[Minecraft] Les facéties d'Arsène Lapin, et autres histoires courtes

Pour poster les compte-rendus de vos parties
Avatar de l’utilisateur
[kF]
Messages : 170
Inscription : 01 févr. 2017 15:22
Prénom : Felix

[Minecraft] Les facéties d'Arsène Lapin, et autres histoires courtes

Message par [kF] » 24 mars 2018 17:03

Depuis quelques semaines j'ai rejoint le serveur Minecraft d'un ami. Pour celles et ceux qui ne connaîtraient pas, c'est un jeu où l'on peut explorer un monde généré procéduralement (plaines, forêts, montagnes, grottes, océans...), casser ou récupérer à peu près n'importe quoi et s'en servir pour fabriquer tout ce que l'on veut. Comme il n'y a pas vraiment d'objectif, c'est un terrain de jeu immense qui se transforme souvent en jeu de construction, mais on peut aussi s'amuser à fabriquer toutes sortes de machines, explorer... chacun trouve son propre intérêt à Minecraft.

Sur ce serveur, nous sommes quatre. Les autres ont déjà beaucoup construit ; moi, je n'ai pas une grande patience pour le jeu et je ne suis pas sûr d'aller très loin dans mes constructions. En revanche, j'ai commencé à m'amuser à entrer par effraction dans l'immense bastion de mon ami Bertrand. De là est né un petit jeu de gendarmes et de voleurs : on roleplay en écrivant dans le chat, on se joue des tours. Lui, le Shérif qui tente de m'attraper, et moi, Arsène Lapin, le célèbre cambrioleur. Et nous commençons à prendre aussi d'autres personnages.

Rapports concis de parties d'un jeu de rôle pas comme les autres, spontané et informel.
Episode 0 : Le voleur de carottes !
Dans sa grande exploitation souterraine de carottes, le Shérif a trouvé un voleur : Arsène Lapin ! Il s'est infiltré par un tunnel creusé dans la roche. Le malvenu fracasse un mur et s'enfuit. Le Shérif se jette à ses trousses, mais ne parvient pas à le rattraper...
Episode 1 : Le Shérif mène l'enquête !
Le Shérif a garé sa voiture devant la petite cabane, non loin de sa propre maison. Il ne reste pas grand-chose dans cette modeste habitation qui a de toute évidente été vidée à la hâte. Au sol, un tunnel... C'est celui qui mène au champ de carottes. Le Shérif fait boucler la zone derrière un bandeau de sécurité.

Sur les lieux du crime, il rencontre Kafay, un explorateur qui vient d'arriver (ce n'est pas du tout Arsène Lapin) et passait par là. Grâce à lui, il découvre un indice : un petit morceau de chair séchée... mais qu'est-ce donc ? Le mystère s'épaissit.
Episode 2: Un premier indice !
Dans la cave de son imposante maison, le Shérif a mis sous glace l'indice précédent. Il a fait écrire à Kafay (qui n'est pas Arsène) une déposition concernant sa découverte. Ce n'est peut-être que le premier d'une longue lignée. En effet, le criminel Arsène Lapin court toujours...
Episode 3 : Un piège qui ne laisse pas froid !!
Ca s'est passé dans la cave ! A quelques mètres à peine de l'indice bien gardé, le coffre qui contenait les diamants du Shérif est maintenant vide. Une inscription sarcastique demeure : "Jolis diamants, Shérif ! Signé : A.L." Et, ce mur étrange... On a creusé et rebouché par ici, c'est sûr !

Armé de sa pioche, le Shérif rouvre le tunnel qu'Arsène avait grossièrement dissimulé. Il s'y engouffre, trouve une échelle, commence à monter... mais le conduit s'arrête à mi-hauteur, bloqué par de la terre. Il la déblaie rapidement. Quelle n'est pas sa surprise lorsqu'il aperçoit alors la lave brûlante, stockée juste au-dessus de lui, qui lui coule dessus ! C'était un piège !

