Page 1 sur 1

[Dégringolade] Le thé noir du souvenir

Publié : 03 juin 2020 06:57
par thomas munier
LE THÉ NOIR DU SOUVENIR

Où les aventuriers humains et artifices prennent ensemble le riz dans un foulard et boivent le thé noir du souvenir qui les plonge dans Little Hô Chi Minh Ville. Un récit et un enregistrement de partie par Claude Féry, qui poursuit la campagne Les Brimbeux

(temps de lecture : 6 min)

Le jeu : Dégringolade, un jeu de rôle Millevaux pour accepter l’oubli comme condition essentielle au bonheur, par Claude Féry

Joué le 31/03/2019

Lire/télécharger le mp3
Lire/télécharger la préparation

Image
Breki74, cc-by-sa, sur flickr

Nous avons joué hier, mais, tu t'en doutais probablement, nous n'avons pas joué l'ensemble de ce que j'avais prévu.

Le jeu de questions a produit son effet et nous avons pris le thé amer du souvenir en mangeant une mesure de riz.

Nous avons joué la scène de ronde et de réconfort avant celle de la rencontre avec Couleurs des Morts, en introduisant des réminiscence de Little Hô sur fond de musique traditionnelle japonaise.

Ce moment fut une réussite.

Ils avaient faim et la scène suivait un Black out consécutif à une scène violente.

Nous nous sommes arrêtés sur la rencontre qui coïncide avec le retour de Nalion et du robot qui a détecté une présence hostile et Horace-Pierre qui sent le souffle du Roi Orignal sur sa nuque.

Au bilan Xavier m'a gratifié d'un 19,5 sur 20. j'ai perdu mon demi point avec le partage de la crainte de Henri Fromage (le monstre d'asticots, beurk).

Mathieu a trouvé la session plus riche et plus intense que les précédentes.

Gabriel a répondu à mon questionnement sur l'effet de la surexposition de la surnature dans ma pratique et considère que c'est une caractéristique millevalienne qui ne s'émousse pas. [suite à un commentaire de Claude au sujet d'une présentation de Millevaux par Talmo : "Le présentateur indique n'avoir jamais rencontré de horla dans la campagne qu'il joue avec toi [Thomas]. Pour ma part la surnature et les horlas sont très présents à ma table. Je repense au préambule d'Itras By qui recommande de n'introduire les éléments surréalistes par petites touches. Mon choix de surnature et d'égrégore omniprésents a sans doute amoindri les effets de leur surgissement. La dimension horrifique s'est vue amputée d'un grand potentiel.]

Mathieu considère que sa réponse en terme de surnature lors de la session précédente (le cerf bouge) illustre la transmission de cette préoccupation esthétique au raisonnement tactique de la joueuse.

Un bilan très positif de mon point de vue.

1h35 de jeu. 10 minutes du témoignage audio nettoyées, j essaierai de te transmettre cela assez rapidement.

Image
Photo : Claude Féry, par courtoisie


Commentaire de Thomas sur le compte-rendu écrit :

A. Quand tu dis que Gabriel trouve que la surnature est une caractéristique millevalienne qui ne s'émousse pas, tu veux dire qu'à ses yeux, l'émerveillement / peur demeure malgré le surgissement fréquent d'éléments surnaturels ?

B. Pour réagir de mon côté, je dirais que Talmo, le chroniqueur, a la mémoire sélective quand il dit ne pas encore avoir rencontré de horlas dans les parties de Millevaux que je lui ai maîtrisées. Il a pourtant rencontré quelques créatures ni vraiment humaines ni vraiment animales. Mais quelque part, on peut dire que s'il déqualifie ces rencontres du terme de horlas, c'est par peur de reconnaître l'indicible. Le horla est hors du langage, hors de la qualification. Quelque part on peut supposer que la plupart des gens évitent ce terme, et retraduisent leurs rencontres sous des termes plus acceptables : "animaux sentients", "monstres", "ogres", "mutants" ou "choses" permettant de rendre l'expérience soutenable et transmissible.

Image
équation de l'attracteur d'edward lorenz


Claude :

A. Oui tout à fait.

B. Ce que tu évoques là est précisément ce qui me préoccupait.

Je m'efforce de me détacher le plus possible d'une galerie de monstres, pour proposer une rencontre avec une autre forme de _ _ _ qui puise dans la surnature.
Et sur ce point précis, Mathieu et Gabriel m'ont rassuré sur le fait que chaque confrontation demeurait singulière.

Je pense que la recommandation de Ole Peder Giaever est pertinente pour le cadre surréaliste et pointilliste d'Itras By, ou dans le cadre d'un jeu d'horreur d'inspiration Lovecraftienne, mais cesse de l'être pour Millevaux.

A cet égard Infloritras propose une proportion de surréalisme plus importante que celle préconisée par ses auteurs.

Je pose donc comme hypothèse que le horla, sans être omniprésent de fait, doit planer dans les consciences, comme le manifeste de la surnature, dont une part non négligeable réside dans les tabous et les craintes des populations de survivants. Ils s'épient, se jaugent, se craignent et alimentent le flux d'égrégore.

Merci pour tes précisions.

J'ai confusément conscience que mon hypothèse, en l'état actuel de sa formulation, est encore incomplète.


Commentaires de Thomas sur la préparation :

A. Les listes de questions font beaucoup penser à Little Ho Chi Minh Ville

B. Comment utilises-tu cette préparation ? Ce sont des fiches pour toi Confidente, ou est-ce que tu les découpe pour les distribuer aux joueuses afin qu'elles répondent aux questions quand bon leur semble (en échange ou non d'une récompense quelconque) ?

C. Je pensais que tu avais prévu de transposer l'action dans Little Ho Chi Minh Ville mais en fait on dirait plutot que c'est Little Ho qui va contaminer les Hauts de France des Brimbeux et des Glaneurs

D. Intéressant que tu mélanges les feuilles de personnage de La Conscience du Fer-Blanc avec des aspects propres aux artifices de Little Ho

E. Que signifie "As-tu été fulguré pendant le voyage dans la tourbière" ?

G. Le golem de vers que tu nous mets en lien est particulièrement flippant :) http://www.terresetranges.net/forums/vi ... 323#p18323


Réponse de Claude :

A. J'en suis ravi. C'était l'idée.
Nous sommes dans l'Oise aux pieds du Mont Pagnotte pour Les Brimbeux
Mais pour les glaneurs ils remontent le cours de rivière morte vers Amas ferraille / Azeraille en Moselle.
Dégringolade propose de vivre la libération de quelques membres de communauté sédentaires qui ont choisi de s'ancre dans les décombres du temps jadis et de vivre confis dans la réinterprétation de leurs souvenirs inventés (au sens archéologique)
Nous nous rapprochons donc imperceptiblement de la forêt noire.

B. Ce sont mes agendas, ceux de La Confidente /Forêt.
Mais si Xavier et Mathieu ont trois personnages, Gabriel n'en a que deux.
Je lui proposerai donc soit Horace Pierre le petit frère de Léo qui a vieillit et qui a maintenant 30 ans ou Dragon. Je lui passerai alors la feuille de route correspondante.

