[Inflorenza] Ubu en Jaune

Pour poster les compte-rendus de vos parties
thomas munier
Messages : 1058
Inscription : 02 févr. 2017 16:28
Prénom : Thomas

[Inflorenza] Ubu en Jaune

Message par thomas munier » 10 sept. 2019 09:29

UBU EN JAUNE

Quand l’absurde de la pataphysique banlieusarde rejoint l’horreur organique. Avec des illustrations de Thibault Boube !

Le jeu : Inflorenza, héroïsme, martyre et décadence dans l’enfer forestier de Millevaux

Joué le 27 mai 2017 au Festival Alchimie du Jeu, à Toulouse

Personnages : Julie, la Marionnette d’Ubu, le malade, la grosse dame, le génie, le medium 

Image
illus (C) par Thibault Boube


Le concept :

Ubu en jaune est à la base un scénario maison que j’ai fait jouer avec L’Appel de Cthulhu en 2005 : dans un petit immeuble vétuste, des habitants plus ou moins normaux ou bizarres vont être confrontés au retour d’une terrible entité par le biais d’une marionnette construite par le vieux théâtreux qui vit dans les combles : Ubu en Jaune, un mélange entre Ubu Roi et le Roi en Jaune…
J’ai eu envie de remettre le couvert. Au départ, j’avais prévu de rédiger un scénario, mais j’ai préféré le faire jouer sous Inflorenza (sans référence appuyée à Millevaux, sinon l’horreur organique et végétale qui sera amenée en jeu par les thèmes) : ce compte-rendu fera office d’inspiration pour celles et ceux qui voudraient faire rejouer. Je suis également disponible pour en discuter plus avant si c’est nécessaire.


L’histoire :

Un immeuble ancien. Il y a encore un concierge au rez-de-chaussée. Les habitants sont (presque tous) bizarres. Il y a un boucherie dans la cour d'entrée. Le marionnettiste qui vit dans les combles est en train de préparer une représentation théâtre : « Ubu Roi » d’Alfred Jarry.

La grosse dame vit dans l’immeuble depuis un sacré moment. Obèse, elle essaye de maigrir. Elle est amoureuse du boucher. Elle veut qu’il l'aide à devenir végétarienne
Comme tous les matins, elle va le voir dans sa boutique.
La tête de cochon est amoureuse d'elle
Il y a un paquet devant la porte de son appartement avec l'étiquette "Et c'est moi"

Image
illus (C) par Thibault Boube

Julie est un garçon de 10 ans, c’est le fils de la grosse dame.

Un chat passe dans les escaliers. Il fume une cigarette. Son propriétaire, le clown qui vit au troisième, l’entraîne à fumer pour un spectacle.
Le marionnettiste travaille dans son atelier. Il s’active sur une marionnette de bois et de chiffons, il grave une spirale sur son ventre. C’est à ce moment, pourrait-on-dire, qu’Ubu Jaune prend conscience de sa propre existence. Il veut prendre forme et répandre sa forme.

La grosse dame ouvre le paquet, il y a une odeur de moisi, c’est un steak végétarien aromatisé.

Le Génie est un super scientifique, il fait de la viande végétale succulente à la couleur violette.

Le médium a voulu faire quelque chose de risqué, depuis c’est un fugitif.

C’est une soirée pour une pendaison de crémaillère dans un appartement récemment investi par un nouveau locataire. On y croise un chat à la robe bleutée, aux yeux violets, il essaye de communiquer avec Julie.

Il y a un autre nouveau dans l’immeuble, qui est invité à la fête : le malade. Avant, il faisait partie d'une secte

Le marionnettiste est un homme roux, les cheveux en pétard. Il a des marionnettes sur ses épaules, elles ont des couleurs criardes.

Il y a un rideau noir derrière lequel est caché son théâtre personnel, avec Ubu Jaune.

Julie est capturé à l'extérieur dans un labo bizarre (on lui vole son apparence), dans un bunker.

La nuit, la tête de cochon rumine son amour pour la grosse dame.

C’est l’heure de la représentation. Dans ses combles, le marionnettiste se câble aux marionnettes avec des crocs de boucher.

Le voleur de visage est toujours en fuite.

La plupart des personnages se retrouvent dans le grenier face à Ubu Jaune. Julie meurt blessé par sa propre attaque. Il ne souffrira plus à cause de sa mère.

La grosse dame entre en conflit avec Père Ubu, puis ils se mettent d'accord. Ils finissent enfin par danser pour fêter leur mariage.

Image
illus (C) par Thibault Boube


Feuilles de personnage :

Julie
+ Je veux retrouver l'attention de ma maman
+ (barré) il faut que je nettoie l'appartement
+ On vient de me prendre mon apparence et mon corps
+ J'ai enfin le moyen d'être aimé, d'avoir un visage pour qu'elle m'aime
+ Ma maman est méchante !
+ Il m'a fait perdre ma seule chance d'être aimé et beau

La Marionnette d’Ubu :
+ Je veux prendre forme et répandre ma forme dans l’immeuble.
+ Les habitants de l’immeuble résistent à ma volonté ! Je vais les plonger dans la folie !
+ Je réalise que j’ai un rival aussi puissant que moi.
+ Malgré moi, j’ai de la pitié pour Julie.
+ Julie est mon meilleur allié.
+ (barré) Je fais tout pour faire du mal à la grosse dame mais ça me fait de la peine car c’est elle qui me ressemble le plus.
+ Première mutilation : c’est bien.
+ Le marionnettiste est mort.
+ Je n’aurai pas d’autre disciple.
+ J’aimerais tellement que le petit Julie soit avec nous.
+ Je fais une danse nuptiale avec la grosse dame.
+ Mais elle ne sera jamais ma marionnettiste.
+ Je n’ai pas vaincu tous mes ennemis mais je suis devenu un dieu.

Le malade :
+ (barré) Je veux que cet aura néfaste s’arrête.
+ (barré) Voix dans la tête continuent (s’intensifient) : pulsions suicidaires.
+ Nouvel objectif : détermination. Voix se calment.
+ Poulie qui tombe sur la tête : mort. Délivrance par rapport aux voix qui harcèlent.

La grosse dame :
+ Je veux que le boucher m’aide à devenir végétarienne.
+ Je me mange un doigt.
+ Je reçois un cadeau personnalisé.
+ J’assiste impuissante à la fugue de mon petit garçon avec une fille séductrice.
+ Mon fils est la cible de tous les méchants de l’immeuble.
+ J’ai montré ma force au boucher.
+ Mon fils est devenu fou.
+ Le boucher semble dégoûté par mon physique.
+ Je suis fiancée à ma copie masculine, Père Ubu.
+ (barré) Je dois reconnaître mon échec en tant que parent.
+ Mon fils accepte de me laisser en vie.
+ Je prends le contrôle de l’immeuble avec l’aide d’Ubu.

Le génie :
+ Je suis le génie capable de devenir ce que je souhaite par extraction de mon sang que je brûle en récupérant les gènes qui me permettent d’exacerber les capacités.
+ Je veux devenir le maître absolu.
+ Je veux capturer Julie et devenir elle.
+ Souffrance sur Ubu
+ (barré) Puissance : je deviens une copie de Julie en âme et en corps.
+ (barré) J’ai perdu Julie.
+ (barré) J’ai perdu ma « convoitise ». Tous savent que le boucher « deale » ma drogue qui permet notamment de détruire Ubu.
+ (barré) Je découvre que j’ai un allié qui fut détourné par mon ennemi.
+ Je veux tous les ressusciter.

Le medium :
+ (barré) Je veux fuir quelque chose, sentir la protection de l’immeuble, de l’odeur carnassière / végétale.
+ L’odeur se renforce dans l’immeuble.
+ (barré) Je veux la sympathie du boucher
+ Esclave d’Ubu
+ Je me vide de mon sang.
+ Un objet planté dans le bide

Image
illus (C) par Thibault Boube


Commentaires :

Mise en jeu :
+ Pour le look du marionnettiste, je me suis inspiré de l’écrivain Georges Perec.

Retours de l’équipe :

Joueur de Julie : le système tourne bien. Plus clair à l’oral qu’à l’écrit ou en podcast.
Joueur du génie : Je pensais qu’en sortant de l’immeuble, j’échapperais à la télépathie. J’ai eu un réflexe de survie animal, mais on s’en est détaché avec l’effet méta.
Joueuse de la grosse dame : Difficile de mener une idée jusqu’au bout.
Joueur du médium : à six, c’était beaucoup.
Joueuse de la grosse dame : il faut réfléchir à écrire des phrases qui t’aident.

Retour personnel :

Les conditions de jeu étaient assez médiocres (trop de monde pour du jeu sans MJ, environnement bruyant, créneau court…), mais l’essentiel était de donner un aperçu à un maximum de monde sans forcément viser la partie parfaite, juste une partie sympa. Cette partie est assez représentative des biais de la démo par l’auteur que j’évoque dans mon article Je veux que vos parties soient meilleures que les miennes.
Outsider. Énergie créative. Univers artisanaux.
Ma page Tipee.

Répondre