Jouer/initier des enfants au jeu de rôle

Pour échanger autours des différentes pratiques des jeux de rôle alternatifs
Répondre
Avatar du membre
jeepee
Prénom :

Jouer/initier des enfants au jeu de rôle

Message par jeepee » mer. 8 févr. 2017 09:36

Sujet bateau sans doute mais ô combien important si on veut que notre hobby perdure après nous.
Depuis déjà un moment, je fais du jeu de rôle avec mes enfants, je veux dire du jeu de rôle sur table. Il est vrai que le jeu de rôle fait partie intégrante des jeux d’enfants, et cela de manière très naturelle. Quand ils jouent aux cowboys et aux indiens dans la cour de récré, c’est déjà du jeu de rôle. Ici, je veux m’attarder sur la pratique du jeu de rôle sur table.

J’ai débuté le jeu de rôle avec mon fils aîné (alors âgé de 12 ans), le fils (14 ans) d’un ami et l’ami en question (rôliste de longue date comme moi). On avait à l’époque utilisé les règles de Chroniques Oubliées pour motoriser des parties dans un monde médiéval fantastique maison.
L’expérience avait été très concluante. L’ami en question a d’ailleurs continué à maîtriser de son côté avec son fils et des amis de ce dernier, avec un certain succès d’après ses retours.

De mon côté, j’ai proposé à mes trois enfants une aventure, aussi dans un cadre médiéval fantastique maison, motorisé par l’Anneau Noir, un hack de l’œil Noir proposé par Kobayashi.
On a joué plusieurs séances (6 au total), explorant de sombres donjons et défiant monstres et pièges.
Ça leur a vraiment plu et ils sont entrés très rapidement dans le jeu ; mon ainé (13 ans) avait déjà une certaine expérience du jeu ; mon fils cadet (11 ans) et ma fille (8 ans) ont suivi le mouvement dans un premier temps mais très vite ils se sont impliqués dans le jeu, beaucoup plus vite que certains adultes que j’ai eu l’occasion d’initier.
Côté règles, j’avais opté pour quelque chose de simple mais permettant malgré tout une progression des personnages par gain d’XP et de niveau. On était fort proche du format traditionnel à la D&D.
J’avais apporté un soin particulier à leur proposer une fiche de personnage claire et facile à prendre en main, ni trop simple ni trop complexe.
Outre leur implication dans l’histoire d’un point de vue narratif (l’imagination au pouvoir) j’ai vite remarqué que mes jeunes joueurs essaient d’optimiser leurs personnages, réflexe que mes deux garçons avaient acquis en jouant en ligne.

Cette première expérience a été globalement très concluante et intéressante, enrichissante aussi je pense, que ce soit pour eux mais aussi pour moi.

Récemment, sur leur demande, je leur ai proposé un scénario dans l’univers de Starwars The Old Republic ; mes deux garçons étaient joueurs en ligne du MMORPG du même nom, ils ont apporté énormément d’éléments en jeu mais aussi lors de la création des personnages.
Lors de la création des personnages, je leur ai donné l’opportunité d’ajouter du background et de doter leurs personnages de buts à atteindre, en plus de la quête proposée par le scénario.
A plusieurs reprises au cours de la partie, je les ai encouragés à raconter certaines scènes et à apporter de la matière, des éléments de décor et des intervenants. Vu qu’ils connaissent bien mieux l’univers que moi, ça a apporté une véritable richesse à la partie.
De ce point de vue, les mécaniques mises en avant par des jeux tels que Lady Blackbird et Apocalypse World (notamment les questions faites aux joueurs et la construction et l’enrichissement du cadre de jeu en cours de partie) ont donné de très bons résultats.
Nous n’avons joué qu’une séance de cette façon et dans cet univers mais je pense que cette façon de jouer et d’avancer dans l’histoire leur convient vraiment et leur permet d’exprimer encore plus leur imagination. Je pense être dans la bonne voie.
Côté mécaniques de jeu, je suis resté sur du très classique d20 simplifié et adapté à ma sauce. Après une demi-heure de jeu, les règles tournaient toutes seules.