Heureusement, le Shérif a toujours un seau sur lui, et il parvient à récupérer la lave avant qu'elle ne le tue. Un coup de chance ! Un peu plus loin, le Shérif retrouve finalement les diamants disparus, cachés dans un petit renfoncement terreux. Aujourd'hui, Arsène Lapin a dépassé une limite : c'était une tentative de meurtre...
Episode 4 : Une étrange découverte !
Kafay Lapin, le célèbre explorateur qui s'est désormais installé non loin - sa grande maison, dans les arbres, est facilement repérable - appelle le Shérif, tout excité. Lui qui cherchait depuis tout ce temps des ruines mystérieuses appartenant à une ancienne civilisation disparue, il en a enfin trouvé. Et pas n'importe où : dans la petite baie, juste en face de chez lui ! Une construction bizarre a émergé sans crier gare, pendant la nuit. Quelques blocs de pierre, d'étranges cristaux rougeâtres : beaucoup de questions mais peu de réponses.

Et un immense gouffre. Quand le Shérif se penche au-dessus pour l'examiner, Kafay Lapin (qui n'est pas du tout Arsène) trébuche maladroitement et le fait tomber ! La chute aurait dû être mortelle, mais par chance, ce jour-là le Shérif portait ses bottes anti-dégâts de chute. Ouf !

Kafay se répand en excuses. Il n'aurait jamais souhaité la mort du Shérif, évidemment... Il promet de faire bien attention, et retourne à ses recherches. Il doit y avoir d'autres ruines du genre, c'est sûr !
Episode 5 : Le défi des quatre cubes rouges !
Stupeur ! Dans la maison du Shérif, une série d'inscriptions signées Arsène Lapin !

"Retrouve les quatre cubes rouges que j'ai cachés chez toi et place-les dans le coffre sous l'arbre à l'extérieur de la maison avant jeudi soir, sinon je fais sauter ta maison !"

Sois maudit, Arsène Lapin ! Inquiet, le Shérif fouille sa maison de fond en comble. Voilà un cube... En voici un autre...
Episode 6 : Une décision difficile !
Il les a, les quatre cubes. Il hésite à les mettre dans le coffre près de l'arbre : et s'il poussait Arsène à réaliser sa promesse, pour espérer le capturer ?... Il hésite quelques temps, mais finit par capituler et placer les cubes dans le coffre.

Mais... et si... hmmm... oui... ça pourrait marcher... !
Secrètement, le Shérif se met au travail !
Episode 7 : L'erreur d'Arsène Lapin !
C'est jeudi ! Arsène s'approche précautionneusement du coffre où devraient se trouver les quatre cubes rouges. Il a bien fait d'être prudent : quelques pas plus loin, cachés dans les fourrés, c'est un robot-espion du Shérif ! S'il fait un pas de plus, il se fera certainement repérer. Il s'approche sournoisement et, par derrière, cale un cube rouge juste devant le robot-espion, l'empêchant d'observer le coffre. Rassuré, Arsène l'ouvre enfin, et trouve bien les quatre cubes rouges. Il repart, un peu déçu, sans activer la bombe qu'il avait pris tant de soin à dissimuler sous la maison du Shérif.

Mais il ne remarque pas le deuxième robot-espion, qui l'a bel et bien repéré... L'étau se resserre !
Episode 8 : La revanche du Shérif !
Ce jour-là, Arsène reste glacé d'effroi. Il s'éveille et, partout autour de lui, il y a des affiches collées au mur.
"Recherché : Arsène Lapin. Forte récompense."
Et un portrait de lui. Qui ressemble beaucoup à Kafay Lapin. Une quarantaine au moins d'affichettes sont disposées partout autour de la maison de Kafay. Le Shérif aurait-il compris que... !???

Dans sa maison, un livre posé en évidence : "Jouons encore, Arsène ! Tu devrais essayer de récuperer rapidement les 100 affiches que j'ai collées un peu partout, avant que quelqu'un ne t'attrape..."

