[La vie de l'absent] Ce qu'elle nous a appris

Pour poster les compte-rendus de vos parties
Arjuna Khan
Messages : 612
Inscription : 29 janv. 2017 00:19
Prénom :

[La vie de l'absent] Ce qu'elle nous a appris

Message par Arjuna Khan » 18 sept. 2017 13:20

Voici un cr du jeu 'la vie de l'absent" de tiramisu dans sa version playtest. C'est un jeu qui m'a beaucoup touché de par ses thématiques, on y retrouve du happy together, du sweet agatha, du prosopopée aussi qui sont des jeux qui m'ont pas mal touché. J'y ai joué avec pandora, quelqu'un que j'ai croisé dans l'un des milieu alternatif que je fréquente et c'est en s'échappant d'une soirée un peu chiante qu'on a eu l'opportunité d'y jouer à la terrasse d'un restaurant.

Avant même la création de personnage, on commence par la première phase de jeu à savoir :

Avant le silence

Le ton : on choisit d'opter pour un ton profondément gai voir rieur étant toutes deux d'humeur festive.
Le thème : le jeu reste assez flou sur le sujet mais le thème est censé donner une orientation à la partie. Au final, nous avons opté pour "une pluie chaude" advienne que pourra.
Les voiles : c'est un classique : on décide de ce qu'on va éluder ou masquer durant la partie. Ce que l'on souhaite ne pas voir abordé ou pas détaillé. Je choisis "suicide" comme c'est mon habitude en exprimant mon souhait que cela ne soit pas évoqué du tout. Pandora souhaite que les relations amoureuses difficile ne soit pas détaillé lors des scènes

On conclue cette phase par une minute de silence où on peut commencer à concentrer sur la proposition du jeu et tenter de visualiser le personnage que l'on souhaite incarner.


L'enterrement

C'est la phase où l'on va crée les personnages. Nous portons une attention particulière au conseil du jeu qui nous dit de jouer des personnes plutôt éloigné de l'absent si l'on veut éviter une tension émotionnelle forte. Vu que c'est notre souhait sur cette partie, nous répondons aux différentes questions en fonction :

Pandora

La dernière fois que je l'ai vu•e... elle portait des lunettes rigolotes avec des arc en ciel sur les cotés, elle m'a souri et m'a proposé un cookie, elle m'a dit qu'elle n'aimait pas les autres adultes.
Je me souviens qu'au début... j'avais peur d'elle parce que on me l'avait décrite comme bizarre, son tatouage dans le coup était étrange et elle ne se comportait pas comme les autres adultes.
Je ne saurai jamais... Je ne saurais jamais qu'elle était trans et que les gens la méprisait pour ça mais au final je ne pense pas ça aurait pas changé grand chose car à chaque fois que je l'ai vu c'étais comme l'éclairci après la pluie. Et ces mots étaient des mots de grand sans importance.
Aujourd'hui à son enterrement je suis... heureuse et fière de l'avoir connu. C'étais vraiment une belle personne.
Je suis... sofia, une petite fille qui a grandi trop vite. Je suis l'enfant perdu dans la famille, je suis une trés vieille amie de l'absent qui a été absente trop longtemps.

Arjuna

La dernière fois que je l'ai vu•e... je lui ai dis qu'elle devait arrêter ses bêtises et enfin se comporter en homme. Je lui ai dis que ces histoire "d'assignée garçon" c'étais des idioties. Je lui ai dis que je ne lui voulais que du bien. Que je l'aimais...
Je me souviens qu'au début... j'étais trés amoureux de lui mais il ne voulait pas de moi alors je restais là, tout prés en cas de besoin.
Je ne saurai jamais... qu'elle aurait pu m'aimer si je l'avais accepté pour ce qu'elle était.
Aujourd'hui à son enterrement je suis... triste d'avoir été aussi bête mais heureux de pouvoir enfin lui faire mes excuses.
Je suis... damien, l'amoureux transi de l'absent. Celui qui a toujours été derrière à attendre un signe de tendresse ou d'affection.

Au final, en se laissant guider par le jeu, la création de perso a été un peu plus sombre que prévu. Mais on s'est toujours forcée d'y mettre une ote positive; ce qui a surement plutôt fonctionné après réflexion.


Les souvenirs

Le jeu nous invite à raconter des souvenirs que l'on a avec l'absent. On est censé raconter des souvenirs à tour de rôle jusqu'à ce que chacun.e ait le sentiment d'avoir décris des choses à même d'avoir une vision précise de l'absent. Voici ce que ça donne en quelques extraits :

Pandora

* Une partie d'un jeu de balle lithuanien avec l'absent pendant le discours de mariage de sa mére avec le regard outré des invité.e.s
* Un moment de réconfort après une mauvaise note où l'absent a parlé de ses mauvaises expériences scolaires et de ses formations grâce à une agence intérim qui lui ont appris à reprendre confiance en elle

Arjuna

* Lorsque l'absent m'avait poussé à aller tenir le crachoir au boulanger homophobe en tutu, en prenant la situation avec beaucoup d'humour et de sarcasme.
* Quand l'absent s'était disputé avec son père et l'avait traité de "pd qui s'assume pas". Comment damien l'avait ramené dans son appartement et comment iels se sont mis au chaud sous une couette en imaginant les errances sexuelles pathétiques du pére de l'absent.


Les héritages

C'est un moment où les personnages s'offrent des cadeaux chargé de souvenir afin de se réconforter. Voici ce que ça a donné pour nous :

Pandora

* Sofia offre à damien, une très vieux cahier faisant office de journal satyrique dressant un portrait mi-moqueur/mi-tendre des proches de l'absent.

Arjuna

* Damien offre un enregistrement audio où il campe un faux journaliste ou il interroge l'absent sur comment elle se voit dans l'avenir et ce qu'elle a à dire à son "moi" futur.


Les echanges

C'est le moment de fin de partie où on échange nos impressions. On donne aussi un titre à la partie. Nous avons choisi sans surprise "Ce qu'elle nous a appris" tellement la partie a été traversée par la force vitale du personnage. La partie a été très chaude et très agréable pour nous car comme vous l'aurez peut être compris s'il n'a jamais eu de pluie dans nos narrations, nous avons toutes deux été traversée par cette pluie chaude presque torrentielle qu'a pu être l'absent pour nos personnages. La partie a été vraiment magnifique pour nous et je dois avouer qu'on avais une petite larme à l'oeil en fin de jeu même si au final en tant que personne on n'avait pas tant d'affinité que ça.


Bilan de partie

Vraiment un jeu magnifique qui rejoint à fond ce jdr émotionnel souvent difficile mais super valorisant et enrichissant qui m'intéresse beaucoup en ce moment. On y retrouve du shades mais effectivement dans une tonalité tellement plus douce et on y retrouve encore une fois cette volonté de se rapprocher du gn en mixant/remplaçant cadres de jeu avec cadres narratifs et en mixant aussi outils de jeu avec outils de récit. On a vraiment adoré la partie d'un jeu qui en particulier pour moi qui m'intéresse à ses choses est un jeu qui ne réinvente pas grand chose au final (dans le même genre happy together me semble beaucoup plus révolutionnaire) mais qui réassemble beaucoup d'outils en les utilisant d'une manière plutôt nouvelle au final. Le génie du jeu se cache vraiment dans les détails et il est intéressant d'un point de vue game design de ce point de vue là. (Pour le reste je ferais un retour plus complet à tiramisu via du pdf annoté)

Avatar de l’utilisateur
Tiramisù
Messages : 223
Inscription : 08 mai 2017 13:01
Prénom : Stéphane
Localisation : Paris
Contact :

Re: [La vie de l'absent] Ce qu'elle nous a appris

Message par Tiramisù » 18 sept. 2017 18:07

Wahoo ! C'est trop cool ! Merci Arjuna pour ce retour !!

Répondre