[Psychomeurtre] J'aurais tant voulu courir

Pour poster les compte-rendus de vos parties
Répondre
thomas munier
Prénom : Thomas

[Psychomeurtre] J'aurais tant voulu courir

Message par thomas munier » mar. 19 sept. 2017 07:21

J'AURAIS TANT VOULU COURIR

Quand la vie du tueur et de l’enquêteur se répondent de façon douloureuse : une partie en solo par Damien Lagauzère.

Le jeu : Psychomeurtre, les meilleurs des profilers contre les pires des serial killer.

Image
crédits : SCIPHC, licence cc-0, galerie sur flickr.com

Avertissement : contenu déconseillé aux personnes sensibles

L'agent John Boston a 37 ans. Il est plutôt grand et bien bâti. Suite à un accident, il souffre d'un handicap à la jambe gauche. Il est obligé d'utiliser une canne. Il a des cheveux noirs très court. Il a aussi tendance à froncer les sourcils sans raison.

Depuis la mort de son équipier lors d'une mission, il ne peut plus travailler en équipe. Étant donné ses compétences, le FBI accepte qu'il travaille en solo. Il est un des meilleurs dans ses domaines de prédilection : l'analyse scientifique, l'autopsie, la coordination des forces de l'ordre, le profilage,
l'étude des scènes de crime et l'utilisation des systèmes d'informations.

Il vit à Chicago avec sa femme est sa fille. Cette dernière est aussi handicapée de la jambe, mais de naissance. Bien que sachant que c'est sans fondement, Boston ne peut s'empêcher de culpabiliser.

Enfin, lors de ses rares moments libres, il aime fabriquer des maquettes et des dioramas représentant les grandes batailles de l'histoire.


Scène de victime/scène de crime :

Ce matin, un groupe de randonneurs a trouvé le corps de Barbara Bardel (13 ans), au fond
d'un ravin dans la région de Pike Peak près de Denver.
La jeune pratiquait la gym et la course. Elle est plutôt athlétique pour son age. Elle a des cheveux roux coupés court. Son dossier indique qu'elle est daltonienne.
On l'a retrouvé nue, en sang. À première vue, on distingue 3 plaies significative : 2 à la jambe gauche, 1 à l'abdomen.
Il n'y a pas de trace de coups, de lien, ni de sévices sexuels.
Cela ne paraît pas évident mais on dirait que la disposition du corps a été étudié
La police de Denver fait appel au FBI pour bénéficier de l'expertise d'un profiler. Pour eux, ce crime est l’œuvre d'un malade mental.


Scène d'enquête :

L'agent Boston commence à étudier le dossier dans l'avion qui le conduit de Chicago à Denver.

Il paraît évident que le crime n'a pas été commis là où on a trouvé le corps. Le crime aurait donc été planifié. Il s'agirait d'un tueur organisé. Mais le corps n'a pas été caché, au contraire même. Le tueur veut qu'on le trouve. Y a-t-il d'autres victimes similaires ? Interroger les bases de données.
Concernant l'absence de marque de coup et de lien, Boston pense que le meurtrier a certainement gagné la confiance de sa victime pour l'inciter à le suivre. Ensuite, il l'a eut-être droguée. À vérifier lors de l'autopsie.

Barbara est une jeune fille plutôt jolie et pas si faible que ça. Soit le tueur est beaucoup plus fort, soit il a quelque chose à (se) prouver, un compte à régler avec une certaine image de la femme.
Vérifier si Barbara était une élève populaire. Si oui, le tueur a peut-être un compte à régler avec son passé. Si non, il a choisi une victime isolée (à croisé avec son physique, on pourrait en déduire qu'il est plus fort qu'elle, donc pas spécialement chétif mais de corpulence au moins normale).

Le tueur n'a pas infligé de sévices sexuelles à la victime car : 1-c'est un pervers ou 2-il est impuissant. Dans ce 2 nd cas, il agirait sous l'emprise d'une pulsion incontrôlable (même si, de là, il planifierait son crime, choisirait sa proie, l'étudierait etc.) puis se débarrasserait du corps en espérant inconsciemment qu'on l'arrête car il culpabilise. D'ailleurs, sur la scène de crime, il s'est avéré que la direction indiquée par la jambe gauche de la victime a conduit les enquêteurs à trouver une paire de gants de sécurité.


Scène de témoin :

Xavier Carpenter (37 ans) appelle la police après avoir reconnu la petite Bardel aux informations à la télévision. Il l'a aperçue il y a 2 jours en ompagnie d'un jeune homme un peu plus âgé qu'elle, un lycéen. Il les a remarqué car l'adolescent porte une prothèse en guise de jambe gauche. Mais il ne semblait pas avoir besoin d'aide pour autant (connaissait-il Barbara avant de la tuer?) Outre sa jambe, Xavier se rappelle que le jeune homme était de type latino, plutôt mince, avec de longs cheveux et un regard triste. La jeune fille, elle, ne semblait pas paniquée. Ils sont montés dans une voiture mais Xavier ne se rappelle ni le modèle ni la plaque. C'était juste une petite voiture de couleur foncée.


Scène d'enquête :

Suite à ce témoignage, Boston demande la liste des porteurs de prothèses de la jambe gauche et la compare avec celle des permis de conduire. Ce type de handicap doit forcément être consigné dessus. Et c'est le cas ! Les fichiers sortent le nom d'Ugo Valdez, un résident de Denver de 17 ans qui vient d'avoir son permis malgré sa jambe artificielle.


Scène de trauma :

Ugo Valdez a une fausse jambe gauche. Et il a mutilé la jambe gauche de Barbara. Cela rappelle à Boston comment lui-même s'est retrouvé boiteux de la même jambe suite à un accident.

À la naissance de sa fille, il s'était dit que ce n'était pas un hasard si celle-ci présentait une malformation de la même jambe. Mais aujourd'hui, il se demande si, comme Ugo, elle ne pourrait pas basculer elle aussi...


Scène d'enquête :

Interrogés par la police, les parents d'Ugo, séparés et en de très mauvais termes, ne cessent de se rejeter la responsabilités des actes qu'on attribue à leur fils. De plus, aucun des deux ne l'a vu depuis 3 jours, pensant qu'il était chez l'autre parent.

Quand on leur demande s'ils lui connaissent un ami ou une petite amie, le nom de Mike Geller ressort.

Par ailleurs, Boston fouille les bases de données à la recherche d'une éventuelle précédente victime. En vain.


Scène de personne à charge :

Boston ne le fait malheureusement pas tous les soirs quand il est en déplacement. Mais ce soir, il tient tout particulièrement à appeler sa fille à l'heure du coucher. Il s'assure qu'elle va bien, lui dit combien elle lui manque, lui promet de rentrer très vite. Mais il ne peut s'empêcher d'évoquer sa jambe et tente de la rassurer en lui affirmant qu'elle est parfaite ainsi.


Scène d'enquête :

L'autopsie a montré la présence d'un mélange d'opiacé et d'hallucinogène dans l'organisme de Barbara. On a aussi trouvé une petit piqûre au creux du bras, mais très discrète. Il est très peu probable qu'on la lui ait faite sous la contrainte, surtout qu'elle n'a visiblement pas été ligotée.

Boston est donc convaincu que Valdez est en contact avec un dealer. Aussi, il demande à ce que l'interrogatoire de Geller tourne autour de ça. Pourtant, le jeune n'a aucun nom à donner. Ne sachant s'il dit la vérité ou non, Boston ajourne l'interrogatoire mais garde le garçon en cellule.


Scène de complice :

19h10, Valdez a rendez-vous dans un McDo avec Rita Hitch, une lycéenne suspectée par les services de polices d'approvisionner l'établissement en produits stupéfiants en tous genres. C'est dans les toilettes qu'ils procèdent à leur petit commerce, ignorant la micro caméra dissimulé dans un coin au plafond.

Le lendemain, alors qu'il visionne les images de la veille, le manager du McDo reconnaît Valdez, dont les médias ont diffusé la photo, et appelle la police.


Scène d'enquête :

Les policiers de Denver, en regardant les vidéos du McDo, reconnaissent Rita qu'ils ont dans le collimateur depuis un moment. Ils ont là un très bon prétexte pour l'interpeller.

À ce stade de l'enquête, Boston a des doutes quant à l'impuissance sexuelle de Valdez. Il a encore du mal à le cerner. Il se demande si l'absence de sévices sexuels n'est pas plutôt liée à la culpabilité plutôt qu'à une incapacité physique. Il s'agirait alors plus d'une impuissance mentale et/ou d'une transposition de son sentiment d'impuissance à cause de sa jambe. D'ailleurs, dans la précipitation, personne n'a demandé à ses parents comment il avait perdu sa jambe. Il se serait alors vengé sur Barbara, plus forte que lui car sportive et en bonne santé, mais plus faible car plus jeune et plus facile à manipuler. Toutefois, il n'est pas à exclure que l'absence de sévices sexuels tienne simplement de l'absence de tendances pédophiles de Valdez.


Scène de victime :

18h00, un groupe de randonneurs rentrant d'excursion dans la région de Pike Peak alerte la police. On a retrouvé le corps de Roberta Tate (13 ans), dans un état similaire à celui de Barbara Bardel. Comme sur la précédente scène de crime, l'alignement de la jambe gauche permet de retrouver un... jeton de casino.


Scène d'enquête :

Mis à part que Roberta est blonde, les 2 victimes présentent le même profil et ont été tué de la même façon. Une nette différence toutefois, Roberta a été violée post-mortem. Il y a donc un sérieuse gradation dans le meurtre et la pathologie.

Boston fait le point et en conclut que sa jambe génère chez Valdez un sentiment d'infériorité qui se traduit par une impuissance sexuelle tenant certainement à ce qu'il n'arrive pas à aborder des jeunes filles de son âge. Le meurtre, et maintenant la nécrophilie, lui permettent d'éprouver un sentiment de puissance. Il s'en prend à des jeunes filles en bonne santé et sportives pour se venger.

Mais il s'attaque à des enfants plus jeunes afin d'avoir le dessus malgré tout. Ils doivent se connaître, au moins de vue. Peut-être par l'école. En tout cas, il les mets facilement en confiance. Peut-être en leur proposant de la drogue justement ? Il les conduit ensuite dans sa plaque où, comme promis, il leur fournit de la drogue, mais profite de leur somnolence pour les mutiler, les tuer et, maintenant, les violer. Il abandonne ensuite les corps dans la montagne. Un lieu pas si isolé que ça puisque fréquenté par les randonneurs. Il est certainement inconsciemment poussé par sa culpabilité à mettre
le corps en évidence et à laisser un objet afin qu'on le retrouve et qu'on l'arrête.

La gradation dans le crime dont atteste le viol de Roberta laisse penser qu'il y aura d'autres victimes. Mais c'était peut-être déjà prévisible du fait même que Valdez laisse des indices pour qu'on l'arrête. Peut-être a-t-il toujours inconsciemment qu'il ne s'arrêterait pas de lui-même. Quoi qu'il en soit, Boston fait mettre cette zone de Pike Peak sous surveillance.


Scène de victime :

4 jours plus tard, 14h50. Toujours dans la montagne mais hors de la zone de surveillance, on retrouve le corps de Serena Sweetcale. Elle n'a que 10 ans mais est grande pour son âge, ce qui a pu tromper Valdez (à moins que cela n'ait aucune importance pour lui). Comme précédemment, on retrouve un objet non loin de la scène du crime : un poignard. Mais est-ce vraiment l'arme du crime ? Bien que la lame soit ensanglantée, des analyses s'imposent.


Scène d'enquête :

Boston envoie donc le poignard pour analyses. Qu'il s'agisse ou non de l'arme réelle du crime, cela peut signifier que, symboliquement, Valdez à décider d'arrêter de tuer ou au moins le souhaite vraiment. Et ce, malgré ou en raison du rythme frénétique des meurtres.

L'autopsie montre que Serena a également été drogué et violée post-mortem.

Valdez n'est pas rentré chez lui depuis près d'une semaine. Il a forcément un endroit ou dormir et commettre ses crimes. Des gants de sécurité, un jeton de casino... Est-il possible qu'il se cache dans le local d'entretien du casino en question ? Ça ne colle pas car Valdez ne peut opérer en toute tranquillité dans un établissement accueillant du public. Mais il se rappelle l'existence d'un casino ayant fait faillite et qui n'a jamais trouvé repreneur ; aux dernières nouvelles, les bâtiments sont toujours inoccupés. C'est forcément là que se cache Valdez !


Scène de confrontation :

Les troupes du SWAT investissent les lieux. Boston tient à être présent pour bien montrer à Valdez qu'il a été arrêté par un homme qui, lui aussi, est handicapé de la jambe gauche.

Quand les hommes en armes font irruption dans la cave, Valdez est allongé, arme à la main, au dessus du corps nu d'une jeune fille. Il va frapper. Boston lui hurle de se rendre. Quand il voit la canne de l'agent du FBI, Valdez perd ses moyens. Les SWAT en profitent pour le désarmer et
l'immobiliser.

La petite jeune fille est dans un état comateux mais vivante...


Conclusion :

Ugo Valdez est mineur et souffre de troubles psychiatriques sévères. Il va donc être enfermé dans un établissement spécialisé et suivre une thérapie.

Ed Kemper a lui aussi été interné dans un établissement spécialisé quand il était adolescent.
Après sa sortie, il a tué 8 femmes, dont sa mère.



Commentaires :

Thomas :

Juste une question sur les règles : pour les scènes de victime, est-ce que tu as joué la victime avant qu'elle se fasse tuer ? (j'ai l'impression que non). Si non, est-ce que c'était un contournement volontaire des règles (et t'as tout à fait le droit de contourner les règles) ou est-ce que le texte de règle manquait de clarté sur le fait qu'on est censé incarner la victime et donc jouer le meurtre au lieu de se borner à une scène de découverte du cadavre ?

Damien :

Alors, je ne sais si je réponds bien à ta question, mais pour les scène d'enquête je "valide" mon hypothèse (comme si on brainstormait entre joueurs) avec un jet de type "oui, mais" puis je fais un jet d'enquête normal. ça me permet éventuellement de débloquer 2 paramètres. pour les scènes intermédiaires, je tire au D le type de scène et, pour les scène de victimes, je décris plutôt une scène de crime que le crime en lui-même. là encore, je "pose des questions" auxquelles je réponds avec un jet de type "oui, mais". par exemple, "le corps est-il nu?" j'obtiens un "oui, mais" ou un "non" etc. et je pose alors, en fonction, une nouvelle question et ainsi de suite jusqu'à ce que j'estime avoir assez d'info ou que je n'ai plus d'idée ^^ dans ce sens, j'adapte effectivement pour que ce soit plus facile pour moi de jouer tout seul ^^ mais je pars vraiment sans idée préalable. je en sais pas d'avance si les victimes seront des hommes ou des femmes, ni rien du tout concernant le tueur. je valide et précise son profil au fur et à mesure de l'enquête. là, j'ai eu de la chance, mais il n'est pas du tout exclu qu'un jour je suivre une fausse piste et doive tout reprendre à zéro. ou alors, j'aurais d'autres scènes intermédiaires que celle sur lesquelles je suis tombé et cela induira d'autres choses encore. bon, je sais pas si je suis très clair là. Dis moi hein

Thomas :

Merci pour ces précisions ! Cela m'instruit davantage sur la façon dont tu as procédé pour jouer tout seul. En revanche, ça répond pas tout à fait à ma question, qui était : "est-ce que tu étais conscient que jouer une scène de victime en faisant juste la découverte du corps et pas la scène de meurtre qui précède, c'est contraire à ce qui est écrit dans le bouquin ?"

Damien :

Oui oui, j'en avais conscience ^^ je l'ai fait exprès^^ ça me paraissait plus simple comme ça. oh, et sinon, pour jouer solo j'utilise aussi Muses et Oracles.

Thomas :

OK, c'est cool. Bien vu d'utiliser Muses et Oracles, ça me paraît en effet une excellente ressource pour faire du jdr solo !

Damien :

ça a changé ma vie de joueur !
Modifié en dernier par thomas munier le mar. 19 sept. 2017 12:24, modifié 1 fois.
Outsider. Énergie créative. Univers artisanaux.
Ma page Tipee.

Arjuna Khan
Prénom :

Re: [Psychomeurtre] J'aurais tant voulu courir

Message par Arjuna Khan » mar. 19 sept. 2017 08:00

Ça a l'air super cool comme jeu. Après faut dire que je suis plutôt cliente de ce genre de jeu avec du découpage par scène dans tous les sens. Impatient de tester en tout cas.

thomas munier
Prénom : Thomas

Re: [Psychomeurtre] J'aurais tant voulu courir

Message par thomas munier » mar. 19 sept. 2017 12:26

Merci ! Le jeu est déjà sorti, cf le lien au début du CR.

Je dois juste précisé qu'au départ, le jeu fonctionne avec un MJ et des joueuses. On peut se passer de MJ, mais le jeu n'était pas à prévu à la base pour du pur solo, c'est une adaptation de Damien. Pour faire du solo, il vous faudra vous inspirer de ses techniques ou trouver les vôtres propres.
Outsider. Énergie créative. Univers artisanaux.
Ma page Tipee.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité