[Bois saule] La quête de l'arbre docile

Pour poster les compte-rendus de vos parties
Arjuna Khan
Messages : 631
Inscription : 29 janv. 2017 00:19
Prénom :

[Bois saule] La quête de l'arbre docile

Message par Arjuna Khan » 10 févr. 2019 06:55

Retour de jeu pour https://outsiderart.blog/millevaux/bois-saule/ jeu solo tout récent de thomas munier, jeu de rôle pour errer dans les ténèbres sauvages de la forêt de Millevaux

CW : blessure, addictions
TW : mort

Ambiance sonore pour la création : https://bearbrawler.bandcamp.com/album/ ... trid-swamp

Création de personnage :

Destin fatal : (Le Soleil) Les deux personnes ignoraient qu'elles étaient proches.
Chasser et se faire chasser : Le horla que j'ai crée me chasse et je chasse l'arbre docile qui s'est enfui dans la forêt
Une question et une certitude : Pourquoi je me réveille les mains couverte de sang lors des nuits sans lune ? Nous ne vivons que pour réparer nos fautes.
Une croyance : Certains monstres sont des messagers qui nous guident vers la vérité
Une vertu et un vice : Je ne mens jamais, je suis une personne d'honneur. J'ai une addiction au sexe, j'ai besoin de baiser peu importe avec qui ou avec quoi.
Un souvenir qui te hante : J'ai crée le horla à parti des corps de ma famille morte
Ta quête : Je dois extraire la séve de l'arbre docile pour endiguer la corruption et réparer mes fautes.
Tes deux symboles : Désir et pardon
Qui t'accompagne : Je possède un objet important
Ton historiette d'introduction : Je suis lia fossoyeureuse. Je suis là pour enterrer le monde d'hier et rêver le nouveau. Je suis déjà condamné.e et mon âme est sinistre mais peut être que je peux encore faire quelque chose avant de mourir. Pour quérir le pardon des miens et de celleux à qui je ferais du mal

Ambiance sonore pour le premier rp : https://ruralfaune.bandcamp.com/album/peacock-black

Premier rp

Par soucis de simplicité je met directement les éléments de contexte en gras dans le texte d’exploration vu que je m'en sers pour poser la première scène.

Exploration

Je suis dans une grotte , la nuit n'en finit pas de tomber, la tempête gronde encore dehors comme pour me dissuader d'aller plus loin. Je suis encore très malade, ma blessure au coup s'est infectée et surement que cela ne fera qu'empirer. Tout ce qui m'arrive n'est surement qu'un juste retour des choses : on obtient pas le pardon sans souffrir. Cela fait déjà quelque temps qu'un feu brûle au fond de la grotte et diffuse sa chaleur bien qu'il ne laisse paraître aucune fumée. Je sens que cela ne serait pas très prudent de se rapprocher pourtant la chaleur est attirante et ma blessure ne me laisse guère assez de conscience pour être totalement libre de mes mouvements. Une personne est assise prés du feu, elle a un grand capuchon noir fait semble t(il d'une matière indiscernable qui se réfléchit à la lumière toute proche. Sans même se retourner elle me dit que d'ici quelques heures, ma blessure aura raison de moi et que je serais à elle. Elle me dit qu'elle attend que l'heure vienne mais que je peux profiter du feu si je le désire. Je me débat violemment et dit que ma vie ne m'appartiens pas, que je n'ai pas le droit de mourir, pas maintenant et qu'elle n'aura rien tant que je ne serais pas venu au bout de ma quête (je fais un six au jet pour atteindre mon but). La personne sourit révélant ses dents acérés et me dit "eh bien dans ce cas, je saurais être patiente". Elle fait voler de sa manche un étrange papillon verdâtre qui se pose alors sur mon cou .

- Cela te guérira, me dit-elle, enfin si tu es à même de souffrir la douleur que cela produira chez toi.

Un réconfort

En effet, la douleur était horrible. J'ai l'impression d'avoir hurlé plusieurs heures durant. Pourtant je ne ressens plus aucune douleur et il y a comme une sensation d'apaisement qui m'envahit. Je m'endors d'un sommeil sans rêve.

Fin de journée

Je me lève et prend mon sac de voyage. La tempête s'est calmé. Le jour vivace fait même force à l'entrée de la grotte comme pour mieux m'éblouïr. Alors que j'en franchis le seuil je reste figé. Face à moi le horla que j'ai fait naître de mes mains. Il a le regard sauvage et l’œil trouble. Il m'a retrouvé... (coup de théâtre)


Mes inspirations :

Mes symboles : Désir et pardon
Élément forestier du jour : L'emprise ou la transformation
Historiette du jour : Sur son corps démembré, les volutes de fumée disparaissaient peu à peu. Ne laissant que cendre et chaos en guise de réconfort.
Détail forestier du jour : Mouches/papillons/ fourmis
Nature de la péripétie : Une interaction sociale épineuse avec un être sentient

Retour sur le début du jeu

Le jeu reste assez crunchy pour du solo en tout cas de ce que j'en connais. A ce stade là la notion de "destin fatal" reste assez encore assez cryptique quand à son utilisation. Egalement des notions tel que croyance ou "chasser et être chasser" pourrait peut être nécessiter davantage de guide spécialement si on ne connait rien à l'univers. Même si dans l'ensemble on s'en sort la suggestion de table aléatoire pourrait surement être un bon guide pour certaines types de joueuses.

Le contexte aide et je m'en suis pas mal servi pour ce premier rp même si cela risque d'être redondant à force : à voir. La péripétie s'est plutôt joué facilement même si je n'ai pas défini le "ce qui t'attend" je trouvais ça pas forcément utile pour une premier rp où on installe le personnage. Les inspirations sont trés utile pour typer la fiction, se laisser surprendre et aussi typer le monde afin de lui donner une couleur Millevaux. L’historiette du jour a été en revanche plus difficile à caser car l’histoire était déjà dense entre installer un personnage, un décor et une péripétie. J'ai fini par gérer l'historiette plutôt comme quelque chose qui aurait pu se passer si le personnage se laissait aller, comme un destin funeste.

thomas munier
Messages : 1051
Inscription : 02 févr. 2017 16:28
Prénom : Thomas

Re: [Bois saule] La quête de l'arbre docile

Message par thomas munier » 12 févr. 2019 11:15

Une proposition d'illustration :

Image
Jerzy Durczak, cc-by-nc, sur flickr.com
Outsider. Énergie créative. Univers artisanaux.
Ma page Tipee.

Arjuna Khan
Messages : 631
Inscription : 29 janv. 2017 00:19
Prénom :

Re: [Bois saule] La quête de l'arbre docile

Message par Arjuna Khan » 13 févr. 2019 09:22

Ambiance sonore pour le ce rp : https://alcest.bandcamp.com/album/souve ... utre-monde

Rp du 11/02/19

Inspiration :

Symbole : désir et pardon
Eléments de Millevaux du jour : l'oubli et la mémoire
Historiette du jour : Derrière ces cages de corps, cadavre souriants. Il y avait une perle qui attendait d’être cueillie. Kinder, mon chasseur de fée.
Le détail forestier du jour : Corbeau

Contexte :

Lieu : un rêve
Le moment : La nuit
Climat : calme
Ce qui te tiraille aujourd'hui : le manque causé par l'oubli

Ma journée

Introspection

Je reste statique face à ce double de moi même à qui j'ai donné vie. La créature me fixe de son œil rouge et de sa pupille étroite. Je crois distinguer comme un instant de pitié ou de colère peut être. Cela me ramène à ma propre colère, lorsque sur mon établi de travail je m’efforçais d'animer ces flux d'égrégore qui aspiraient mon souffle. Je voulais donner la vie, je voulais faire la vie, pour pouvoir la comprendre et forger un monde nouveau. Y suis je seulement parvenu ? Avais je seulement le droit d'utiliser ces corps que j'avais jadis aimé ? Les ais je seulement aimé je n'en suis plus certain.e (le manque causé par l'oubli) (J'ai crée le horla à parti des corps de ma famille morte) Peut être le horla n'est-il finalement pas là devant moi ? Peut être n'est ce qu'une hantise (rêve) ? Une anticipation de l'irrémédiable... J'enfouis mon visage dans mes mains ne sachant plus que faire ni ou aller et c'est à ce moment je sens cette chose, ce bec juché sur mon nez, comme un bec de corbeau qui serait venu picorer mon corps pour me changer en monstre. Peut être est-ce le premier signe que le horla a voulu m'envoyer pour m'annoncer mon funeste destin (Le horla que j'ai crée me chasse ).

Pas de réconfort j'ai préféré relancé mon dé d'émotions

La fin de journée

Le horla a disparu mais une nuée de corbeaux s’amoncellent à l'entrée de la grotte comme s'ils voulaient me dire quelque chose (coup de théâtre).

Retour sur la séance

Je n'ai clairement pas utiliser tous les éléments pour jouer mais en même temps ce n'étais pas nécessaire. Il y avait déjà pas mal de choses à jouer. Jouer une scène d'introspection après une péripétie fat du bien et cadre un rythme et une énergie qui crée du sens. Bref à voir pour la suite mais plutôt intéressant et agréable en terme de sensation de jeu jusque là.

Arjuna Khan
Messages : 631
Inscription : 29 janv. 2017 00:19
Prénom :

Re: [Bois saule] La quête de l'arbre docile

Message par Arjuna Khan » 18 févr. 2019 04:23

Ambiance sonore pour le ce rp : https://arborea.bandcamp.com/album/fortress-of-the-sun

Rp du 12/02/19

Inspiration :

Symbole : désir et pardon
Eléments de Millevaux du jour : l'emprise ou la transformation
Historiette du jour : L'idée que jadis les hommes étaient davantage que des bêtes n'est qu'un fantasme. Tout le monde doit survivre, ouvrez les yeux.
Le détail forestier du jour : branches, rejets
Nature de la péripétie : une enigme

Contexte :

Lieu : Nulle part
Le moment : Le jour
Climat : Tempête
Ce qui te tiraille aujourd'hui : la soif


Ma journée

IPéripétie

Les corbeaux continuent à envahir le sol dehors. Ils envahissent l'air et le vent comme une tempête surnaturelle. Ils cache le soleil masquant le jour et le ciel bleu. J'ai soif de lumière que me cachent ces figures sombre. Leurs battements d'ailes forment comme une toile d'araignée de branchages. C'est une véritable forêt qui prend son envol et m’emmène vers un nulle part sans retour. Des hommes brulent des forêts et se glacent dans la colére de l'étranger ou de l'étrange. Cruauté naturel d'une humanité qui a peur d'elle même (L'idée que jadis les hommes étaient davantage que des bêtes n'est qu'un fantasme. Tout le monde doit survivre, ouvrez les yeux.)

On cherche à m'adresser un message mais que puis je y faire ? Je ne pourrais ramener les forêts arachnides même si je le désirais de toute mes forces. (tu peux atteindre ton but seulement si tu en accepte le prix/tes actes ont des conséquences graves). A part peut être si je bois leur sang à la sève d'un arbre... Alors que la matière gluante coule le long de ma gorge, je sens que je deviens l'une d'elle et que je perd lentement le contrôle de mes propres désirs. Les pulsions caressantes me dominent désormais.

Réconfort

Le sang des forêt arachnides me donneront le pouvoir qui me manquait.

La fin de journée

Je suis pas lia fossoyeureuse qui va réveiller l'humanité. Je suis de celleux qui vont l'enterrer à jamais.

Arjuna Khan
Messages : 631
Inscription : 29 janv. 2017 00:19
Prénom :

Re: [Bois saule] La quête de l'arbre docile

Message par Arjuna Khan » 04 mars 2019 04:38

Ambiance sonore pour le ce rp : https://gnawtheirtongues.bandcamp.com/a ... hymns-2010

Rp du 13/02/19

Inspiration :

Symbole : désir et pardon
Eléments de Millevaux du jour : La ruine ou les ruines
Historiette du jour : Chariots à conneries ! J'l'ai pas buté pour la nourriture ! J'l'ai cramé pour qu'personne mette la main dessus.
Le détail forestier du jour : Guy / Cuscute / Orobanche / Autres parasites végétaux
Nature de la péripétie : Un antagonisme

Contexte :

Lieu : Une vasiére
Le moment : Le jour
Climat : Vent
Ce qui te tiraille aujourd'hui : L'insécurité


Ma journée

IPéripétie

J'ai dormi.Longtemps surement ou peut être juste une éternité. Le vent souffle et broie les os, la vase noie et hurle sa faim. C'ést comme si cet endroit avait dévoré mille ruines et les recrachaient par petit bout : amour flétri et statues millénaire s'exhument par les pores du sol. Je suis le désir des forêts arachnide; un parasite végétal qui veut créer sa propre vie. Nous sommes l'infinité enfermé sous les écorces,nous sommes l’évolution raté d'une nature encore sauvage et première. Je veux baiser avec cette vase pour lui raconter mon histoire mais l'esprit dévorant m'en empêche. Les esprit de ces mille morts et de ces histoires étouffés refusent qu'on change leurs histoires. Je cherche à faire un pacte avec elles... (Tu peux atteindre ton but seulement si tu acceptes le prix à payer/tu ressens une émotion très forte, éventuellement refais un tour
d'introspection) Une émotion me submerge alors et vois le visage d'un amour ancien, un amour interdit comme un désir craché. Les esprits de la vase accepte mon désir mais je dois m'engager à porter le leur. Je dois retrouver la personne aux yeux cousus et aux cheveux tressés.

Réconfort

Moi qui avait l'âme éteinte, émotions et désirs m'assaillent et me protège. Comme si un destin étrange peignait une vie sur une toile blanche.

La fin de journée

Mes propres souvenirs sont-il réellement les miens ? Je rois que je ne sais déjà plus.

Arjuna Khan
Messages : 631
Inscription : 29 janv. 2017 00:19
Prénom :

Re: [Bois saule] La quête de l'arbre docile

Message par Arjuna Khan » 06 mai 2019 06:19

Ambiance sonore pour le ce rp : https://5ive5.bandcamp.com/album/5ive-st

Rp du 14/02/19

Inspiration :

Symbole : désir et pardon
Eléments de Millevaux du jour : Les horlas ou la créature
Historiette du jour : Sa vue soulève de honte mon cœur, son odeur broie mon regard. Je me tourne alors vers celui par lequel les ténèbres arrivent.
Le détail forestier du jour : Lianes grimpantes ou rampantes


Contexte :

Lieu : Une forêt
Le moment : La nuit
Climat : Vent
Ce qui te tiraille aujourd'hui : La maladie physique


Ma journée

IExploration

Je cherche toujours la personne aux yeux cousus et aux cheveux tressés. Mon instinct,la maladie qui entaille mon corps et le vent qui murmure m'a guidé jusqu'à cette forêt de papier. Des lettres d'amours perdus volettent tout en haut des arbres et nous protège des lianes grimpantes qui menacent de dévoré nos souvenirs pour faire encore grandir la forêt. Des souvenirs murmurés ou chuchotés sont inscrit la à la vue de tous dans ce chaos végétal de feuilles noircis. Derrière ce spectre de noir et de blanc il y a l'antre de papier coloré je le sais où les émotions et les vérités les plus vive se cachent. (Tu sais où se trouve le secret du lieu mais c’est trop dangereux d’y aller) Mais je sais qu'elles me broierait moi et mes petites émotions fragiles faites de noir et de blanc. Alors je sombre dans les ténèbres de toutes ces vérités noircies et je m'endors loin,loin,loin... (Sa vue soulève de honte mon cœur, son odeur broie mon regard. Je me tourne alors vers celui par lequel les ténèbres arrivent.)

Réconfort

De toute ses feuilles de papier noircis je revois mille corps en rêve qui m'effeuillent lentement, pétale après pétale.

La fin de journée

La personne aux yeux cousus me donnera mes réponses et m'aidera à trouver l'arbre,je le sens. (l'anticipation d'événements à venir) Il m'attend au pied du chêne noueux pour m'y enterrer et me donner ses réponses.

Répondre