, à titre personnel, un point pour lequel j'attends de voir ce qui va se produire sur les CA, car d'expérience je sais que les structures qui se veulent très consensuelles/avec peu de modération sont souvent très très vite déraillées sur ces questions.
Modifié en dernier par KcoQuidam le dim. 29 oct. 2017 23:15, modifié 1 fois.
Elle/They + accords féminins. Jeux amateurs : http://kcoquidam.blogspot.fr

Arjuna Khan
Prénom :

Re: Représentativité et espace safe au sein de la communauté

Message par Arjuna Khan » dim. 29 oct. 2017 22:37

Pour rebondir un peu sur les propos très intéressant de kco qui révèlent aussi des vérités qui sont pas facile à entendre. Je souhaiterais revenir sur certaines techniques que j'ai pu observer lorsque je participe à des groupes de discussions en Non Directivité Intervenante. Vu qu'on y parle de sujets sensibles (sexualités, genre, relation amoureuse) on a été amené à réfléchir à pas mal à des techniques de communication qui peuvent permettre d'avoir des échanges relativement safe sans avoir besoin de diriger un débat (mais en se permettant de rappeler les règles de communication et de les faire respecter en cas de besoin). Une règle récurrente étant de respecter le ressenti de chacun et d'essayer soi même de s'exprimer au plus proche de son ressenti. Et surtout de ne jamais remettre en question le ressenti d'une personne. Je n'ai pas dis que c'étais la solution à tout mais cela peut être une bonne piste.

Sinon dans la même idée je plussoie kco, une personne qui initie un sujet est surement la mieux placée pour dire ce sur quoi elle est à l'aise ou pas.

Brisecous
Prénom : Mathieu
Localisation : 66
Contact :

Re: Représentativité et espace safe au sein de la communauté

Message par Brisecous » dim. 29 oct. 2017 22:47

Par rapport à la question de la modération, je suis favorable à préparer l'instauration d'une modération visant au respect de règles de courtoisie et de bienséance, notamment en ce qui concerne la lecture et l'écriture charitable. Le but en serait de maintenir une pression positive sur les utilisateurs pour chercher en permanence à s'améliorer dans l'application de ces règles de courtoisie. Par exemple, mégenrer quelqu'un dans le but volontaire de lui nuire (pas tout compris notamment sur le sens à donner à l'abréviation CO - pensez à traduire les abréviations svp - EDIT : Coming Out ?), pourrait entraîner un recadrage poli du modérateur. Des sanctions pourraient être prévues en dernier ressort, dans le cas où aucune médiation ne serait efficace à éviter cette forme d'agression si l'on considère que c'en est une.

Effectivement, Kco a raison, ce n'est pas utile pour le moment mais ça pourrait le devenir à l'avenir.
Blog de Brisecous - Fondateur de Ludiconcept - Auteur d'Opération Archéo
Nouvel article une fois l'an

Valentin T.
Prénom :

Re: Représentativité et espace safe au sein de la communauté

Message par Valentin T. » lun. 30 oct. 2017 08:06

Bonjour à tous,

Je souhaite vous remercier pour vos participation respectives, qui me font beaucoup réfléchir.
Brisecous a écrit :
dim. 29 oct. 2017 19:32
Oui, il y a des problèmes dans la société, et c'est pour ça qu'on parle de X-card et d'autres choses que tu as citées. La question cependant, c'est y a-t-il des problèmes au sein des CA ?
D'après moi les CA sont dans la société, et héritent des rapports de domination de celle-ci. Moi-même, je lutte contre mes propres réflexes normatifs, et je crois malheureusement être plus qu'à mon heure vecteur de violence. J'éviterai par pudeur de citer les comportements en questions, mais cela m’ôte d'un poids que l'on puisse discuter ici des problèmes dont je suis parfois moi-même la source au sein des CA.
Arjuna Khan a écrit :
dim. 29 oct. 2017 22:37
Une règle récurrente étant de respecter le ressenti de chacun et d'essayer soi même de s'exprimer au plus proche de son ressenti. Et surtout de ne jamais remettre en question le ressenti d'une personne. Je n'ai pas dis que c'étais la solution à tout mais cela peut être une bonne piste.
C'est une règle que j'essaie d'appliquer de la manière la plus constante possible. Je la trouve extrêmement efficace. Je crois qu'elle permet notamment d'éviter de se retrouver dans une situation où les individus assènent des "faits", qui s'avèrent en réalité contradictoires. Je propose au moins de la citer en recommandation ici: viewtopic.php?f=15&t=3 ?
KcoQuidam a écrit :
dim. 29 oct. 2017 21:47
Pour la question de la modération des sujets, une règle de Silentdrift (je suis de la vieille vieille génération) était que la personne qui démarrait un sujet était maîtresse de bord de ce dernier (et donc pouvait préciser si la discussion sortait de sa volonté initiale et donc demander un bouturage).
Je le redis, mais je trouve cette règle particulièrement productive, notamment car elle répartit de manière horizontale la charge de modération. Il faut bien savoir qu'à l'heure actuelle, il n'y a pas de modérateur sur les CA, seulement des médiateurs qui ont la simple tâche de faire de la maintenance des sujets et d'aider au consensus. Que chaque membre soit le modérateur des sujets qu'il propose me parait tout à fait raisonnable, au moins dans un premier temps.
Brisecous a écrit :
mar. 24 oct. 2017 09:52
Fixer des règles de sujet soumises à modération, ou permettre que cela soit possible, j'y suis opposé. C'est la porte ouverte à toutes les fenêtres. L'ensemble du forum est déjà soumis aux règles de la lecture charitable, de la bienveillance et du respect des individus et pour moi cela suffit.
Du coup Brisecous, dans les termes dont nous en avons discuté sur le Discord, est-ce que la solution te semble envisageable?
Brisecous a écrit :
dim. 29 oct. 2017 22:47
Par rapport à la question de la modération, je suis favorable à préparer l'instauration d'une modération visant au respect de règles de courtoisie et de bienséance
Je suis d'accord dans l'idée, mais j'ai le sentiment qu'il est très difficile de caractériser "la courtoisie" et "la bienséance". Ce sont des éléments très relatifs à mon sens. De même, comment savoir si quelqu'un fait preuve ou non de lecture charitable? Modérer les propos injurieux et haineux ou le harcèlement, ok. Modérer en profondeur la "manière d'être" des membres... c'est au delà de mes forces.

