[Eveille !] Le Quartier du Kanal

Pour poster les compte-rendus de vos parties
Kirdinn
Messages : 1
Inscription : 18 mars 2018 10:51
Prénom : Antoine

[Eveille !] Le Quartier du Kanal

Message par Kirdinn » 23 mars 2018 14:47

Hello à tous,

C'est lors de la Convention Eclipse, à Rennes, que j'ai pu découvrir Eveille !, par Adrien C.
Quand je viens à Eclipse, c'est pas pour faire du donj. J'y ai découvert Sombre et Millevaux notamment.

Le jeu

Le jeu est présenté comme clairement politique: les PJ sont les membres d'un crew dans un quartier défavorisé qui vont devoir convaincre certaines figures locales importantes pour changer les choses. Il s'agit d'un jeu encré/ancré dans la culture urbaine. Rap, Hip-Hop, Slam, Danse, Parkour, Tag ... toutes les formes de street art sont intégrées et intégrable.

Chaque perso a:
- un tag: une genre de mutation physique étrange qui ne sert à rien ... ou plutôt qui sert à donner une couleur, un ton au PJ
- des billes: des compétences utiles à la société (conduire pour un livreur)
- des biles: des traits de paria, d'outcast (être borgne ou étranger)
- des figures: de gens de coups spéciaux dans le Street art choisi. Ultimate Mic Drop, Shadow Snake Signature ;)
- Des relations: Pote/Crush/Proche. 1 des 3 doit venir d'1 des 3 d'un autre joueur.

Sur ce dernier élément, on construit le crew. Les PJ appartiennent au même groupe. ils sont liés. Puis vient la co-construction très proche de celle de Libreté ou d'un PbtA-like.

Les PNJ ont tous leur nom issu d'une carte de la RATP et c'est une super bonne idée. ça donne un ton, un imaginaire. Bref, c'est nickel.

Mon avis et mon vécu

Pfiou ! Je ne sais pas par où commencer. ça va faire plusieurs jours que j'ai ça en tête. On a débriefé juste après la partie donc l'auteur sait déjà à peu près tout. Mais j'avais besoin de poser le truc quelque part. Pour avoir l'esprit clair puis peut-être donner envie à des gens d'y jouer. Je n'arrive pas pour une fois à structurer mon avis alors ... en vrac:

Commençons par la partie la plus difficile: désolé :/

Le système partiel
A l'aune de la partie qu'on a joué (donc pas forcément représentative), le jeu a un potentiel énorme ... qu'il n'exploite pas. Ou pas encore. Ou pas là ce jour là. Concrètement, si on suit le système de jeu, en mode jeu de plateau:
- je vais voir les petits PNJ antagonistes: je les convaincs pour avoir assez de réputation et faire baisser l'antagonisme global
- je vais voir les gros PNJ: je les convaincs de la même façon
On risque donc d'avoir une simple succession de scènes où on va aller convaincre des gens plus ou moins facilement.
Clairement, on était sur un oneshot et ce n'est peut-être pas aussi simple. Mais avec le recul, on a passé 90% de la partie à faire d'autres trucs. Mais le scénario type a quelque chose du jeu de plateau qui me gène.
Mais putain c'était bien. Le sujet est excessivement intéressant. Le choix du thème. Les Personnages. L'immersion. Les relations entres PJ et avec les PNJ. Les problématiques ... Mais j'ai Sin (mon perso), dans la tête depuis. J'aurais peut-être aimé explorer d'autres choses; le côté occulte de l'Ile, du Vile, de la Veille et de la Vieille. J'aurais aimé devoir survivre: gérer des conflits, des dilemmes moraux ... J'ai trouvé tout ça intéressant mais trop facile: dès qu'on n'est pas dans l'idée de convaincre un antagoniste: c'est du total conte. On réussissait à peu près tout. Là encore, c'était un oneshot et on n'aurait jamais bouclé dans le temps si on avait eu des péripéties sur ces éléments là. Je ne vois pas comment jouer ça en campagne. En 2 séances, mes PJ auront capté le truc et auront hacké le système de la ville pour convaincre les gens à coups de vers et de pop and lock (et oui, on se retrouve à n'utiliser que les compétences de la feuille de perso, en boucle et de manière répétitive) ... ou à puiser dans le bol de réputation qu'on peut alimenter. Mais c'est répétitif et ça manque de tactique, de suspens, de stress, de contre-attaque.
Une partie de ce qu'on a posé quand on a construit le quartier et le crew n'a pas été du tout utilisé: le parkour, la chaleur cuisante, Foch ... mais c'est un truc classique de la co-construction. Surtout en one-shot.


Optimiste ?
Le jeu m'a donné l'impression d'être optimiste. Si on s'y prend bien, on peut toujours convaincre des gens. C'est quasiment un jeu de loyal-bon. Il y a un vrai vent des 90's en fait. La vibe Touche pas à mon pote, Bouge! ou encore Yamakasi. Les gens en banlieue défavorisés peuvent changer la donne grâce à leur street-art.
Alors que je m'attendais à une ambiance à la Kidulthood, à la On my block, à la Attack the Block aussi, peut être à la Banlieue 13. Et c'est peu ou prou ce qu'on a joué: des parias, des voyous parfois ultra-violents et drogués. On était assez darks en fait. Finalement trop pour le jeu tel qu'il était censé être joué ce jour là.
D'ailleurs, nous avons créé un quartier de béton post-soviétique brulé par un soleil de plomb. Entre Marseille et Moscou. Clairement un endroit qui frisait le post-apo par endroits. Je crois pas qu'on ait envie de danser devant la Mairie de Quartier quand on galère déjà à manger.

Mais c'était trop bien
Mais j'ai vraiment pris mon pied. J'ai écrit un petit slam, j'ai flippé pour mon frangin, Atis. J'ai réussi à embrassé mon crush, Louvre et on a finit par obtenir qu'un bus pimpé de ouf amène les collégien du Bahut au Collège dans les beaux quartiers.
J'ai joué un personnage genderfluid racisé et ultra pauvre qui s'est vu expliqué par un homme blanc qu'il n'était privilégié car il finissait son mois avec 3€ sur son compte. C'était tellement parfait !
J'ai vécu une scène horrible et intense. Bon, peu safe mais c'est bien passé parce que j'étais bien dispo pour ça. J'étais même là POUR ça. Donc good. (je refusais d'être genré de manière claire et l'antagoniste balèze m'a saisie par le sexe ...)
Etre dans la situation de ne PAS POUVOIR changer les choses. D'être bloqué, exclus. Que l'ambulance essaie d'EVITER d'embarquer l'un des notres. C'était dur. C'était super intéressant.
Bref, j'ai envie d'y rejouer. D'y mener. Clairement.

Mea culpa
Après, je suis un joueur chiant. Clairement, je ne joue qu'en convention, sinon je suis MJ. Je vois les possibilités de jeu, de rebonds, les trames et forcément ça biaise. Je n'ai pas le lâcher-prise ou très rarement. Je recherche le bleed. Je parle beaucoup, propose beaucoup et j'en fais parfois trop. J'espère donc ne pas avoir été trop relou pendant la partie et je m'en excuse si ça a été le cas.

Si vous voulez voir la feuille de perso et le texte du slam Bourget et Massy

Avatar de l’utilisateur
Frédéric S
Messages : 128
Inscription : 31 janv. 2017 19:32
Prénom :

Re: [Eveille !] Le Quartier du Kanal

Message par Frédéric S » 27 mars 2018 21:37

Cool ce retour de partie d'Eveille !
J'ai un feeling assez similaire sur le jeu : j'ai adoré mon unique partie pour le contenu de la fiction, le plaisir d'explorer la créativité offerte, mais un bémol sur la structure et la mécanique.

J'espère qu'Adrien parviendra à résoudre ses enjeux de game design pour le publier bientôt. :)

Répondre