Critique de jeu de rôle

Pour discuter de tout ce qui n'aurait pas sa place ailleurs
atanaka
Messages : 17
Inscription : 11 avr. 2018 15:34
Prénom :

Re: Critique de jeu de rôle

Message par atanaka » 24 mai 2018 16:41

Alors autant je suis d'accord avec ton développement, autant la phrase d'accroche de ton message ne me paraît pas correspondre. Critiquer un jeu qu'on aime ne veut pas dire que la critique sera uniquement positive. Cela me paraît même essentiel de parler de ce qu'on n'aime pas ou moins dans un jeu que l'on trouve par ailleurs réussi. En revanche je te rejoins sur le fait que les trucs dont il n'y a rien à sauver ce n'est vraiment pas la peine d'en parler.

Sinon de mon côté j'apprécie quand les critiques choisissent un angle particulier pour mettre en relief une problématique plus générale que l'on peut trouver dans d'autres jeux. Cela permet d'avoir plusieurs critiques pertinentes pour un même jeu qui ne parleront pas de la même chose et cela rend la critique plus intéressante pour tout le monde, y compris des personnes qui ne joueront jamais au jeu critiqué.

Felondra (Emmanuel)
Messages : 230
Inscription : 07 mai 2017 18:23
Prénom :

Re: Critique de jeu de rôle

Message par Felondra (Emmanuel) » 26 mai 2018 08:45

Je ne suis pas d'accord Brisecous. La critique négative permet quand elle est argumentée de pointer des manques, de parler de bonnes idées mal réalisées, de se questionner sur ce qui fait que ça ne fonctionne pas.
Par contre je suis pour qu'une critique prenne le temps de développer les choses, de peser le pour et le contre.

Je suis par exemple très content de ma critique sur Lady Rossa, qui a mené à plein de discussions et a poussé l'auteur à clarifier son propos dans une interview parue plus tard.
Je ne dis pas qu'il a fait l'interview à cause de ma critique mais elle a été citée et fourni la base d'une partie des échanges. Si je m'étais contenté de passer mon chemin, j'aurais loupé plein de choses intéressantes, plein d'occasions de clarifier ce qui ne m'a pas plu, voire m'a déçu dans ce jeu, etc.


Je rejoins complètement le leitmotiv de Fabien Hildwein qui veut qu'un médium en bonne santé ose faire sa critique, y compris négative. Tant que c'est argumenté et respectueux de l'auteur, ça peut être très positif au final ;)

Brisecous
Messages : 349
Inscription : 31 janv. 2017 00:27
Prénom : Mathieu
Localisation : 66
Contact :

Re: Critique de jeu de rôle

Message par Brisecous » 26 mai 2018 16:57

A mon avis, la critique à destination de l'auteur n'a pas besoin d'être publique. Elle est mieux reçue quand elle est faite en privé. Donc, publier une critique négative est contre-productif, puisque cela diminue les chances que l'auteur la prenne en compte. Pour moi la critique n'a pas d'utilité dans la sphère publique.

Je différencie la critique et les articles d'analyse du média que je qualifierai de "scientifiques". Un article d'analyse et/ou de théorie peut prendre en exemple une série de jeux pour analyser un critère et son efficience dans les divers jeux ciblés. Très utile de mon point de vue. En revanche je remets en question l'utilité de la critique publique comme discipline ou méthode à part entière, dans le sens de "faire la critique" d'un jeu.

PS : Alors même que j'écris ces mots, je trouve des contre-exemples où la critique a son utilité. Mon discours est probablement à nuancer ! Je trouve néanmoins intéressant de remettre en question la critique dans ses fondements et ses objectifs.
Blog de Brisecous - Fondateur de Ludiconcept - Auteur d'Opération Archéo
Nouvel article une fois l'an

Luca
Messages : 5
Inscription : 11 mai 2018 12:22
Prénom :

Re: Critique de jeu de rôle

Message par Luca » 28 mai 2018 12:37

Je vais pousser un peu plus loin l’idee rapportée de Fabien Hildwein (plutôt répandue par ailleurs, dans le milieu de la critique artistique) : pour moi un média en bonne santé ne peut que s’accompagner d’une critique abondante.

Positive ou négative, la critique est une preuve évidente d’activité dans la réception du média (dans le sens : le public n’est pas uniquement passif). Un public qui se contente de « consommer » des productions, sans même se demander ce qui lui plaît ou lui déplaît, j’ai le sentiment que ça tend à une mollesse des productions et à une sélection par l’argent. Le seul « retour » qu’ont les auteurs éditeurs de jeu, ce sont les recettes de vente, et aucun avis...

Du coup je ne suis pas d’accord pour dire qu’une critique « j’aime/j’aime pas » est inutile : tant qu’elle est argumentée, elle sert déjà l’amelioration du média. Je considérerai un peu ça comme le niveau 0 de la critique, un fondement nécessaire... mais pas suffisant ! Elle permet après l’émergence de la critique que j’appellerai « artistique » faute de mieux, qui envisage le jeu de rôle dans son ensemble, comme un média avec ses propres buts et ses propres moyens, etc.

Bon, après le danger de cette critique-là, dont personne n’a encore parlé je crois, mais qui m’interpelle, c’est le risque d’aristocratie, d’entre-soi des intellectuel.le.s qui deviennent des érudits d’un média, au risque de s’enfermer dans leurs opinions en se détachant du public (ce qui a été le cas pour la critique littéraire à des nombreuses reprises, par exemple). Pas très gai comme conclusion mais j’ai l’impression qu’on n’y est pas (encore ?) pour le jeu de rôle. :D

Felondra (Emmanuel)
Messages : 230
Inscription : 07 mai 2017 18:23
Prénom :

Re: Critique de jeu de rôle

Message par Felondra (Emmanuel) » 01 juin 2018 16:08

Luca a écrit :
28 mai 2018 12:37


Bon, après le danger de cette critique-là, dont personne n’a encore parlé je crois, mais qui m’interpelle, c’est le risque d’aristocratie, d’entre-soi des intellectuel.le.s qui deviennent des érudits d’un média, au risque de s’enfermer dans leurs opinions en se détachant du public (ce qui a été le cas pour la critique littéraire à des nombreuses reprises, par exemple). Pas très gai comme conclusion mais j’ai l’impression qu’on n’y est pas (encore ?) pour le jeu de rôle. :D
Ce dernier point me parait un peu dangereux. A force de craindre de devenir aristocrate (ou élitiste :roll: ), on peut se paralyser. Par exemple, plusieurs personnes m'ont dit que les critiques que je publie sur mon blog sont trop longues. Elles choisissent donc de ne pas les lire. J'aurais pu les raccourcir pour que ces personnes les lisent mais non, je préfère placer la barre plus "haut", couvrir le jeu autant que je le désire et tant pis si moins de gens me lisent. Tant que je reste accessible pour des gens qui ont une pratique légère ou récente du jeu de rôle (par exemple que j'explicite des termes comme "PbtA", "jeu émergent", etc.) j'estime être suffisamment accessible pour que, si les gens le désirent, ils me lisent.
Faire attention à rester accessible, c'est bien. Mais vouloir toucher un public le plus large possible, je trouve que ça peut être aussi faire des concessions, perdre en "qualité" par rapport au projet initial. Ca peut être dommageable aussi.

Luca
Messages : 5
Inscription : 11 mai 2018 12:22
Prénom :

Re: Critique de jeu de rôle

Message par Luca » 12 juin 2018 12:57

Felondra (Emmanuel) a écrit :
01 juin 2018 16:08
Faire attention à rester accessible, c'est bien. Mais vouloir toucher un public le plus large possible, je trouve que ça peut être aussi faire des concessions, perdre en "qualité" par rapport au projet initial. Ca peut être dommageable aussi.
Je précise : Je ne parle pas tant d'accessibilité que de lien. Ça ne fait aucun doute que tous les rôlistes ne vont pas lire toutes les critiques de tous les jeux, pour un tas de raisons. Mais ce que je pointais du doigt est un peu différent : quand je dis "se détacher du public", je pense "se détacher des préoccupations, des pratiques, des goûts du public". C'est plutôt à propos des sujets traités que de la manière dont chacun.e les traite. En gros, ma conclusion (un peu embrouillée, c'est vrai) souligne juste la possibilité (oserai-je dire "le risque" ?) qu'une sphère critique se limite à son propre "jeu de rôle", indépendamment des évolutions "extérieures" du média (celles du "grand public" :shock: ).

Après, je suis totalement d'accord avec toi, que ce soit pour écrire une critique ou un jeu, si ce qu'on écrit ne plaît pas à certain.e.s pour des raisons auxquelles on n'est pas prêt.e à renoncer, c'est que ces personnes ne sont visiblement pas nos lecteurs et lectrices ! ;)

Répondre