Sombre

Pour annoncer des actualités variées ou communiquer sur une création
Avatar du membre
Johan Scipion
Prénom :
Localisation : IdF
Contact :

Re: Sombre

Message par Johan Scipion » lun. 27 mars 2017 12:52

Valentin T. a écrit :
lun. 27 mars 2017 11:49
Pour avoir eu la chance de play-tester le scénario et le story deck, je peux vous affirmer que c'est de l'ultra-lourd qui arrive !
Merci Valentin, ça fait plaisir à lire.

Et comme on change de page, je m'auto-cite :

Johan Scipion a écrit :Sombre 7 en approche


Image
illustration Greg Guilhaumond
d'après Johann Heinrich Füssli


Au menu cette fois-ci, une aide de jeu que je playteste depuis quatre ans et un scénario que je brûle d'écrire depuis un quart de siècle.

Le story deck est un paquet d'une trentaine de cartes, accompagné d'une mécanique et d'un article dédiés. Sa fonction est d'enrichir la création des personnages et d'injecter du drama (dark, il va de soi) dans les parties de Sombre. Car le drama potentialise l'horreur en favorisant l'immersion des joueurs.

Le story deck est l'outil technique et narratif idéal pour créer facilement des liens forts à l'intérieur d'un groupe, inventer des secrets aux PJ, et maximiser les chances que ces derniers soient révélés durant la partie par les joueurs eux-mêmes. Un scénario inédit le (dé)montre. Ce one-shot long (une nuit de jeu) pour Sombre classic est un mélodrame horrifique et gothique dans l'ambiance des films de la Hammer.

La nuit sans été donne à jouer cinq prétirés : Lord Byron, Mary et Percy Shelley, Claire Clairmont et John Polidori. Il se déroule dans une villa des bords du lac Léman, lors de cette fameuse nuit d'orage de 1816 durant laquelle fut conçu le roman Frankenstein. De nombreuses aides de jeu l'accompagnent : feuilles de personnage prêtes à jouer, story cards personnalisées, plans, cartes de PNJ et cinq portraits réalisés par Greg Guilhaumond d'après des tableaux d'époque.


Le sommaire, en bref :

+ Article : Drama dark
Le mode d'emploi du story deck.

+ Scénario : La nuit sans été
Un mélodrame horrifique pour Sombre classic.
4 ou 5 joueurs – 5 à 6 heures

+ 28 pages d'aides de jeu



Parution dans 1d6 semaines.
+ Découvrir Sombre
+ Soutenir le jeu sur Tipeee
+ Consulter mon planning de démos
+ Commander des numéros de la revue

Arjuna Khan
Prénom :

Re: Sombre

Message par Arjuna Khan » lun. 27 mars 2017 22:09

J’avoue que l'horreur gothique pour sombre je suis très sceptique. Mais j'attends de voir. ^^

Avatar du membre
Johan Scipion
Prénom :
Localisation : IdF
Contact :

Re: Sombre

Message par Johan Scipion » lun. 27 mars 2017 22:31

Arjuna Khan a écrit :
lun. 27 mars 2017 22:09
J’avoue que l'horreur gothique pour sombre je suis très sceptique.
Ah ? Je veux bien que tu m'expliques pourquoi. Ça m'intéresse à fond.
+ Découvrir Sombre
+ Soutenir le jeu sur Tipeee
+ Consulter mon planning de démos
+ Commander des numéros de la revue

Avatar du membre
Johan Scipion
Prénom :
Localisation : IdF
Contact :

Re: Sombre

Message par Johan Scipion » mar. 28 mars 2017 15:04

Nouvelle contrepartie Sombre sur Tipeee et Patreon


Jimmy prend cher et s'écroule. La mégère s'acharne avec une énergie meurtrière sur son crâne, qu'elle réduit à l'état de pulpe sanguinolente. Évitant un coup de batte, Emily en profite pour sortir dans le couloir, attraper la lampe et la lancer dans la pièce. Une large mare de pétrole enflammé se répand sur le plancher, qui commence à flamber.


Les mécènes de Sombre ont reçu leur contrepartie de mars. Il s'agit cette fois-ci du compte rendu d'une partie improvisée en novembre dernier à la RJDRA, convention rôliste qu'elle fut bien, mais froide. Mais bien. Mais froiiiide. Mais biiiien.


Pour lire du Sombre nouveau tous les mois, abonnez-vous sur Tipeee ou Patreon.


Image

Image
+ Découvrir Sombre
+ Soutenir le jeu sur Tipeee
+ Consulter mon planning de démos
+ Commander des numéros de la revue

Arjuna Khan
Prénom :

Re: Sombre

Message par Arjuna Khan » mar. 28 mars 2017 17:18

Johan Scipion a écrit :
lun. 27 mars 2017 22:31
Arjuna Khan a écrit :
lun. 27 mars 2017 22:09
J’avoue que l'horreur gothique pour sombre je suis très sceptique.
Ah ? Je veux bien que tu m'expliques pourquoi. Ça m'intéresse à fond.
Peut être est-ce du au fait que je met d'autres choses que toi derrière le terme "horreur gothique" mais je trouve que le positionnement de ton jeu (c'est à dire de sombre 1 à 4 car pour le reste j’avoue ne rien en connaitre) rentre en contradiction avec ce que j'entends par horreur gothique. Quand on parle d'horreur gothique j'ai en tête pas mal de vieux films de la hammer notamment certaines adaptations de Dracula et Frankenstein, j'ai aussi en tête des références plus récente tel que le labyrinthe de pan ou l'échine du diable de del toro, sleepy holow et évidemment la dame en noir le film revival de la hammer qui me semble en être l'incarnation. Je pourrais aussi avoir en tête pas mal de nouvelles d'edgar poe ou certaine nouvelles de claude seignolle même si ce dernier est plus ancré dans des ambiances rurales. Bon j’avoue que sur ces dernières références je me base sur des livres, ce qui est certainement un peu hors de propos.

La vraie question que je me pose en fait c'est que le sombre que je connais met beaucoup en lumière un antagonisme qui est très mesurable, qui est très visible et dont on peut estimer la menace. Alors que j'ai le sentiment que déjà d'une part l'horreur gothique ne met pas en jeu la confrontation avec cette antagonisme et que d'autre part que l'antagonisme (en partie constitué par le décor d'ailleurs selon moi) n'est que le reflet des peurs des personnages et que donc il comporte une forme d'abstraction assez forte.

Avatar du membre
Johan Scipion
Prénom :
Localisation : IdF
Contact :

Re: Sombre

Message par Johan Scipion » mar. 28 mars 2017 18:36

Arjuna Khan a écrit :
mar. 28 mars 2017 17:18
Quand on parle d'horreur gothique j'ai en tête pas mal de vieux films de la hammer notamment certaines adaptations de Dracula et Frankenstein, j'ai aussi en tête des références plus récente tel que le labyrinthe de pan ou l'échine du diable de del toro, sleepy holow et évidemment la dame en noir le film revival de la hammer qui me semble en être l'incarnation.
On est presque d'accord. Tu oublies juste les films Universal, qui fondent le genre. Pour ce qui est de Del Toro, je citerais surtout Crimson Peak (médiocre, malheureusement).

j'ai le sentiment que déjà d'une part l'horreur gothique ne met pas en jeu la confrontation avec cette antagonisme et que d'autre part que l'antagonisme (en partie constitué par le décor d'ailleurs selon moi) n'est que le reflet des peurs des personnages et que donc il comporte une forme d'abstraction assez forte.
Et ben écoute, Dracula comme le monstre de Frankenstein, la momie ou le loup-garou sont tout sauf des personnages abstraits. Et même, quand ils s'y mettent, ils cognent vachement dur. Du coup, ça me paraît pile-poil raccord avec Sombre.

Mais je comprends que tu envisages le genre dans sa dimension la plus psychologisante. Or justement, c'est un truc que j'ai beaucoup travaillé avec ce scénario, Valentin qui l'a joué pourra en témoigner. Je suis donc confiant : tu vas kiffer. 8-)
+ Découvrir Sombre
+ Soutenir le jeu sur Tipeee
+ Consulter mon planning de démos
+ Commander des numéros de la revue

Avatar du membre
Johan Scipion
Prénom :
Localisation : IdF
Contact :

Re: Sombre

Message par Johan Scipion » mer. 29 mars 2017 12:10

Il y aura du Sombre à Eclipse ce week-end.


Image


Démos courtes (et gratuites) de Sombre zéro sur mon stand samedi et dimanche.