Brisecous
Prénom : Mathieu
Localisation : 66
Contact :

Re: Représentativité et espace safe au sein de la communauté

Message par Brisecous » lun. 30 oct. 2017 09:46

Valentin T. a écrit :Du coup Brisecous, dans les termes dont nous en avons discuté sur le Discord, est-ce que la solution te semble envisageable?
Bubulle a fait le tour du bocal... Peux-tu me rappeler la teneur de la discussion ?
Valentin T. a écrit :Je suis d'accord dans l'idée, mais j'ai le sentiment qu'il est très difficile de caractériser "la courtoisie" et "la bienséance". Ce sont des éléments très relatifs à mon sens. De même, comment savoir si quelqu'un fait preuve ou non de lecture charitable? Modérer les propos injurieux et haineux ou le harcèlement, ok. Modérer en profondeur la "manière d'être" des membres... c'est au delà de mes forces.
Je pense qu'on peut préparer l'idée d'une modération sur certaines bases, et émettre des recommandations comme tu le suggérais, tout en réservant une action modérative à des cas répétés et/ou extrêmes.

Exemple de règles qu'on peut mettre en recommandation (qui reprennent diverses idées abordées précédemment) :
- Ne jamais remettre en question dans un message le ressenti d'une personne, qu'on soit d'accord ou non avec elle.
- Lorsqu'une personne fait part de son malaise par rapport à la teneur d'une discussion, chacun doit être à l'écoute et remettre en question la manière dont il s'est exprimé

Pour moi, ces règles "de courtoisie" et "de bienséance" peuvent et doivent être encadrées et mises en avant, tout en gardant à l'esprit que leur application est forcément variable et subjective. Par ailleurs, il serait intéressant de "faire signer" une charte de bonne conduite aux utilisateurs, car cela les amène à accepter symboliquement (et ne négligeons pas le pouvoir des symboles !) les notions de lecture/écriture charitables, l'humilité et la remise en question de ses pratiques... Ceux qui ne seront pas d'accord et ne signeront pas la charte, ne pourront pas participer sur le forum.

Là où je suis plus gêné, c'est dans le fait qu'un auteur puisse réellement modérer ses propres sujets (edit : c'était pas clair). Je prends un exemple caricatural : Une personne ouvre un sujet pour parler du véganisme dans une démarche militante, et je lui apporte une contradiction, parce que j'ai une démarche militante opposée (je suis opposé au véganisme). Admettons que cette personne censure mes messages car elle considérerait que la contradiction sur ce sujet est une forme d'agression. Dans ce cas, son sujet devient de la propagande, ni plus, ni moins. Une propagande qui ne souffre aucune contradiction.

Peut-être que je me focalise trop sur des détails ? J'ai vraiment le sentiment que si l'on fixe des règles de modération (par exemple : chacun est maître de son sujet et peut le modérer), il faut également fixer des garde-fous pour éviter d'étouffer la contradiction. Cela me semble d'autant plus important que nous sommes une communauté de sensibilités variées, dans lequel le discours militant revient très souvent, et dans lequel nous prétendons nous ouvrir à tout le monde, et donc à des personnes très différentes les unes des autres, avec des avis opposés et peut-être même un militantisme ou un engagement "politique" opposés.

Autre chose qui me semble primordial : Pour moi, l'écriture et la lecture charitables s'apprennent, et elles nécessitent un effort constant qui devient de moins en moins important au fur et à mesure qu'on apprend. Donc, cela signifie que nous devons donner aux nouveaux utilisateurs les moyens d'apprendre cette lecture et cette écriture charitables. Cela signifie aussi que nous devons les guider, voire les éduquer dans cette pratique si nous voulons que cela marche. Et que cet apprentissage ne doit pas être facultatif.
Blog de Brisecous - Fondateur de Ludiconcept - Auteur d'Opération Archéo
Nouvel article une fois l'an

Avatar du membre
RicPogan
Prénom : Ric

Re: Représentativité et espace safe au sein de la communauté

Message par RicPogan » mer. 1 nov. 2017 22:45

Même si je n'ai pas pris la plume, je suis assidument ce topic dont je trouve la discussion très intéressante.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité