La clé des nuages

Pour demander de l'aide sur une pratique, une partie, un jeu, une publication...
Avatar de l’utilisateur
[kF]
Messages : 170
Inscription : 01 févr. 2017 15:22
Prénom : Felix

La clé des nuages

Message par [kF] » 14 mars 2018 16:52

La clé des nuages est mon jeu d'exploration de ruines magiques et mystérieuses, inspiré de Laputa, Zelda, Terremer, Sphynx. Il s'agit de la dernière mouture du Fast-food du jeu symboliste dont j'ai déjà posté deux compte-rendus ici même, issu de discussions avec Valentin T. et d'autres sur le symbolisme en jeu de rôle. Je ne le considère pas terminé - il faudrait le peaufiner, le maquetter... - mais il est à présent complet, jouable et présentable. Je veux donc passer à la suite du processus et faire un maximum de playtests.

Ci-au-delà le jeu, en Google doc pour le moment.

C'est un jeu court (une demi-heure) qui se joue à deux. On raconte l'aventure d'un Mage qui explore un vestige d'une civilisation disparue. Le but est de construire quelque chose de beau et d'intense, en harmonie ; une personne décrit les ruines et cherche à décrire de belles choses, tandis que l'autre les explore et cherche à accomplir des actes forts chargés de sens pour progresser vers une quête secrète.

Je suis à la recherche de retours, commentaires, corrections... tout ce qui vous semble pertinent et que vous pourriez me transmettre au sujet du jeu ! Le document est en mode commentable mais vous pouvez aussi poster directement ici ou encore m'envoyer un MP. Et, top du top, si vous avez envie d'organiser un playtest indépendant de votre côté, ça me ferait très plaisir de lire vos retours ! Le jeu est fait pour être jouable en même temps qu'on le lit & le découvre, mais je ne sais pas si cette proposition tient vraiment.

A bientôt :) (et désolé pour celles & ceux qui me suivent sur tous les réseaux sociaux et voient passer cette annonce en quinze exemplaires !)

Mes comptes-rendus :
> La tour de lumière
> Le tombeau des souvenirs
> Le dernier dragon, la matrice du bout du monde, le Foudroyé et le Cairn sombre
Dernière modification par [kF] le 20 mars 2018 13:50, modifié 2 fois.
Ristretto Revenants : le blog des fragments rôlistes confus.
La mafia esthétiste recrute.

Valentin T.
Messages : 644
Inscription : 28 janv. 2017 21:46
Prénom :

Re: La clé des nuages

Message par Valentin T. » 15 mars 2018 11:11

Joué hier soir avec Maximytch ! Il était Le Mage, j'étais La Mémoire.

Album : https://www.youtube.com/watch?v=8MHEVy-Bm1g&t=1s

Artefact : Une montre à gousset
Totem : Une dague d'obsidienne

Symboles :
- Un visage, bouche ouverte et yeux cousus, et un autre yeux ouverts et bouche cousue
- Le miroir
- La puanteur

Au milieu d'une forêt des Vosges, une pluie battante sur mon visage, et le brouillard. Des statues enlacées l'une contre l'autre, enfouies sous les feuilles mortes. Et cette puanteur insoutenable... Dans les profondeurs, sous un éboulement, d'étranges signes cabalistiques gravé sur une roche noire et parfaitement réfléchissante. Une cavité entièrement sphérique, dont les parois me renvoie mon image déformée. Et la puanteur, toujours... Plus profondément encore, à travers une faille dans la roche, un dôme entouré de ces statues jumelles dans des positions impossibles.
Une porte fermée. Le reflet sur la roche de la porte semble être celui d'un autre. Et la puanteur...
De l'autre côté du seuil, une vision d'un monde crépusculaire. Une odeur légère. Une procession mystique, drapée de toge. Un ciel clément. Et une dague qui se plante dans mes entrailles. Tout se froisse.
La puanteur. Le contenu de mon ventre se vide dans les feuilles morte. La vie me quitte. Je sens mon âme s'élever, et rejoindre le seuil de ce dôme.

Quête : Découvrir un monde onirique.

***

Comment ça s’est passé ?
Très bien, on a beaucoup aimé. C'est symboliste as fuck.

La quête est-elle restée secrète jusqu’au bout pour la Mémoire, ou est-elle devenue claire ?
Elle s'est clarifiée petit à petit, mais je n'étais vraiment pas certain jusqu'au dernier moment.

Quel sens donnez-vous maintenant aux symboles choisies par la Mémoire ?
L'ensemble des symboles se sont articulés entre-eux, formant un réseau symbolique:
Jumeaux
Puanteur / Air frais
Vie / Mort
Moi / Reflet
Présent / Passé
Pureté / Corruption
Corps / Esprit

Quel moment avez-vous préféré ? Qu’est-ce qui n’a pas marché ?
La progression était très plaisante. Néanmoins, parfois je décrivais des éléments de décors, mais la situation était floue pour Le Mage.

Pour la Mémoire : as-tu eu l’impression qu’imaginer les ruines était difficile ?
Non, c'était très fluide. Il fallait que je choisisse entre plein de possibilités qui me bottaient.

Pour le Mage : est-ce que l’utilisation de la magie était naturelle et facile, ou trop floue ?
Ça donnait parfois l'impression d'être "trop facile" de résoudre directement les problèmes.

Y a-t-il eu des frictions ou des frustrations dans le partage de la narration ?
Aucune.

Avatar de l’utilisateur
[kF]
Messages : 170
Inscription : 01 févr. 2017 15:22
Prénom : Felix

Re: La clé des nuages

Message par [kF] » 15 mars 2018 14:35

Super !
C'est la première fois qu'on teste un de mes jeux sans moi. C'est galvanisant :P

L'ambiance de votre partie a l'air très éloignée de ce que je visais pour La clé des nuages. Il y a ce côté sombre et torturé, et puis, rien que le choix de jouer dans notre monde m'étonne - à mon sens, c'était tellement évident que le jeu se passait dans un monde alternatif que je ne l'ai pas écrit ! (Si je devais donner une esquisse de setting, je décrirais un truc de fantasy à mi-chemin entre Le château dans le Ciel et Terremer, bref, quelque chose de rêveur. Mais c'est sans doute plus intéressant de laisser libre.)
La quête est-elle restée secrète jusqu’au bout pour la Mémoire, ou est-elle devenue claire ?
Elle s'est clarifiée petit à petit, mais je n'étais vraiment pas certain jusqu'au dernier moment.
Je réalise que j'ai oublié une question importante dans le document, alors je te la rajoute ici : est-ce que tu as trouvé (surtout en tant que Mémoire) que le moment de la révélation de la quête était fort / intéressant ? Que ça expliquait bien ce qui précédait, que ça donnait du sens à l'ensemble ? Ou que c'est anecdotique ?
Dans la partie où je jouais la Mémoire, j'avais beaucoup aimé la révélation et c'est pour ça que j'aime bien l'idée que la quête reste obscure jusqu'à la fin, parce que ça m'avait donné un sentiment d'accomplissement, de compréhension qui créait une forme de connivence (enfin, je comprends pourquoi tu es venu ici).
Néanmoins, parfois je décrivais des éléments de décors, mais la situation était floue pour Le Mage.
Est-ce que tu peux développer ce point ?
Dans tes descriptions, y avait-il toujours des accès clairs vers la suite ? Des énigmes visibles ? (je ne dis pas qu'il en faut forcément, je m'interroge juste sur la nature de ce flou)
Pour le Mage : est-ce que l’utilisation de la magie était naturelle et facile, ou trop floue ?
Ça donnait parfois l'impression d'être "trop facile" de résoudre directement les problèmes.
Je reviens un peu là-dessus parce que j'y vois un peu plus clair et maintenant je comprends pourquoi le jeu est fait comme ça. J'ai rajouté dans le document une petite phrase qui était dans les précédents mais qui avait sauté à la réécriture : les intuitions du Mage sonnent toujours juste. Oui, le Mage a toujours raison, et rien ne peut lui résister s'il décide de continuer.

On flirte ici un peu avec les limites du principe de Czege : le Mage résout lui-même ses embûches, sans contradiction possible. Mais le vrai enjeu des énigmes, c'est de révéler le Mage + d'utiliser la symbolique, et donc surtout de trouver de "jolies" solutions, des solutions qui ont du sens. Ça pourrait être dit plus clairement dans le texte mais je pense que personne n'irait jouer en détruisant les portes magiques avec de grosses boules de feu, par exemple. La clé des nuages vise un peu un jeu en performance, dans lequel cette proposition me semble parfaitement fonctionnelle, même si ce n'est pas le seul mode de jeu possible.

Et du coup, maintenant que j'ai les idées claires, voici ce qui m'importe dans ce mécanisme et dans cette fameuse "intuition" du mage : je cherche une synesthésie un peu nouvelle. Les enjeux parallèles sont : trouver la solution pour progresser (pour le mage) // trouver une solution élégante (pour la joueuse). Le but, c'est que la joueuse se plonge dans le maelström pour évaluer différentes possibilités de dépasser l'énigme, et quand elle trouve une solution élégante et/ou pleine de sens, elle sait en même temps qu'elle a trouvé la solution parce que le jeu confond les deux. Là où la synesthésie va jusqu'au fond des choses, je crois, c'est le sourire confondu de la joueuse et du personnage qui viennent de trouver la solution ! Mais les tests en virtuel ne me permettent de vérifier ça que chez moi :D

A posteriori, je me demande si cette histoire de sourire et de plaisir à trouver la bonne solution ne nécessitent pas un contexte plus gai, ou au moins plus rêveur et apaisé, que le vôtre. Il y a quelque chose d'horrifique dans votre playtest qui empêche peut-être ce genre d'effet d'apparaître, qu'en penses-tu ?

En tout cas merci pour ton retour, c'est très instructif ! Et content que le jeu vous ait plu :oops:
Ristretto Revenants : le blog des fragments rôlistes confus.
La mafia esthétiste recrute.

Avatar de l’utilisateur
maximytch
Messages : 14
Inscription : 01 févr. 2018 20:21
Prénom : Maxime

Re: La clé des nuages

Message par maximytch » 17 mars 2018 14:07

Salut Kf,

Merci encore d'avoir créer ce petit jeu. Une très belle expérience même si je reconnais que j'en ai un peu détourné le thème initial :roll: .
A re tester avec plaisir dans un Univers plus onirique.

Pour Revenir sur la notion de Flou dans certaines descriptions, c'est principalement une question de représentation mentale et de compréhension mutuelle. Comme on ne souhaite pas briser l'instant de description ou de narration, on se contente parfois d'une image un peu floue (pour le mage) et on continue. La discussion méta n'arrive qu'en dernier ressort si grosse incompréhension et c'est très bien comme ça.

Sur la facilité du mage à résoudre les "énigmes" c'est assez personnel. J'aurai aimé avoir un peu plus de "challenge". Même en étant conscient de pouvoir utiliser mon pouvoir sans limites, j'aime pouvoir résoudre un problème posé par l'autre joueur d'une manière "réglementaire" et/ou qui se rapproche de ce que l'autre personne a en tête au moment ou il m'impose cet obstacle.

Selon moi la beauté du jeu réside dans le fait que l'on prend plaisir à faire en sorte que la magie ( ou l'horreur dans notre cas) ne soit jamais brisée, que ce soit par de la méta, ou par un des joueur qui imposerai trop violemment sa vision du récit. C'est un vrai travail coopératif qui se fait main dans la main entre le mage et la mémoire. Ils s'efforcent de comprendre les intentions de l'autre sans le demander explicitement.

Un dernier point, sur la durée, le jeu m'a paru extrêmement court (en tant que mage) même si nous avions débordé du temps règlementaire. ça ne me dérangerait pas de passer 1H ou 1H et 1/2 dessus, histoire de faire monter la sauce à la manière d'une nouvelle qui ferai 50 pages plutôt que 20.

Félicitation

Avatar de l’utilisateur
[kF]
Messages : 170
Inscription : 01 févr. 2017 15:22
Prénom : Felix

Re: La clé des nuages

Message par [kF] » 19 mars 2018 13:30

Merci pour ton retour !

A. Pour le thème, je suis au contraire très content que vous ayez expérimenté quelque chose de différent. J'en a beaucoup discuté avec Valentin ce week-end, il m'a convaincu de l'intérêt de jouer dans des contextes lovecraftiens par exemple. Ca va amener une série de tests où je vais essayer d'élargir le jeu au-delà de son contexte originel. J'aimerais centrer le jeu sur les sensations qu'il peut espérer produire. Par exemple le doute sur la folie dans la version lovecraftienne, ou le doute sur le rêve dans une éventuelle version onirique ?

B. Le flou, je pense qu'il vient en partie de la prise en main du jeu. Le mage qui résout tout, et le ping-pong descriptif entre les deux personnes, ça prend un peu d'apprentissage je pense ; une partie de test n'est probablement pas de trop, et le texte pourrait être bien simplifié. Dans la suite, je pense changer l'ordre de présentation des textes et mettre plus en avant les règles de discussion ("que t'attends-tu à trouver" + les énigmes) qui sont le vrai coeur du jeu.

C. Pour la durée, j'adore le côté shot fantastique des premières parties. Mais je commence à voir que le jeu semble plutôt taillé pour 1h de jeu, voir plus. Là aussi, il y a des tests à faire et des trucs à régler. :D
Ristretto Revenants : le blog des fragments rôlistes confus.
La mafia esthétiste recrute.

Répondre