Page 1 sur 1

[Odysséa] L'île des morts : une partie-tutoriel

Publié : 21 mai 2019 09:25
par thomas munier
L'ÎLE DES MORTS

Dans cette partie-tutoriel, je joue un personnage tout en transmettant mes techniques de maîtrise à notre confident ! Au menu : une équipe en crise, des bien-aimés à sacrifier et à secourir et un voyage dans deux lieux emblématiques : l'île du Cyclope et l'île des Morts. Un enregistrement de partie à écouter comme une aide de jeu, et un récit en prime !

Le jeu : Odysséa, revivre le voyage d'Ulysse dans une mer en ruines envahie par la forêt

Joué le 02/12/2016 sur google hangouts

Personnages : Orphée, Ulysse, Ménéalos


Partie enregistrée :

+ écouter sur youtube
+ lire / télécharger le format mp3

Image
"L'île des morts", par Arnold Böcklin (domaine public)


L'histoire :

Le bateau d'Ulysse arrive au large de l'île du Cyclope avec à son bord des réfugiés (hommes, femmes, enfants) sans nourriture. Ils sont partis de Troie juste après son sac où Ulysse et sa soldatesque ont massacré des hommes, des femmes et des enfants.
Flash-back.
Pour que le bateau quitte les côtes de Troie, il faut sacrifier un être cher à Poséidon. Ulysse propose de sacrifier une chèvre comme il l'a fait à l'aller, puis propose qu’Orphée sacrifie son bien-aimé serviteur Ménéalos, qui lui dit qu'il n'a rien à sacrifier. Finalement, Orhée et Ménéalos obligent Ulysse à sacrifier Brâkhion, son fidèle aide de camp qui s'offre de bon cœur. Tout en le poignardant, Ulysse lui promet de se venger de Poséidon.
Fin du flash-back.

Lors de l'accostage sur l'île du Cylope, Ulysse propose qu'on refasse un sacrifice pour avoir un pouvoir. Tout le monde refuse. Alors en douce, il saborde le navire. Ceci équivaut à un sacrifice, et la faveur divine sera pour lui.

Sur l'île, ils trouvent un oracle de Poséidon dans une cabane avec plein de bazar. L'oracle leur demande leurs vrais noms. Ulysse dit qu'il s'appelle Personne mais l'oracle n'accepte pas cette supercherie, et pour accéder aux grâces de l'oracle (et en l’occurrence apprendre que le point faible du Cyclope est son œil), ils doivent donner leurs vrais noms.

Orphée paye l'oracle pour obtenir l'obole de Charon en échange de la révélation d'un point faible. Il revit le moment où son père lui a appris la navigation. Orphée tombe de la barque et manque de se noyer. Il est recueilli sur la plage par la jeune Eurydice et c'est à ce moment-là qu'ils ont fait connaissance et sont tombés amoureux. Orphée dessine une fresque sur la plage qui racontent cette aventure. L'oracle se tient sur la plage, il demande ce souvenir en échange de l'obole de Charon. Les vagues commencent à lécher la fresque. Orphée accepte.

Après le départ des autres, Ulysse retourne dans la cabane de l'oracle, qu'il trouve encore ivre du souvenir qu'il a pris. Il tue l'oracle pour venger Brakhiôn de la cruauté de Poséidon. Puis il part se baigner pour se laver du sang de son crime, mais le sang ne part pas, au contraire il se répand dans l'eau dans une grande trace rouge.
Ménéalos propose à Orphée de laisser Ulysse dans l'île. Il est devenu incontrôlable.

Ménéalos et Orphée s'aventurent dans la forêt en quête de nourriture pour l'équipage. Les arbres semblent avoir tous un œil unique qui les épie, à l'image du maître de l'île, le Cyclope.
Ils trouvent tout un troupeau de moutons laissés à vagabonder dans l'île et commencent à les encorder. C'est alors qu'ils rencontrent le Cyclope aux cent bouches qui leur demandent par quelle impudence ils osent fouler son domaine et voler ses moutons qui lui servent de repas quotidien. Orphée lui répond : "On te propose un marché : on te prend tes moutons et on te laisse en vie. Il ricane de ses cent bouches, puis engage le combat. Ménéalos, le fidèle serviteur, prend la fuite.

Orphée voit qu'il peut gagner le combat mais qu'il risque de se faire arracher la main. Il se voit peignant la fresque de sa légende et elle s'érode, comme mangée par le Cyclope.
Il essaye d'abandonner le combat et de le charmer avec sa lyre mais ça n'a aucun effet. Orphée accepte alors de sacrifier sa main et donc son art pictural et sa capacité à écrire sa propre légende). Il lui restera sa magnifique voix, propre à enchanter les mortels, mais qui ne conservera pas sa légende après la tombe.
Il réessaye le tir et à la troisième flèche, crève l’œil du Cyclope. L’œil bouge encore avec la flèche mais les bouches du monstre lui mangent la main. Orphée achève le Cyclope en frappant son front. Une des bouches crie pour la dernière fois.

Orphée inspecte la caverne du Cyclope et y trouve son prisonnier, un prêtre d'Artemis dépenaillé et paniqué, qui l'appelle Maître dès qu'il le libère.
Suite à la perte de leur gardien, les moutons sont désorientés et même encordés, il est difficile de les faire progresser en file indienne jusqu'au bateau. Les arbres ferment leur œil.
Ménéalos fait un méchoui avec les moutons.
Les marins réparent le bateau. Mais qui sacrifier pour le faire repartir ?

Flash-back. Ménéalos rencontre Xenax sur une île, il l'amène au bord du bateau et quitte son maître la nuit pour le visiter. Ulysse l'a bien remarqué, mais a laissé faire, complice de cette affection qui lui met un peu de baume au coeur dans ce monde apocalyptique. Orphée, dérangé par les bruits d'amour, va également être au courant de cet idylle et même en prendre quelque ombrage.
Fin du Flash-Back.

A l'issue d'une longue discussion pour savoir qui doit sacrifier qui, Ménéalos propose un tirage au sort mais le sort lui est défavorable : il se retrouve obligé de sacrifier son bien-aimé Xenax.

Le bateau traverse la forêt qui pousse sous la mer.
Il atteint l'île des Morts et son paysage désolé. Ulysse monnaie son pouvoir pour obtenir l'achat de l'indulgence pour un mort : il promet ainsi de sortir Eurydice des enfers.
De l'autre côté du fleuve Styx, ils voient des âme hagardes, des troyens massacrés, qui essuient les remarques sarcastiques d'Ulysse.
Calliope, la mère d’Orphée le retrouve : elle lui annonce la mort de son père. Il pourrait la tuer pour faire revenir son père, mais sa mère est une muse, il tient trop à elle, elle lui a appris les arts, tandis que le souvenir qui le rattachait à son père, il l'a perdu. Calliope les accompagne pour voir son époux une dernière fois.
Ils atteignent la barque de Charon. Celui-ci a des orbites vides, qui contiennent des pièce, et un oiseau perche sur son épaule. Orphée lui donne l'obole.
De l'autre côté de la rive, une femme troyenne veut leur donner un bébé pour qu'ils le fassent traverser dans l'autre sens, mais ils la repousse : ils n'ont une indulgence que contre une seule personne, et ce ne sera pas ce bébé. Orphée va trouver Eurydice
Ulysse retrouve Brakhiôn. Ce dernier a l'air oublieux, aboulique. Ulysse lui montre son père Sisyphe en train de pousser un rocher pour l'éternité. Ulysse dit qu'il avait prévu d'humilier ce père qui avait outragé sa mère, mais il préfère passer outre ; il n'ira même pas le voir.
Brakhiôn lui demande d'être charitable. "Qui a été charitable pour moi ?", tonne Ulysse en proie à l'hubris. Il égrène la litanie de la cruauté des dieux et des hommes à son encontre.

A la recherche d’Eurydice, Orphée trébuche dans escalier, il se retrouve alors nez à nez avec son père. Ce dernier a tout oublié de sa vie qui a suivi la noyade d'Orphée : il invite son fils à monter dans sa barque pour lui apprendre la navigation. La mère supplie de le ramener des enfers.
Orphée refuse et les sème.
Quand Ménéalos comprend qu'Ulysse va sauver Brakhiôn au lieu d’Eurydice, il le charge et ils s'entre-tuent. Lance contre glaive. "Maudits soient les dieux !", fulmine Ulysse, à l'agonie.
"Tu as finalement échoué", lui dit Brakhiôn, atone.
"Un bateau s'échoue. Un autre y succède.", répond Ulysse.

Orphée retrouve Eurydice, l'amour de sa vie.
Elle semble oublieuse.


Feuilles de personnage :

Orphée :
symboles : combat, art
Objectif : retrouver Eurydice

Ménéalos :
symboles : dévouement, loyauté
Objectif : aider Orphée

Ulysse :
symboles : colère, fuite
Objectif : Voir Sisyphe et l'outrager


Commentaires :

Défis :
+ Avec Thibault, on voulait jouer sur deux endroits : l'île des Cyclopes et l'île des morts

Mise en jeu :
+ J'ai été étonné en bien par les flashbacks d'Orphée ou de Ménéalos où les joueuses prenaient la main sur la narration de leur propre flashback (mise en place du décor et des figurants). C'était du jeu émergent et c'était cool.
+ Pour déterminer ce que donnait le tirage au sort, on a fait un conflit multiple : ce qui a désigné Ménéalos à deux voix contre un. C'était assez ironique de voir que ce tirage au sort n'était pas du tout hasardé mais influencé par les dieux / les joueuses.

Joueur de Ménéalos :
+ Je préfère qu'on découvre plus tard quel prix on a payé plutôt que de le connaître à l'avance. [Réponse de Thomas : cette proposition aboutira plus tard au jeu Millevaux choc en retour

Joueuse d'Orphée :
+ Ou alors qu'il soit prophétisé de façon elliptique.

Le MJ :
+ Le jeu reste dur à prendre en main. Avec le tuto, ça va mieux.

Thomas :
+ J'ai vraiment beaucoup parlé, si on cumule les conseils de maîtrise et le roleplay, j'ai parlé plus que toi, MJ. J'espère que je n'ai pas trop pris la main. [réponse du MJ : c'était nécessaire] [note de Thomas : ce qui fait que cette partie n'est pas représentative d'une partie classique d'Odysséa, vu l'important temps passé à décortiquer des notions au fur et à mesure]
+ J'ai trouvé l'exercice probant, on a bien testé les mécaniques et l'univers.