Voilà pour mon expérience de jeu avec des enfants, et avec mes enfants en particulier.
Notez que les âges mentionnés ci-dessus sont les âges que les enfants avaient en début de scénario/campagne.
Ils sont maintenant âges de 14 et (presque) 12 ans pour mes deux garçons, et 9 ans pour ma fille.

Somme toute, tout ça est assez positif et motivant pour la suite.
L’étape suivante serait peut-être qu’un de mes enfants passe derrière le paravent.

A vous, qu'en pensez-vous?

Avatar du membre
jeepee
Prénom :

Re: Jouer/initier des enfants au jeu de rôle

Message par jeepee » mer. 8 févr. 2017 10:29

Pour compléter ce post, voici les liens vers les différents billets que j'ai publiés sur mon blog concernant mon expérience de jeu avec mes enfants:
http://www.jeepeeonline.be/2015/10/apre ... -role.html
http://www.jeepeeonline.be/2015/10/soir ... fants.html
http://www.jeepeeonline.be/2015/11/suit ... es-de.html
http://www.jeepeeonline.be/2015/11/lave ... miere.html
http://www.jeepeeonline.be/2015/11/lave ... econd.html
http://www.jeepeeonline.be/2016/01/lave ... tinue.html
http://www.jeepeeonline.be/2016/04/fin- ... cs-je.html
http://www.jeepeeonline.be/2016/11/lann ... n-des.html
http://www.jeepeeonline.be/2017/01/star ... du-de.html
http://www.jeepeeonline.be/2017/01/pers ... ublic.html

Voilà. Ca vous donne une idée du trajet rôliste que j'ai déjà parcouru avec mes enfants.
Comme je l'ai déjà expliqué précédemment, on pratique le jeu de rôle de manière assez traditionnelle - MJ + Joueurs, utilisation de dés - mais j'essaie d'introduire un peu de narration partagée et quelques principes Apocalypse + Ladyblack Bird dans ma manière de maîtriser.

Valentin T.
Prénom :

Re: Jouer/initier des enfants au jeu de rôle

Message par Valentin T. » dim. 12 févr. 2017 12:37

Hello Jeepee !

Super intéressant, ce retour d'expérience.
Tu dis que tu introduis quelques principes Apocalyptiques et Blackbirdiens dans tes parties. Je suis très curieux de savoir comment ça se passe pour eux : est-ce qu'il leur est naturel de prendre des responsabilités hors de leurs personnages ? Y a-t-il des points de blocages ?
N'hésites pas à me rediriger vers un de tes articles, si tu le détaille à un moment.

Avatar du membre
jeepee
Prénom :

Re: Jouer/initier des enfants au jeu de rôle

Message par jeepee » lun. 13 févr. 2017 07:10

Valentin T. a écrit :
dim. 12 févr. 2017 12:37
...Je suis très curieux de savoir comment ça se passe pour eux : est-ce qu'il leur est naturel de prendre des responsabilités hors de leurs personnages ? Y a-t-il des points de blocages ?...
Ca se passe le plus simplement du monde en fait. Ils ont une imagination tellement débordante que quand je leur laisse la bride sur le dos, ils démarrent au quart de tour. Dans notre partie Starwars par exemple, je les ai laissé décrire plusieurs décors comme la spatioport ou la cantina, décors assez emblématiques de l'univers de Starwars. A leur question "A quoi ressemble la cantina?", j'ai répondu "j'en sais rien moi, je ne suis jamais aller sur Hutta. T'es chasseur de primes, non? A ton avis, ça ressemble à quoi une cantina sur cette planète?" et je les ai laissé parler et j'ai pris quelques notes.
A un autre moment, ils ont été confrontés à des droïdes de combat Sith. J'avais une vague idée de l'apparence de ces robots mais sans plus. Ce sont les joueurs qui m'ont expliqué à quoi ils ressemblaient et comment ils combattaient avec pas mal de détails techniques sur l'armement.
Quand j'étais en panne pour une description d'une race extraterrestre, j'ai là encore fait appel à leur imagination et à leur connaissance de Starwars pour combler les trous.

Je n'ai pas trop insisté sur les possibles oppositions entre personnages; par contre, les PJ ont leurs propres objectifs, en plus de la mission commune. J'attire donc leur attention sur ces objectifs, en balance avec l'intérêt général qu'est la mission commune. A eux de voir comment ils peuvent maintenir un équilibre viable entre ces points.

Pour l'heure, je n'ai pas eu de blocage, au contraire; ils sont assez satisfaits de leur participation dans la construction du cadre de jeu et ils me font des masses de propositions hors jeu que j'essaie d'intégrer de partie en partie.

Avatar du membre
jeepee
Prénom :

Re: Jouer/initier des enfants au jeu de rôle

Message par jeepee » mer. 15 mars 2017 10:23

Seconde session de Starwars The Old Republic en format jeu de rôle papier avec mes enfants.
Le CR est là: http://www.jeepeeonline.be/2017/03/star ... ompte.html
L'aventure continue.
Le groupe a opté pour suivre la ligne narrative de l'objectif d'un des membres du groupe, à savoir la Chasseuse de Primes, avec en bonus des infos sur la quête principale.
Pour le coup, je n'avais qu'une vague idée de comment cela allait se passer et j'ai surfé sur les propositions de mes joueuses/eurs, et ça a vraiment bien fonctionné avec quelques belles scènes d'affrontement très cinématographiques.
L'intrigue de fond a peu avancé mais les participants se sont bien amusés et c'est le principal.

Encore une fois, jouer avec des enfants, c'est accepter de s'exposer à une déferlante d'imagination à l'état brute, et c'est assez rafraîchissant, je dois avouer.

Avatar du membre
nitz
Prénom : Nico
Localisation : Sud toulousain
Contact :

Re: Jouer/initier des enfants au jeu de rôle

Message par nitz » jeu. 4 mai 2017 10:45

Merci Jeepee pour tes retours !

J'ai dans mon entourage des parents qui font jouer leurs enfants, et d'autre pour qui c'est presque tabou. Ça doit avoir quelque chose à voir avec la relation qu'on entretient à la fois avec ses gosses, avec le jeu et avec l'imaginaire. Personnellement j'entretiens une relation étrange avec le jdr : c'est une part importante de ma vie, mais jamais je n'oserai en parler dans le cadre professionnel, et jamais je n'en parle à mes parents. Possible qu'il reste des choses à cause des émissions sensationnalistes des années 2000 (Mireille Dumas, Zone Interdite) qui font que ça reste une activité douteuse. Mais dans le même temps ça me ferait bizarre que ma fille ne pratique pas.

Moi j'ai moins de skill en papaitude, je suis que niveau 1, et je joue avec ma petite fille de 2 ans 1/2. Je me suis souvent fait la réflexion d'une certaine dimension du jdr devait avoir une parenté avec les jeux imaginaires des petits. C'est plutôt des histoires avec les doudous, on part en voyage, chez le médecin, en avion, on explore des îles perdues, avec les Playmobils aussi. Il peut aussi y avoir des dimensions dramatiques, des bobos à soigner, des conflits de territoire, des mises en scène du quotidien, etc. Devenu fan de Barbapapa, que je détestais auparavant, je me suis mis à développer un petit fascicule qui devrait être fini dans quelques semaines. J'y parle de l'imaginaire des petits, de ce qu'on peut retrouver du jdr dans leur façon de jouer, mais aussi de tout ce sur quoi il faut lâcher prise si on veut aller dans cette voie. Et on fait des playtests !!!

erwik
Prénom : Eric
Contact :

Re: Jouer/initier des enfants au jeu de rôle

Message par erwik » mer. 11 oct. 2017 16:03

c'est une part importante de ma vie, mais jamais je n'oserai en parler dans le cadre professionnel, et jamais je n'en parle à mes parents.
ça y est , je suis tristesse ... :cry:
sinon moi j'ai pas d'enfant, mais ça m'est arrivé de faire jouer des ados et si vous avez des enfants à prêter je peux leur faire du super héros sans le moindre problème :lol:
Dieu n'est pas un bon mj
Mon jeu de rôle de super héros https://supersix.fr

Doc Dandy
Prénom : Alban

Re: Jouer/initier des enfants au jeu de rôle

Message par Doc Dandy » mar. 17 oct. 2017 09:41

Moi j'ai plus d'expériences sur la question et je vais vous partager tout ça en vrac.

La première fois c'est avec des enfants d'amis durant un week end entre potes. Pendant 2 heures j'ai fait jouer du On Mighty Thews aux deux grands (11 et 15 ans à l'époque). L'avantage d'OMT c'est de laisser de la place à la narration des joueurs. Bonne pioche.

2e fois avec le grand durant un autre week end quelques mois plus tard. Icons et un jeune qui refuse de jouer le scénario :lol: Pas grave, on a improvisé et le Méchant est venu à lui.
Dans le même week end j'ai fait jouer d'autres plus jeunes. 9-10 ans de mémoire. Les gamins peuvent se comporter en vrai psychopathe parfois et j'ai même vu une scène intéressante. L'un des gamins, emporté dans ses descriptions, voulait tuer le méchant "comme ça". Il y a avait longtemps que j'avais pas dit non à un joueur et le deuxième a imposé notre vision du truc: c'est un jeu, on joue le jeu.
Ces weeks end entre potes ont lieu régulièrement et j'ai recommencé régulièrement notamment avec du Abstract Dungeon et d'autres gamins.

Après il y a le cas de ma fille, 8 ans demain, avec qui j'ai entamé le jdr autour des 5 ans.
A la base les dessins animés Fée clochette m'ont inspiré un jeu. En effet les différentes familles de fées (bricoleuses, des eaux, de la lumière, etc) font de parfaites classes de personnages. J'ai fait un truc simple à base de d6 en melant du Fate, du Lady Blackbird et pas mal de petites choses. Forcément à 5 ans ce fut un peu le bazar (jet de saucisses sur une méchante voleuse :shock: ) mais ça lui a bien plut.
On a ensuite fait du "Contes ensorcelés" (bon pitch et proposition de jeu mais avec un système moisi) en alternant avec Fée Clochette RPG.

La dernière fois fut lors de l'un de ses week-ends entre potes où j'ai fait joué deux garçons de 12 ans avec ma fille de 7 ans à FU en totale impro avec world building et tout. Chose étonnante alors que les garçons ont joué des gros durs en mode guerrier/ninja/assassin, ma fille a interprété un bébé phoque magicien des glaces voyageant à dos de chèvre. Tandis que les garçons cherchaient à résoudre les problèmes par la violence, ma fille a opté pour des solutions non violentes tout le temps. Combiné avec une chance insolente aux dés ça a donné des résultats intéressants. 8-)

En conclusion je retiens ces différents points du jdr avec des enfants:
1- Ils ont beaucoup d'imagination et apportent beaucoup d'idées mais ne sont pas hyper bons niveau suivi d'une ligne narrative. Ne pas hésiter à les laisser prendre la main sur le contenu d'un univers mais restez vigilant sur le fil narratif.
2- Ils n'aiment pas perdre et adorent l'aléatoire à condition ça provoque des rebondissements et pas des échecs. Le système doit être simple, inutile d'expliquer, jeter les dés leur suffit.
2- Les préados et ados et surtout les garçons ont un goût pour la violence que n'ont pas les plus jeunes. Avec des enfants de 12-15 ans ça vire même au délire de psychopathes.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité