Page 7 sur 7

Re: Sombre

Posté : lun. 10 juil. 2017 11:31
par Johan Scipion
4 démos à l'arène des Grands Moulins – juillet 2017 – Paris


Image
Mourir torse-poil, c'est stylé.
photo Claire Hartl pour NQ13



Samedi après-midi, j'étais aux anciens Grands Moulins de Paris, pour poser du Sombre dans une fête de quartier. Plein d'activités proposées, pas des masses de public, mais ça ne m'a pas empêché d'asseoir une vingtaine de joueurs à ma table. Un troupeau de GNistes désœuvrés ultra sympas, des rôlistes qui connaissent et aiment Sombre, d'autres qui ignorent de le savoir que mon jeu existe mais que je suis là pour leur apporter la bonne nouvelle. Et même une stâââr ludique, Farid Ben Salem himself.

Cet après-midi fut assez rude, je dois le dire. D'une, c'était ma quatrième conv en quatre week-ends. La vache, ce fut un long, très long, très très long tunnel. De deux, y'avait un cagnard de la moreuh. De trois, c'était en plein air avec tout un tas de gens qui font des trucs autour. Le skate, c'est bien mais c'est fort. De quatre, y'a eu un concert. La chanson frââânçaise, c'est bien aussi mais c'est fort tout pareil. Oulala que c'est fort. Plus que le skate, en fait. Vachement plus.

Maiiis bon, j'en ai vu d'autres. Ma bite, mon couteau, mes dés, mes petites tuiles en papier, je m'accroche. Deux Overlord, dont un assez incroyable : même à six joueurs, ce n'est pas si souvent que je vois mourir l'albinos. Un Grimmies avorté. Ah que je veux jouer, ah que je peux plus parce que y'a des clients à mon stand, ah que je te plante en plein milieu de ton briefing, ah que ça fout la partie par terre avant qu'elle ait commencé. Ce pur plan bad. Un Chombre parce qu'il y avait longtemps. J'étais un poil rouillé, il faut que je le mène plus souvent. Et pour finir un Camlann parce qu'en fin d'aprème, je n'étais plus capable de mener autre chose.

Au final, une journée très cool. Ah, un dernier truc : j'ai rencontré ma plus jeune fan. Elle a 9 ans, elle est choupi comme tout et super vive, elle mène Sombre à sa table et poutre les garous à la mienne. Une wonder girl rôliste. Allez, maintenant que je suis sorti de mon dernier tunnel de convs de la saison, vacances ! Hein ? Quoi ? Playtests estivaux et rédaction de Sombre HS2 ? Et ben ouais, quand y'en a plus, y'en a encore. ^^



Les mercis

+ Merci à Claire pour l'organisation générale.

+ Super merci à Iago pour l'invitation, la gestion du pôle ludique, l'accueil chaleureux et le soutien.



Mon body count

4 parties, 20 joueurs, 17 morts

Re: Sombre

Posté : mar. 18 juil. 2017 12:18
par Johan Scipion
Bientôt, une nouvelle contrepartie Sombre sur Tipeee


Image


« D s'installe au volant du Cherokee, insère la clé de contact et aperçoit, dans le rétroviseur central, une silhouette massive qui se redresse sur la banquette arrière. Cutter égorge D. À l'agonie, elle rampe sur le parking. Le psycho killer sort à son tour du SUV, la rattrape, la décapite, et prend la pause au-dessus du cadavre à l'intention de James, qui filme tout. »


Jeudi 27 juillet, les mécènes de Sombre recevront leur contrepartie mensuelle. Il s'agira du compte rendu 100 % splatterpunk d'une partie improvisée dans ma cuisine. Torture porn + found footage + snuff movie + slasher + gore = une parfaite lecture de plage. C'est frais, c'est léger, ça se consomme sans modération. ^^


Ce texte est une exclusivité, je ne le diffuserai pas sur Internet. Si vous souhaitez le recevoir dans votre boîte mail, inscrivez-vous avant le 27 juillet sur la page Tipeee de Sombre : http://bit.ly/2a3GHz3

Re: Sombre

Posté : jeu. 10 août 2017 16:30
par Johan Scipion
Il y aura du Sombre au CRôC 2017



Image


J'assurerai des démos flash non-stop durant tout le week-end. Pas de préinscriptions, recrutement sur place.

Et devinez quoi ? Le thème de cette année est " Les Survivants " ! :-D


Infos :

+ http://www.codecantou.com/?page_id=588

+ https://www.facebook.com/events/998053090324721/

Re: Sombre

Posté : lun. 14 août 2017 14:08
par Johan Scipion
13 démos au CRôC – août 2017 – Tulle


Image


Je dois être maudit du CRÔC, y'a pas d'autre explication. L'année dernière, panne de locomotive à l'aller : une heure de retard. Cette année, caillassage de mon wagon en gare de Châteauroux. La caillera du trois six explose une vitre : une heure de retard au retour. La SNCF, rien que des aventures. À part ça, le CRôC tel qu'en lui-même : du jeu de société, du Magic, du jeu de rôle, une murder made in Projets R, des stands d'illustrateurs et de goodies geek, de l'escrime médiévale sur le parking (pour les fans d'Highlander exclusivement ^^).

Même lieu que l'année dernière (une salle de spectacle municipale) et même orga : JdR et buvette à l'étage, tout le reste au rez-de-chaussée. Mais avec moins de soleil, ce qui fut vraiment très cool. Le climat tempéré, pour mener, c'est le Bien. Du coup, j'ai squatté la même table qu'il y a un an, dans un coin de la scène. Posé mon matos, recruté du rôliste et du quidam, enchaîné les parties.

Comme l'été dernier, marathon le samedi (près de 14 heures de taf, huit parties) et complément le dimanche (encore cinq parties avant de reprendre le train). Cette fois, j'ai esquivé le tunnel d'Overlord (j'en avais enquillé huit de suite en 2016). La variété aère les neurones : un gros tiers d'Overlord + un petit tiers de Camlann (pas mal de gamins à ma table, ce fut fun) + un moyen tiers de bizarre (un Chombre, deux Grimmies, même un Dracula à sept joueurs).

Bilan correct, quoique en baisse par rapport à l'édition précédente : mené plus de parties, vendu moins de zines. D'une, je commence à saturer le marché tulliste de Sombre. Avec un jeu de niche comme le mien, c'est rapide. Où que tu te pointes, t'as vite fait le tour des gens que la peur comme au cinéma intéresse. Y'en a pas des camions. De deux, il y avait moins de public que l'année dernière. Deux explications de fond : le 15 août qui tombe un mardi, crée un pont et donc un week-end de cinq jours + la proximité de la vingtième édition de RPGers. Pas super propices les astres en 2017.

Ce fut néanmoins bien cool. Bénévoles toujours aussi sympas, orga efficace (mais par pitié, l'année prochaine, ramenez un micro-ondes à la buvette : le riz froid sorti du frigo, c'est dégueu), et les kopaings de Projets R dans un état de fatigue toujours plus avancé. Pour moi aussi ce fut exténuant : treize parties et presque dix heures de train dans le week-end, même sans le gros cagnard, c'est rude. Présentement, je suis tout mouru de chez mouru.



Les mercis

+ Merci aux bénévoles, et en particulier à Martial, pour l'invitation, l'orga en amont et sur place, ainsi que l'accueil chaleureux.

+ Merci à Aka pour l'hébergement.

+ Merci à Martial et Lewellane pour les véhiculages.

+ Merci à la racaille de Châteauroux, qui nous a contraint à évacuer notre wagon. On y a perdu une heure, mais au moins j'ai fini le voyage en première. À quelque chose malheur est bon.



Mon body count

13 parties, 64 joueurs, 55 morts