C. Oui et non. Je ne sais pas encore. Ce seront les réponses à la question Es-tu un artifice qui nous fixera
Les glaneurs sont-ils des artifices en rupture de banc échappés de Little Hô ou la gangrène des souvenirs induite par 1) l'orage sec d'égrégore / 2) les tanins diffusés par le Roi Orignal les a égaré aux franges de Little Hô

D. Mathieu jouera sont personnage de robot dans l'esprit du Château dans le ciel. C'est son cadeau de Noël tardif et surprise. Les Robots est par ailleurs sont livre de chevet. Il a choisi de protéger Nalion, son fils présumé poursuivi par le Roi Orignal qui traque les sans âme, accompagné de son nouveau disciple qui a répandu son verbe auprès des buveurs de pluie, Léo.
Mathieu devra protéger avec son robot Nalion, sauf s'il comprend que Nalion est d'une autre nature, pas un homme mais un artifice il devrait alors protéger les enfants et donc Léo
Mais peut être a t il été fulguré qui est qui ? Qui est quoi ?
Mathieu jouera le robot avec la conscience du fer blanc, Nalion avec Dégringolade ou Little Hô selon ses réponses

E. tout l'épisode huit est un fait divers détourné de 2017. Des survivants, les fulguré d'Azerailles traversés par la foudre d'un orage sec
Les joueuses peuvent choisir cette réponse aux désordres qu'ils souffrent et former une ronde de communiants autour du tronc du vieux saule foudroyé du puits aux âmes et ré écrire leurs souvenirs

F. Certaines questions sont communes et la réponse de l'un interroge l'autre
Un peu comme ce que tu proposes dans Little Hô avec probablement l'ultra violence en clôture

G/H je l'ai glané dans la communauté LOTFP et j'ai trouvé un axe pour Gaster mon ami Totoro devient mon ami Cthulhu

CDE I Les décors sont ceux évoqués dans ma préparation précédente
La zone de pêche de souvenirs et la cérémonie du thé doivent constituer la cérémonie de guérison, comme dans une voie Navajo chère à Tonny Hillerman Saule, couleur des morts est la guérisseuse.
Il partagerons aussi un riz enmailloté dans un foulard khmer (que je préparerai pour la partie et servirai) et nous évoquerons alors les souvenirs troubles de la petite vendeuse étrangère de rouleaux de printemps (la Gaude, Saule ?) et La Ville (Dégringolade / Itras / Little Hô)


Réponse de Thomas :

A. Note que si tu sens que ce sera trop long de faire jouer le voyage jusqu'à Little Hô, un raccourci par les forêts limbiques est toujours envisageable

F. Ceci répond à pourquoi plusieurs personnages ont les mêmes questions.

Merci pour toutes ces précisions ! ça promet !


Claude :

A. ok Ma version de la forêt limbique prendra probablement la forme de l'équation de Lorenz pour coller à l'esprit de Mathieu


Thomas :

A. Mes connaissances en physique chimie sont trop anciennes pour que l'équation de Lorenz me parle. Peux-tu expliquer en quoi tu relies ça aux forêts limbiques ?


Claude :

A. C'est la théorie de l'attracteur qui sert de base en tant que fonction au développement des systèmes de modélisation météorologique et c'est la base fondamentale de la théorie du chaos.
Ou pour moi comment des êtres physiquement éloignés entretiennent des relations ou s'influencent mutuellement dans leurs réalisations pour finalement se rencontrer
Et dans ma partie former une ronde


Retour de Thomas après écoute :

A. Le début est vraiment flippant entre les bruits d’animaux et les murmures / déclamations de Gabriel en fond

B. Sympa de chatouiller Xavier pour émuler les puces

C. Xavier / Gaster, en tant que répurgateur, est particulièrement sombre sur cet épisode:)

D. La mécanique des questions posées aux personnages marche à plein

E. Le fait de prendre le thé et le riz ensemble confère une dimension rituelle à la partie, et donne lieu à une véritable téléportation / fusion vers Little Hô Chi Minh Ville

F. Je me demande comme Gabriel va concilier les lois d’Asimov et ce qui caractérise les artifices de Little Hô (qui n’obéissent pas forcément aux trois lois)

G. Sympa la fin en cliffhanger sur l’arrivée du roi du bois


Réponse de Claude :

F. Mathieu était très investi dans la session. Le robot était pour lui un attracteur de grande puissance.

G. Dommage que je n'ai pas transformé l'essai