Alors, avec pour la première fois la peur au ventre, Arsène s'attèle à la tache. Il fouille son domaine, les alentours, les routes, les arbres, les maisons... Il arrache les affiches, l'une après l'autre. Encore et encore. Jusqu'à ce qu'il n'y en ait plus.
C'est tout pour le moment ! Dans les jour qui suivent, je vais essayer de développer les explorations mystérieuses de Kafay. (Bien sûr, cela veut dire que je vais en fait construire les fameuses ruines, puis les montrer à l'autre joueur en faisant semblant de les découvrir.)

Quelques commentaires sur la partie.
+ c'est venu spontanément. On ne sait jamais trop quand on joue et quand on ne joue pas. Le fonctionnement de Minecraft fait qu'on peut toujours se parler, quelle que soit la distance. Souvent, chacun joue de son côté (construire sa base, chercher des ressources...) et on discute un peu, soit en tant que que joueurs, soit en tant que personnages. C'est pervasif.

+ Ce qui est ou n'est pas dans la fiction n'est pas clair du tout, et il y a énormément d'incohérences. Par exemple, le Shérif a posé chez moi les affiches et l'appel à Arsène à "jouer", mais le joueur continue de faire semblant de n'avoir pas compris qu'Arsène et Kafay étaient la même personne.

+ Il y a quelques éléments construits qu'on a aussi explorés in character, mais qui n'ont pas vraiment de place dans l'histoire et ne sont pas des épisodes. Par exemple, j'ai montré à l'autre où était mon laboratoire secret, une pièce d'expérimentations bien cachée. Ainsi que la bombe, qui finalement n'aurait jamais pu exploser - j'ai mis une mèche trop longue, et ça n'aurait pas marché !

+ Il se passe des choses très cartoonesques. J'ai déjà essayé de tuer deux fois le Shérif, et à chaque fois il a survécu par un moyen qui sort de nulle part (les bottes anti-chute, le seau de lave...). Rien de prémédité là-dedans, personnellement j'essayais vraiment de le tuer et ça m'a bien fait rire de voir comment j'échouais à chaque fois. Je vais réessayer, j'ai d'autres pièges retors en tête.

+ Je posterai des screenshots, ainsi que des épisodes supplémentaires, à l'occasion.
Ristretto Revenants : le blog des fragments rôlistes confus.
La mafia esthétiste recrute.

Avatar de l’utilisateur
[kF]
Messages : 170
Inscription : 01 févr. 2017 15:22
Prénom : Felix

Re: [Minecraft] Les facéties d'Arsène Lapin, et autres histoires courtes

Message par [kF] » 26 mars 2018 14:21

Nouvelle partie longue - plus d'une heure ! Nos petites histoires prennent de l'ampleur.
Episode 9 : Un mystère en or !
Grâce à Kafay, le Shérif avait découvert un tunnel secret sous sa maison, qui menait à la bombe qu'Arsène menaçait de faire exploser. En fait, la mèche était trop longue, et l'explosion n'aurait pas pu se produire ! Arsène est un piètre artificier...

Un jour, les deux compères décident d'explorer une étrange grotte naturelle mise à jour dans le tunnel. L'endroit est sombre et plein de monstre. Quelle n'est pas leur surprise de découvrir une grande enceinte de pierre taillée, très semblable aux ruines que cherchait Kafay ! Le bâtiment souterrain, qu'il fallu ouvrir d'un coup de pioche, contient un artefact flottant au-dessus du sol, pour le moins étrange : de la lave et des blocs d'or massif environné de pointes cristallines... Mais qu'est-ce que c'est que ça ?

En explorant un peu plus avant la caverne, le Shérif trouve aussi les traces d'un passage. Une petite chambre creusée, avec un lit et une porte blindée, et un morceau de chair pourrie. Les restes d'un repas, sans doute. Quelqu'un aurait-il vécu ici ?

Kafay, qui n'en a déjà pas fini avec l'étude des premières ruines, se retrouve dépassé. Encore un nouveau mystère !
Episode 10 : Le secret du capitaine Harker !
Il y a quelques temps déjà, le Shérif avait offert à Kafay une carte marine sur laquelle on distinguait une étrange ruine, et un vieux journal ancien : celui du capitaine Harker, un marin qui aurait découvert l'endroit et tenté de l'explorer, se heurtant à des vagues d'horribles monstres marins qui avaient finalement eu raison de lui et de son équipage.

Et, comme Kafay est curieux et que le Shérif est un ancien marin, décision fut prise de prendre la mer ensemble et de suivre les indications de la carte pour tenter de retrouver les ruines. Au cours de la traversée, le Shérif découvre une vieille épave de bateau sous l'eau. C'est l'épave du vaisseau de Harker ! Les dernières pages du journal de bord s'y trouvent, mais elles sont presque illisibles. Et avec, une potion de respiration aquatique.

C'est déjà une grande trouvaille, mais voilà que les deux aventuriers trouvent enfin les fameuses ruines sous-marines. Elles ne ressemblent pas à celles que Kafay cherche si frénétiquement, mais il les identifie comme de vieux vestiges Fotaghoniens, une civilisation sous-marine autrefois prospère mais maintenant disparue. Attaqués par des monstres, ils perdent leur bateau et finissent échoués en catastrophe sur une île déserte, où ils construisent des radeaux.

Seuls ici, loin de tout, ils discutent à coeur ouvert. Kafay explique ce qu'il a compris : la potion de respiration, le journal manquant du capitaine Harker... Et si le capitaine en question s'était échappé du bateau, et avait survécu, emportant la carte et le journal qui leur ont permis de venir ici ? Et si le capitaine Harker, n'ayant jamais oublié ces ruines si obnubilantes, s'était fait un point d'honneur à les retrouver et les explorer une fois pour toutes ? Et s'il avait délibérément caché son identité, et mis le journal entre les mains d'un jeune explorateur fougueux ?

Eh oui : en fait, le capitaine Harker, c'était le Shérif !

Le coeur plein de reproche, mais toujours désireux de mener l'exploration, Kafay pardonne à son ami. Ensemble, ils rentrent chez eux ; ils reviendront, oui, mais plus tard, mieux équipés. Ce sera un long travail.
Comme je n'ai pas eu l'occasion de débriefer cette partie, je ne sais pas si l'autre joueur comptait effectivement me faire découvrir qu'il était lui-même Harker. J'ai plutôt le sentiment d'avoir inventé cette idée, à partir de quelques déductions, et qu'il m'a suivi. En tout cas, c'était une scène de révélation forte et très sympa ! A force de character building, nos histoires commencent à prendre corps même si tout est invraisemblable et change sans cesse (nous sommes toujours parmi les 4 seuls humains existant dans ce monde, et ça ne choque personne...).

Un point intéressant du gameplay rôliste, c'est : on essaye de se surprendre sans cesse. On crée et on construit pour s'impressionner et faire des choses inattendues avec les moyens du bord. En l'occurrence notre relation est assez dissymétrique, parce que je suis un bon noob de Minecraft qui fait des choses simples tandis que lui se lance sans cesse dans des projets titanesques et utilise des mécaniques, des objets dont je ne soupçonnais même pas l'existence. Ce qui fait une super façon de découvrir le jeu. ^^

Je crois en tout cas que cette surprise est le point important, et c'est ce qui rend les épisodes sympa. Ce n'est pas la fiction, ni les personnages qui sont trop changeants. Ce qu'on raconte est soumis à ce qu'on voit, qu'on a construit, et c'est ça qui importe vraiment.
Ristretto Revenants : le blog des fragments rôlistes confus.
La mafia esthétiste recrute.

Répondre