[CR de convention - Forum du Jeu de Saint-Denis] Une incursion chez les tradis - Sphynx, Dog Eat Dog et Being a…

Pour poster les compte-rendus de vos parties
Répondre
Thouny
Prénom :

[CR de convention - Forum du Jeu de Saint-Denis] Une incursion chez les tradis - Sphynx, Dog Eat Dog et Being a…

Message par Thouny » lun. 28 août 2017 16:32

Hello ! Ce week-end, j'ai participé à une convention dans la capitale. Si j'ai bien compris, elle a lieu tous les deux mois ; j'ai donc bien l'intention d'y retourner faire découvrir d'autres types de jeux aux rôlistes locaux à l'avenir.

J'ai mis ce sujet ici, puisque c'est un compte-rendu… j'ai hésité avec « Événements », mais « Pour annoncer ou se tenir au courant des événements ou des rencontres organisées par les Courants Alternatifs  » ça ne collait pas trop. Faut pas hésiter à déplacer le sujet si ça va mieux ailleurs.

---

J'y allais un peu à l'aveugle, étant donné que le peu de com' qu'ils font se fait par facebook, et que je n'ai pas de compte facebook. J'ai dit que j'étais intéressé, on a essayé de me dégoûter en me répétant bien « Mais tu sais que c'est de l'initiation, donc ça va être des débutants, hein ? Pour les parties avec des rôlistes expérimentés, c'est le soir si tu préfères.
— Non mais j'aime bien les parties d'initiation moi !
— Bon, d'accord, si tu veux… T'auras des prétirés ? »

Me voilà donc au Forum à 14 heures, un gros sac plein de jeux. J'inscris Sphynx sur la liste des jeux qui cherchent des joueurs, et vais m'installer à ma table réservée (bitch please), après bien sûr un passage à la buvette où je me suis fourni en café et bouchons porc-combavas (ils avaient pas de piment chinois, ils avaient que du ketchup les bâtards).
Un rôliste barbu, chevelu, grisonnant et ventripotent (« Haaan, alors c'est ça un grognard maman ? ») me salue, m'accueille chaleureusement, et lorsqu'il apprend que c'est mon premier Forum — et qu'en plus je commence par meujeuter, /r/mecfous in da place) — il prend bien soin de s'enquérir « Bon, mais c'est de l'initiation hein, donc Porte-Monstre-Trésor ! »
:D

Je patiente une bonne heure sans qu'aucun joueur ne s'inscrive… comme tout le monde. Visiblement, peu d'affluence cette fois-ci (premier week-end de la rentrée ?)
Je fais toutefois la connaissance d'un autre MJ, que j'identifie rapidement comme un potentiel « woke » : il joue à Barbarians of Lemuria. On discute, il est vachement intéressé par Sphynx, et décide de rejoindre ma table s'il n'a pas de joueurs d'ici une heure (il en a eu, donc il a maîtrisé — à charge de revanche).
Et cette réaction a été une constante pendant la soirée. Il n'y avait que des méga-tradis (quand je demandais aux joueurs et MJ quels étaient leurs jeux, c'était du Shadowrun, du Warhammer, du Pathfinder, du Donjons, etc., rien d'un tant soit peu « alternatif », à part peut-être donc BoL…), mais quand je décrivais Sphynx, la réaction était toujours franchement enthousiaste.

Résultat, j'ai dû refuser des joueurs (même en ayant passé leur nombre de 4 à 5).

---
Sphynx
J'ai pris les ruines du Verbe. Pour la première fois (je crois) aucune des questions métaphysiques des joueurs ne correspondait au Savoir Transcendental.
Le début a été un peu laborieux — ça a bien marché, mais ils ont eu du mal à formuler des hypothèses. Notamment une joueuse, qui mouftait peu, restait en retrait, répondait pas vraiment aux sollicitations.
On a fait une pause café de 5-10 minutes, j'étais à peine assis qu'elle m'allégeait de 5 jetons :|
La pause a complètement changé la dynamique de la partie, ce fut impressionnant. Là ils étaient lancés. une joueur notamment, elle a bien mordu à l'hameçon, j'avais presque l'impression de voir de la fumée sortir de ses oreilles par moments.
Du coup j'ai pas hésité à faire des pauses dès que je sentais qu'il y avait un petit coup de mou (j'ai suivi les règles, en fait).