Non-stop les deux jours.
+ Découvrir Sombre
+ Soutenir le jeu sur Tipeee
+ Consulter mon planning de démos
+ Commander des numéros de la revue

Valentin T.
Prénom :

Re: Sombre

Message par Valentin T. » mer. 29 mars 2017 15:53

Johan Scipion a écrit :
mar. 28 mars 2017 18:36
Mais je comprends que tu envisages le genre dans sa dimension la plus psychologisante. Or justement, c'est un truc que j'ai beaucoup travaillé avec ce scénario, Valentin qui l'a joué pourra en témoigner. Je suis donc confiant : tu vas kiffer. 8-)
- Dans le cas des quickshots de Sombre, les participants peuvent se reposer sur le système de résolution pour improviser une ambiance horrifique sans galérer. En général, ce dispositif aboutit à du survival classique.
- Dans le cas des scénario de Sombre, la préparation permet de ne pas utiliser le système comme un simple soutien mais d'imbriquer la mécanique avec le scénario. Cela permet de déployer au mieux une facette de ce que permet le jeu, d'orienter le game-play dans une direction particulière. Dans le cas du scénario de S7, celui-ci propose un canevas spécifiques qui canalise la partie dans la direction voulue (le mélo-dark). Et perso, je trouve que ça marche top !

Avatar du membre
Johan Scipion
Prénom :
Localisation : IdF
Contact :

Re: Sombre

Message par Johan Scipion » mer. 29 mars 2017 19:13

Valentin T. a écrit :
mer. 29 mars 2017 15:53
/.../
Complètement d'accord avec cette analyse.
+ Découvrir Sombre
+ Soutenir le jeu sur Tipeee
+ Consulter mon planning de démos
+ Commander des numéros de la revue

Avatar du membre
Johan Scipion
Prénom :
Localisation : IdF
Contact :

Re: Sombre

Message par Johan Scipion » lun. 3 avr. 2017 18:14

7 démos à Eclipse – avril 2017 – Rennes


Image
Miaou !
photo convention Eclipse


Je rempile. Il y a quinze jours, Montpeul. Ce week-end, la Bretâââgne. Rennes pour être précis et sa convention Eclipse, à laquelle je participe chaque année depuis, pfff, loin. Enfin, chaque année c'est vite dit : en 2016, il n'y en a pas eu. Celle de 2017 est donc un redémarrage.

De mon côté en tout cas ce fut un poil laborieux. Mon orga s'étant calée vachement tard, ce retard à l'allumage m'a contraint à me rabattre sur des horaires de train pas faciles. J'arrive le vendredi soir et repars le dimanche bien après la fermeture. Long, long, looong week-end. Habituellement, je me pointe en tout début d'après-midi du samedi, monte rapido le stand, enchaîne quelques démos Zéro et propose une partie longue à la bourse aux scénars du soir. Je termine dans la nuit, puis me repointe pas trop tôt le dimanche pour deux ou trois démos flash supplémentaires avant de plier mes gaules.

Cette année, je vais être présent dès l'ouverture, samedi matin. Du coup, je ne me vois a priori pas trop mener en nuit après toute une journée passée à enchaîner les démos sur mon stand. Surtout que quinze jours plus tôt, y'a eu Montpeul, dont je ne suis pas encore tout à fait remis, et que le week-end prochain, c'est le FMI à Montrouge. Je suis dans mon tunnel de convs du printemps, faut que je me ménage pour tenir la distance. J'hésite longtemps à inscrire une partie le samedi soir, puis renonce. Je verrai sur place.

L'autre souci, c'est le retour de la crève. Et ça commence à faire un peu beaucoup, je trouve, au point que je m'interroge. Oui je suis fatigué (bouclage Sombre 7 + tunnel de convs = pas top combo du tout), oui je vieillis, oui la météo ne fait rien qu'à passer du beau au pas beau au re-beau (le chaud-froid-chaud, ce Mal qu'on ne dénonce pas assez), oui les convs sont, du fait de l'affluence du public, des repères à microbes. Mais. Quand. Même. J'y ai droit plus souvent qu'à mon tour. Je me demande sérieusement si je n'ai pas, avec l'âge, développé une allergie au pollen ? Une visite chez l'allergologue me semble une bonne idée.

Quelle qu'en soit la raison, j'ai la crèèève. Et bientôt, plus de voix. Dès la seconde démo, je souffre. Je finis la troisième en mode death metal. Clairement, je paie Montpeul : j'ai trop forcé il y a quinze jours. Heureusement qu'à Rennes, les conditions de jeu sont très bonnes. Ma table est à l'extrémité du hall, au calme, juste à côté de mon stand.

(À ce propos, anecdote rigolote. Nous sommes en matinée, le soleil brille, il fait même chaud. Ouais, en Bretagne début avril, cette hallu. Je dédicace un Sombre sur mon stand. Passent un père et sa fille ado, qui s'effondre pile-poil devant moi. Rien de grave, juste un petit malaise hypo. Deux minutes et un Kit Kat plus tard, elle est sur pied. Tout de même : ils ont remonté tout le hall et c'est précisément devant mon stand qu'elle tombe dans les pommes. Que je sois damné si Sombre ne fait pas peur !)

Or donc, je m'accroche et continue à recruter, ce qui en soi n'est pas simple car il n'y a pas des masses de flux. C'est toujours le cas à Eclipse, où les tables de jeu sont éparpillées dans les différents étages du bâtiment, une par salle de classe (la conv se déroule dans une fac), mais cette année, y'a vraiment pas un chat durant les créneaux de jeu. J'assure malgré tout quatre démos dans la journée. Très correct. De toute façon, je ne suis pas en mesure de tenir un rythme plus soutenu. En soirée, ça ne va pas trop mal. Je n'ai plus de voix, c'est un fait, et mon nez est bien encombré, mais je suis raisonnablement d'attaque. Pas de maux de tête, pas trop crevé. Fatigué bien sûr, mais pas plus que n'importe quel autre samedi soir dans n'importe quelle autre conv. Y'a donc moyen que je tienne encore un peu.

Kevin Baussart, depuis longtemps fan de Sombre (il est l'auteur de Kakurenbo, un scénario J-horror pour Zéro), m'a demandé un peu plus tôt dans la journée si j'étais disposé à mener un quickshot en soirée. Jugeant que mon état me le permet, je lui confirme que oui. Avant cela, j'assure encore une démo flash, un Dracula à huit joueurs très réussi. À 23h, nous voici à pied d'œuvre. Je suis toujours dans le hall, sur ma table de démos (je mène en side de la conv, en contrebande comme qui dirait). Autour de moi, quatre joueurs, Kevin et ses amis.

J'avais prévenu que vu mon état, il ne fallait attendre qu'une partie courte. Je tablais sur 90 minutes. La séance (brainstorming + impro) durera finalement le double. Nous terminons à 2h du mat' sur un bilan très positif. En dépit de ma voix défaillante et de ma fatigue grandissante, la partie fut vachement bonne (j'en enverrai le compte rendu à mes tipeurs dans 1d6 mois). Je n'ai pas regretté de m'être fait douce violence pour mener en nocturne. Il n'aurait pas fallu que cela dure plus longtemps cependant car j'étais au bout de mon rouleau. Je rentre et m'écroule.

Le lendemain, retour à la conv en fin de matinée. Waterloo morne plaine : un pelé et deux tondus, voire un pelé tout seul. Une dernière partie tout de même, notre traditionnelle démo de fin d'Eclipse avec les gens du 7e Cercle et, ce qui me fait particulièrement plaisir, Vincent Mathieu, l'auteur de Cats. Car bien sûr, je mène un Chombre, mon scénario dans lequel on joue des chats, et qui me fut inspiré par le jeu de Vincent. Un pur massacre. Les PJ prennent ultra cher, ce qui n'empêche pas la partie d'être bien cool. Je commence à avoir ce scénar bien en main, ça fait plaize.

Au total, une excellente Eclipse, qui m'a permis de revoir tout un tas de gens hyper sympas et m'a laissé le temps de causer avec plein d'auteurs, éditeurs et simples rôlistes que je n'ai pas forcément l'occasion de voir très souvent. Le week-end fut certes un poil moins trépidant que les années précédentes, mais dans l'état où j'étais, cela m'a parfaitement convenu. J'ai donné tout ce qui me restait, je n'aurais pu faire plus. Vivement l'année prochaine.



Les mercis

+ Merci aux orgas et aux bénévoles pour leur travail et leur coolitude. Spécial dédicace à Olav, qui s'est occupé personnellement de mon orga avant et pendant la conv.

+ Super gros merci à Bartab pour l'accueil chaleureux, l'hébergement façon dortoir, les discussions rôlistes et les nombreux véhiculages tout au long du week-end. Tu roxxxes, copain.

+ Merci à Krom de Projets R, qui a mené un Sombre à la mode Shining vendredi soir. Sa partie fut un succès, j'en ai eu des échos flatteurs durant tout le week-end. GG !



Mon body count

7 parties, 38 joueurs, 32 morts
+ Découvrir Sombre
+ Soutenir le jeu sur Tipeee
+ Consulter mon planning de démos
+ Commander des numéros de la revue

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité