[Fripouille] Rouge

Pour poster les compte-rendus de vos parties
thomas munier
Messages : 1054
Inscription : 02 févr. 2017 16:28
Prénom : Thomas

[Fripouille] Rouge

Message par thomas munier » 03 juil. 2019 10:09

ROUGE

Une exploration de la forêt du dessous. Pour cette suite de la campagne Les Brimbeux, un récit et un enregistrement de partie par Claude Féry !


Le jeu : Fripouille, par Claude Féry, aventures rapides aux accents de donjon moisis dans la forêt de Millevaux

session jouée le vingt janvier 2019

Partie audio

Compte-rendu, format PDF illustré

Partie précédente de la campagne des Brimbeux :
Alphonse

Image
Gabriel Féry, par courtoisie

durée : une heure et vingt minutes

Effectif : quatre joueuses.

J'assume le rôle de La Garde Forestière, Gabriel joue Smerdy, Mathieu Chupdia et Xavier joue Samael.

Préparation : aucune depuis la précédente session.


Fiction :

Alphonse les presse de se cacher aux yeux des corneilles chargées de surveiller la plaine pour le compte des tueurs de l’ Archonte . La plupart ont gobé les œufs bleus dénichés sur l’arbre, acte sacrilège aux yeux des tueurs . Il propose aux gamins de se rendre dans la forêt du dessous .

Herz a encore faim, et presse, quant à lui, Samael de lui livrer le lait promis.
Alphonse l’en dissuade en précisant que la gamelle attira le regard des vigies de Cashel .
D’une voix blanche, La Gaude , invite ses compagnons à jeûner pour lutter contre l’emprise.

Personne ne l’écoute.
Tous s’interrogent sur les manifestations de l’emprise sur le visage de Chupdia .
Smerdy considère que c’est là le mal qui a du emporter Pierre , le frère de Dragon . Il suppose que le lait
serait un remède souverain pour endiguer les racines qui poussent sur son visage.
Les cheveux de Chupdia ont grandement poussé et atteignent, en de longues boucles ondulées, ses épaules
maintenant.
Alphonse les tance à nouveau et propose de descendre Pâquerette au moyen de sa cage à écureuil.
Chupdia lui prête main forte.

Pour rassurer sa vache, Samael chante une mélopée en usage dans les dômes parmi les vachers. Il se souvient du bivouac, le soir auprès de La Magicienne . Un vieux, qui savait comment faire vêler les vaches sans encombre.

Un vieux autoritaire, mais qui avait protégé les dômes avec des croix gravées dans l’épaule du géant assoupi, éloignant, vils prodiges et horlas de la communauté. Il entend en lui même la voix d’une femme qui apaise le troupeau, qui entonne la mélopée qui apaise. Sans encombre ils parviennent à pieds secs sur le promontoire qui domine la plaine inondée et d’autre part abrite l’entrée véritable du gouffre, en partie maçonnée. Alors qu’il est en vue du seuil, il aperçoit un goupil coiffé du chapka qui l’enjoint à se méfier d’Alphonse , puis disparaît dans la brume qui baigne la combe. Seule subsiste le couvre chef que revêt aussitôt le jeune vacher.

A ses pieds il avise des billes bleues qui excitent sa convoitise. Ce ne sont pas des billes, mais des coquilles de la noix que mangent les grands. Maintenant, il est grand, puisque La Magicienne , lui a transmis son savoir, tant et si bien qu’il a présidé à la naissance de Pâquerette . Smerdy organise la petite troupe afin qu’elle pénètre en bon ordre dans la forêt du dessous. Alphonse distribue à chacun trois chiffons blancs lestés d’un écrou. Si le chiffon retombe à plat au sol on peut avancer. Sinon la zone est condamnée. Chupdia , et le chercheux , accompagné du vacher et de Pâquerette ferment la marche, les plus légers devant.

En tête Herz l’intrépide s’élance, la lampe torche de son bon copain Smerdy en main. Alphonse les invite à croquer les noix qui leur permettront de voir dans la forêt du dessous . Il précise que la noix provoque des visions et qu’il conviendra de contenir sa peur, la dominer. Tous croquent une noix sauf Smerdy.

Alors qu’ils progressent dans l’obscurité du tunnel sur un sol inégal, une voix étrange trotte dans les têtes. Elle susurre : Rouge ! Rouge ! Et discours décousu, incompréhensible et fort inquiétant. Herz trébuche et se rattrape à Smerdy . Celui-ci entend la voix aussi et en un instant chemine simultanément comme l’ont ses compagnons depuis le seuil du gouffre.

Désormais, ils progressent dans le noir ou palpitent des champignons luminescents qui poussent au
plafond. Les murs maçonnés sont abîmés. Le tunnel s’enfonce dans une obscurité plus profonde encore par un coude sur la gauche, vers Cashel .

Samael a peur. Alphonse les aura abusés, c’est un horla qui cherche à les perdre !

Chupdia et Smerdy pensent que la source de la voix, probablement un horla, se tient devant eux dans l’obscurité, au-delà du coude qu’affecte le tunnel de racines et pierres mêlées.


Bilan provisoire :

Nous nous sommes amusés.
Le ton de l’histoire a convenu à tous.
Gabriel a dessiné deux aspects des épisodes qui précédent.
Notamment pour que Xavier se représente Adalfuns .
Xavier sur la fin de la session était inquiet.
Sitôt qu’il s’est sentit mal à l’aise, il s’est tourné vers moi en pointant les pouces vers le bas.


Bilan personnel :

Je me suis amusé et ma volonté d’invoquer à nouveau le goupil a rencontré celle de Gabriel sans que nous nous concertions. Je considère cette session comme réussie, même si les personnages n’ont été confronté à aucune adversité.


Retour de Thomas sur la partie audio :

A. J’ai repéré des citations de l’almanach dites par des figurants, chouette !

B. Intéressant de voir le goupil d’Arbre intervenir, très bien traité par Gabriel qui lui a donné un côté semi-tangible avec sa chapka qui demeure après sa disparition

C. Que signifie l’intervention de la Magicienne, importée de Cœlacanthes ?

Claude :

A. J'utilise l'Almanach à chaque session, de manière manifeste dans la scène d'exposition (parties de Sève avec Gabriel) ou indirecte par le truchement de mes descriptions des décors de la scène d'exposition ou par les commentaires des figurants. C'est une source de beautés poétiques !

B. Spontanément et cela rejoint le D. du 7.4 Gabriel a joué le Goupil. Il l'a interprété se rapprochant de Xavier, mimant l'attitude de l'animal. Xavier était interdit, surpris que Gabriel puisse s'arroger le rôle de la Garde Forestière et le questionner directement. Il a beaucoup apprécié. (Hier avec son meilleur copain de l'école primaire ils ont joué à Millevaux sans Confidente, m'a t il confié hier soir au sortir du périscolaire).

C.Réponse détaillée à suivre
Outsider. Énergie créative. Univers artisanaux.
Ma page Tipee.

Répondre