On a joué de 17 à 21 heures environ, et pour la dernières heures on a eu deux joueurs en plus : le copain d'une des joueuses, et le MJ d'à côté (celui de BoL). On leur a filé un figurant chacun, ils pouvaient gagner des jetons, ça s'est fait tout seul.
La partie a été une franche réussite. C'est toujours sympa de voir ensuite les joueurs discuter et commenter sur la partie quand ça a bien tourné.

---
Pour les parties du soir, il fallait inscrire son jeu à l'avance. Au début, j'avais proposé un concept osé : « on est 4, on se réunit, on choisit un jeu parmi <liste>, on joue ». Ça a été refusé par l'orga :( « Il faut que les joueurs puissent savoir ce qu'ils choisissent… à la limite donne l'univers en fait : tous tes jeux, là, Bliss Stage, Monsterhearts, c'est du med-fan non ? T'as qu'à marquer med-fan et ça ira. »

Bref, je me suis résigné à proposer un Dog Eat Dog.

---
Dog Eat Dog
On a été 4, finalement. Le MJ et le copain de la partie de Sphynx, plus un autre joueur. J'ai vite été rassuré quand il a commencé à poser des règles du genre « les Natives ont une société matriarcale » : en plus de son attitude globale, j'étais confiant, le mec était visiblement à l'aise avec l'idée de faire des trucs qui changent un peu de l'habitude.
J'avais un peu hacké le jeu : au lieu de jouer chacun un Indigène, on jouait chacun une famille/clan/tribu du peuple indigène (je trouve ça plus sympa que de jouer des individus).

Là encore, franc succès. Le groupe a super bien marché, le jeu a super bien tourné. L'Occupation a eu les problèmes habituels (à savoir, si elle est trop gentille, elle perd ; mais bon, elle veut pas être trop méchante non plus…), les Indigènes ont eu du mal à accepter leur infériorité, les règles successives les ont peu à peu écrasés… mais ils ont fini par gagner leur indépendance. Mon peuple à moi s'est fait défoncer la gueule par contre :'(

Le seul truc sur lequel il a fallu que j'insiste — grâce à Valou, sans lui je pense que j'aurais jamais remarqué le problème, et le jeu aurait été bancal — c'est que les scènes soient bien cadrées fictionnellement parlant.
Que deux joueurs se mettent pas à négocier sans qu'on ne sache pas précisément qui parle, où, dans quelles circonstances, et comment on en est arrivés là (le gros risque sinon, surtout dans ce jeu, c'est qu'on ne puisse pas juger les règles ensuite).
Bien appliquer les règles de Conflit aussi (« Les gars, là visiblement vous n'êtes pas d'accord… ce serait pas un Conflit à tout hasard ? »)

Pour le cadrage, c'est d'autant plus délicat que moi-même j'ai tendance à oublier ça. D'habitude y a Valou qui m'engueule quand je fais n'importe quoi, mais là je devais faire extra-attention.

---
Being a role-playing game on the topic of the High-Flying adventures of Beatrice Henrietta Bristol-Smythe, DBE, daring Aviatrix and accomplished Exploratrix, and her Gentleman Companion, who for a Modest Fee, accompanies Beatrice Henrietta Bristol- Smythe, DBE, when the Occasion warrants her an Escort

Un des joueurs voulaient relancer un Dog Eat Dog, mais deux joueuses se sont ajoutées (le problème des jeux à scènes, c'est que quand on ajoute des joueurs ça augmente assez mécaniquement la longueur des parties), et l'une d'elles voulait ne finir pas trop tard.
J'ai donc proposé plutôt Being a…, de Ben Lehman.
Pour ceux qui ne connaissent pas, c'est loin d'être un jeu aussi abouti que les deux précédents (il fait une page…), mais il propose une réflexion intéressante sur les rôles des différentes joueurs.

Un joueur est Beatrice Henrietta Bristol-Smythe, DBE (Dame Commander of the British Empire). Il décrit ses actions, ne peut être blessé ou mis en danger, et peut faire des Affirmations qui seront toujours vraies. Il peut faire 3 affirmations de lui-même, sinon il ne peut en faire qu'en réaction à une question du Gentleman Companion.
Un autre joueur est donc le Gentleman Companion. Lui, c'est un « PJ classique ». Il décrit ce qu'il fait, on lui dit ce qu'il ressent, on peut le mettre en danger, etc. Et il pose des questions à Beatrice Henrietta Bristol-Smythe, DBE (c'est important).
Les autres joueurs sont des Natives — et sont en fait des MJ… à ceci près que c'est le joueur de BHB-S, DBE qui dispose de la plus haute autorité sur la fiction.

