[Les Sentes] Equinoxe, l'autre versant

Pour poster les compte-rendus de vos parties
thomas munier
Messages : 1323
Inscription : 02 févr. 2017 16:28
Prénom : Thomas

[Les Sentes] Equinoxe, l'autre versant

Message par thomas munier » 15 juin 2020 16:19

ÉQUINOXE, l'autre versant


Nompardéfaut nous livre sa vision du GN Equinoxe. L’occasion d’appréhender l’expérience sous un tout autre angle, avec un vécu et une histoire qui m’ont complètement échappé, ce qui est une caractéristique grisante des GN dès qu’ils rassemblent plus d’une dizaine de personnes.

Joué entre le 14 et le 15 septembre 2019 à Lizio, au Camp du Dragon (Morbihan)

Le jeu : Les Sentes, drames forestiers dans une réalité sorcière

Compte-rendu originel d'Equinoxe

(rédigé en écoutant du Arabrot : album "who do you love", , et "Die Nibelungen" )

L'objet de ce compte rendu est de me permettre de repasser les différents évènements du week-end en vue de m'en former une idée critique.

Image
La nuit. Photo (C) par Miranda Pilz


1. Pendant la préparation du GN

Nous sommes arrivés avec 1/2h de retard sur les lieux mais avons néanmoins eu le temps de nous installer un peu avant le début. Je me suis équipé puis ai déposé le reste de mes affaires inutiles (90%) sur le lit, j'allais le regretter plus tard. Les présentations des personnages et la création des liens de visu était je crois une bonne chose. Cela permettait de faire connaissance avec les fouines et de connaître les personnages. J'ai peu de chose à dire sur les exercices qui ont suivi si ce n'est qu'ils sont importants pour se mettre progressivement dans un état d'esprit adéquat.

Image
Un animiste rôde.Photo (C) par Miranda Pilz


2. Déroulement du GN (je est le personnage, [je est la fouine])

Nous étions trois écorchâtres chacun intégrés à une communauté différente. Pour ma part, cela faisait plusieurs semaines - peut-être un mois ou deux - que j'avais rejoint la communauté des sorcellistes. Ce groupe ressemblait à un assemblage d'individualités que la providence aurait réuni faute d'avoir pu trouver de projet satisfaisant leurs aspirations ailleurs. Et parfois cela suffit à constituer une société. Parmis eux, il y avait une femme, Mine et son chat. À mon arrivée j'avais fait don du fruit de mes cambrioles afin de me faire accepter, mais par la suite, c'est à elle que je destinais le gros de mes dons. ELle n'avait jamais semblé à sa place dans ce groupe, et j'avais des projets pour elle. Je souhaitais qu'elle rejoigne notre petite conjuration d'écorchâtres. Finalement l'électrochoc qui allait la tirer de ses liens allait être la mort dramatique de cette fille, la soeur d'Ortie.

Image
L'exorcisme. (C) Miranda Pilz

Ce qu'il y avait de plus dramatique n'était pas la fin tragique de cette enfant en elle-même mais le traitement que sa soeur s'infligeait à elle-même. Elle trainait le corps de sa défunte soeur par une chaine - une entrave qui l'attachait, la liait, et l'empêchaierait de faire son deuil si l'on ne l'en privait pas. L'en priver j'en faisais ma mission, prendre et donner. Traînée - car c'est ainsi qu'on l'appelait - avait été une exorciste avant sa mort et ses derniers avaient insisté pour accomplir leurs rituels auxquels les sorcellistes se prêtèrent aussi. C'est ce qui décida Mine à me consulter. Ces rituels odieux avaient été la goutte faisant déborder le vase, elle en était désormais convaincue, elle devait se détacher des sorcellistes, les chaines de cette communauté n'étaient pas pour elle. Je ne pouvais qu'abonder en ce sens et lui proposait de la présenter à des "amis" dès que possible.

Les rituels accomplis, l'assemblée s'était dissoute, les exorcistes étaient repartis à leurs affaires, les sorcellistes se réunirent. Nous discutâmes des évènements. Des protestations se levaient à l'égard des exorcistes, pourtant ils s'étaient tous prêtés à leur jeu. Ortie était partie en compagnie de l'Oiseau et Amanite nous confiant sa soeur et son désir de la réssuciter. En son absence, Doina la Mémographe me proposa de participer à un rituel visant à contrer ces plans de résurection et nous y travaillâmes jusqu'à parvenir à nos fins. Cela ne se fit pas sans interruptions liées aux visites impromptues d'exorcistes ou d'animistes et il n'y eut pas d'effet sensitif particulier si ce n'est que Traînée put être libérée de sa chaîne jusque là indécelable. Je m'emparais alors de cet objet puissant et précieux aux yeux d'Ortie

Image
Les sorcellistes et les exorcistes. (C) Miranda Pilz
Outsider. Énergie créative. Univers artisanaux.
Ma page Tipee.

Verrouillé