Après, c'est un jeu sans réelle opposition (vous vous crashez sur une île déserte, il faut retourner à Londres, point), donc c'est fun mais pas oufissime.

---

Donc voilà, c'était mon CR d'une plongée en terre tradi.

J'ai eu un peu peur au début, je l'avoue. Tout le monde qui te parle de prétirés et de PMT, de jeux hyper classiques, l'orga qui te dit que ta proposition ne leur convient pas et qui fait une drôle de tête quand tu lui dis que tu ne prends que 3 autres joueurs que toi, etc., ça ne met pas en confiance.

Je m'attendais à ce que ça marche, mais j'ai quand même été surpris que ça marche aussi bien. Tous les joueurs avec qui j'ai partagé la table ont été super ouverts, intéressés, et ont mis du leur pour comprendre le jeu et en tirer le meilleur parti.

Le truc que je retiens tout particulièrement d'un point de vu « mécanique », c'est vraiment ce foutu cadrage des scènes. C'est une habitude à prendre, ça rend tous les jeux (je pense) beaucoup plus « immersifs » (à défaut d'un meilleur mot), et dans certains cas ne pas y prêter attention ça peut vraiment nuire au jeu (impossible de caler le conflit, notamment).

Valentin T.
Prénom :

Re: [CR de convention - Forum du Jeu de Saint-Denis] Une incursion chez les tradis - Sphynx, Dog Eat Dog et Being a…

Message par Valentin T. » lun. 28 août 2017 17:48

Super CR merci!
Thouny a écrit :
lun. 28 août 2017 16:32
Le truc que je retiens tout particulièrement d'un point de vu « mécanique », c'est vraiment ce foutu cadrage des scènes.
Oui, c'est vraiment pour moi le "cheat-code" de ce genre de jeux. En oubliant le contexte matériel de l'interaction entre les personnages, on perd beaucoup de saveur dans les parties. Le problème c'est que c'est pas naturel, ça va pas tant "de-soi" que ça pour moi et pour les gens avec qui je joue...

Sauf quand il y a une forme de compétition (qui peut être faible) entre les PJ, la paranoïa pousse tout le monde à contextualiser très clairement. Je pense que c'est pour ça que les jeux à Drama avec une petite compétition inter-personnages marchent aussi bien sur moi (Monsterhearts, Les scénarios Drama de Sombre, Soupirs, Undying...).

Thouny a écrit :
lun. 28 août 2017 16:32
D'habitude y a Valou qui m'engueule quand je fais n'importe quoi, mais là je devais faire extra-attention.
T'inquiète pas, j'en profite que tu sois pas là pour tricher allègrement à mes propres jeux :p

Thouny
Prénom :

Re: [CR de convention - Forum du Jeu de Saint-Denis] Une incursion chez les tradis - Sphynx, Dog Eat Dog et Being a…

Message par Thouny » lun. 28 août 2017 18:56

Valentin T. a écrit :
lun. 28 août 2017 17:48
Oui, c'est vraiment pour moi le "cheat-code" de ce genre de jeux.
C'est vraiment l'impression que ça me fait, oui. Tu fais ça, et tout d'un coup le jeu devient facile : déterminer si les règles (les règles fictionnelles que les indigènes doivent suivire, pas les règles du jeu) ont été suivies, s'il y a un conflit en cours, qui est dans le conflit, quel est son enjeu, etc.

Et t'as raison sur la compétition, c'est vrai que quand l'Occupation dit un truc du genre « Attends, ton émissaire rentre dans mon camp comme ça pour parler ? » (rentrer sans permission était interdit), là d'un coup on précisait vachement la situation. Mais a posteriori, c'est moins… je sais pas, ça marche un peu moins bien quoi. C'est mieux quand tout est dit a priori.
Valentin T. a écrit :
lun. 28 août 2017 17:48
T'inquiète pas, j'en profite que tu sois pas là pour tricher allègrement à mes propres jeux :p
Hahaha, cette honte !

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité