Méthodologie et expérimentation

Pour discuter de tout ce qui n'aurait pas sa place ailleurs
Répondre
Avatar du membre
kiraen
Prénom :

Méthodologie et expérimentation

Message par kiraen » mar. 7 févr. 2017 21:39

Salut à tous, je bosse en ce moment sur la suite de mon article sur le geste rôliste (ou plutôt sur les questions que m'inspirent cette notion), en particulier sur la transmission de ces hypothétiques gestes rôlistes (si je ne suis pas sur de la pertinence du concept, c'est un modèle qui semble m'aider à réfléchir).

Pour parler en jargonnant le moins possible, je m'intéresse à la pratique du jeu de rôle, et en particulier à la façon dont les rôlistes construisent, étendent et transmettent leur pratique. Il me semble que dans une base de jeu de rôle, sont codées à la fois des règles qui guident la fiction, induisent des comportements mais aussi des conseils qui vont guider la pratique de la mise en place de ce canevas de règles. C'est à dire, pour reprendre une terminologie forgienne que je maitrise imparfaitement qu'une base de jeu de rôle devrait contenir les règles du jeu mais aussi ce qui permet de passer de ces règles au véritable système de jeu de la partie. J'aime particulièrement l'image (peut être trompeuse) d'une compression/décompression du système lorsqu'on passe de la forme écrite de la base à son application dans la partie.

Ces réflexions m'amènent à développer une expérience de pensée qui pourrait donner naissance à un protocole d'expérience sur le sujet, seulement ma formation en sciences humaines et sociales est fort limitée et les outils permettant de mettre en place ce protocole et de l'exploiter me font défaut.

Je compte donc sur vous pour m'aider à juger de la faisabilité de la chose. et éventuellement à monter le protocole d'expérience.

Imaginons que nous écrivions un jeu, simple et assez neuf pour qu'on en parle nulle part sur le net, et qui ne se lie pas particulièrement à la tradition orale rôliste. De manière à ce que seules les informations présentes dans la base du jeu permettent de mettre en place une partie.

Imaginons ensuite que nous donnions ce jeu à deux groupes de jeu différents et isolés, sans aucun conseil d'application et qu'on leur demande d'y jouer.

Je suis très curieux du résultat final, c'est à dire la partie jouée, la façon dont ils appliquent les règles lues, et la façon dont leur passé (leur tradition) influence la "décompression" du jeu pendant leur partie.

Je me dis aussi qu'on pourrait s'intéresser au passé rôliste de chacun des groupes de jeu et regarder l'influence de leurs traditions propres sur leur façon de jouer à ce jeu.

J'espère que vous y trouverez un intérêt, depuis que j'ai cette idée en tête je me dis que l'expérience pourrait nous apprendre beaucoup si seulement on avait les moyens de mesurer ses résultats de manière plus ou moins objectives. Mais je me dis aussi qu'il doit exister des méthodes pour prendre en compte les différents biais qui s'installent lorsqu'on étudie l'humain, des méthodes que je ne possède pas.

ça serait quand même beaucoup plus simple si nos joueurs étaient des molécules !
Les Voix d'Altaride - http://www.cendrones.fr/

Brisecous
Prénom : Mathieu
Localisation : 66
Contact :

Re: Méthodologie et expérimentation

Message par Brisecous » mer. 8 févr. 2017 08:47

Salut kiraen,

Ta question est intéressante et elle présente un écho particulier chez moi. Je suis obsédé depuis quelques temps par le concept des règles induites, les règles non écrites dans le bouquin mais pourtant nécessaires pour pouvoir jouer, et qui sont transmises à des joueurs novices par cooptation d'un joueur expérimenté. Je m'intéresse beaucoup à cette notion de règles induites car elle touche très fortement à la capacité d'un jeu de rôle à s'ouvrir à des utilisateurs totalement novices (sans cooptation). Comment développer le jeu de rôle auprès du grand public si les jeux proposés dans le commerce sont incapables de former de nouveaux joueurs dans de bonnes conditions, faute de leur présenter l'ensemble des règles nécessaires à une bonne partie ?

Ce concept de règles induites me semble rejoindre et faire partie de cette "pratique rôliste", de ces "traditions" ou encore de ces "gestes rôlistes", transmis au sein du groupe par la pratique rôliste, et dont tu voudrais mesurer les impacts et les différences d'un groupe à l'autre.

Avatar du membre
Epiphanie
Prénom : Julien
Localisation : Paris
Contact :

Re: Méthodologie et expérimentation

Message par Epiphanie » mer. 8 févr. 2017 09:33

Alors je pense déjà que tu peux oublier l'objectivité. Le sérieux non, mais l'objectivité oui. Le principal biais en ce moment dans les sciences humaines, à mon sens (du moins en anthropo et en histoire), c'est de ne pas reconnaitre la subjectivité de l'observant et de(s) observé(s). Bon, ceci évacué, quelques idées en vrac:

- La première chose à faire à mon sens, c'est de déterminer une liste de gestes que tu as pu constater par ailleurs et qui constitueront ta base d'études. Je crois que c'est déjà fait dans ton premier article. Il ne faut pas que ça soit trop fermé, bien sûr, et qu'il reste la possibilité de modifier la liste en fonction des observations. Il me semble donc que de ce côté-ci t'es op.

- La deuxième chose c'est d'observer sur un nombre significatif de groupes en conservant les mêmes données de base. Si je reprend ton intitulé, des gens qui ne connaissent pas le jeu avant qu'on le leur explique à la table. A mon sens, il faut voir qui "anime" la partie. Pas forcément le MJ, mais celui qui propose les règles à la table ou du moins représente l'autorité. Dans un premier temps, il serait peut-être bien de l'évacuer de l'observation, histoire de se concentrer sur ceux qui reçoivent, quitte à refaire une salve d'observations plus tard. Il faudrait que ce soit toujours la même personne qui présente toujours de la même manière pour éviter les variations d'interprétations. Est-ce que c'est toi? Est-ce que c'est quelqu'un d'autre? J'opterais pour la deuxième proposition, de manière à ce que tu puisses faire tes observations tranquilles.

- La troisième chose, c'est quelle proposition de jeu. Je me demande s'il ne faudrait pas partir sur un jeu très simple, qui ne demande pas beaucoup d'assimilation, de manière à lancer le jeu vite et de pouvoir faire rejaillir plus facilement les comportements singuliers à la table. D'autant plus s'il n'y a aucun conseil à donner. Je laisse ça en suspens, faut y réfléchir, mais c'est à mon sens la chose la plus difficile à déterminer.


Maintenant quels biais tu peux rencontrer:
- Le problème de ce que tu appelles l'histoire des joueurs et qui renvoie au vécu avant la partie test. A mon sens, le seul moyen que tu as d'investiguer dessus, c'est de mener des entretiens avec chacun des joueurs avant ou après la partie; sachant que si tu annonces ça avant, tu risques de biaiser la manière de jouer en les forçant à réfléchir à ce qu'ils ont fait (mais bon, en disant que tu procèdes à une expérience, il y a de facto un biais à prendre en compte).

- L'interview: il te faut des questions qui te permettent de relever les points saillants. Là je ne vois que ton expérience empirique pour le développer, mais il faut faire attention à la formulation des questions afin qu'elles ne ferment pas l'expression. Il y a des techniques, en sociologie, pour créer des questionnaires pas trop biaisés. On pourrait faire appel à Mister Steve J. aussi, qui aura certainement un avis pertinent sur la question.

- Le jeu en lui même peut provoquer des biais. Si tu veux pouvoir faire des observations et systématiser le processus, il faut quelque chose de court et de simple... mais les jeux courts et simples, comment risquent-ils d'être pris par les joueurs? Est-ce que ça bouleverse leur manière de jouer? Tu risques d'avoir des résultats très variés selon l'historique et les préférences des joueurs. A mon sens, ça risque de nécessiter plus que l'étude de deux tables de jeu pour en tirer quelque chose. Mais ça c'est une appréhension au doigt mouillé bien sûr.

- La perception du système et de la partie par les joueurs: En dehors de l'historique, ça peut être intéressant de prendre les impression, à chaud et à froid des participants. Comment ils ont trouvé le jeu? Est-ce qu'ils se sont amusés? Est-ce qu'ils se sont sentis à l'aise? Comment ils ont géré la partie, l'assimilation des règles etc. Et ça demande un nouveau questionnaire. C'est à mon sens important parce que là tu leur rend la parole dans une phase d'expression relativement libre, et ça permettra: 1e de voir comment eux-même ressentent les choses, et 2- D'identifier certains biais sociaux éventuels.


Voilà, il y aurait encore bien des choses à dire sans doute...

Avatar du membre
Epiphanie
Prénom : Julien
Localisation : Paris
Contact :

Re: Méthodologie et expérimentation

Message par Epiphanie » mer. 8 févr. 2017 09:39

Ah si, il faut que tu explicites aussi tes propres biais d'observant. Ça pourrait être bien que tu prévoies aussi pour tes archives un petit récapitulatif de qui tu es, de ce pourquoi le questionnement t'intéresse et de ton parcours rôliste et intellectuel.

Valentin T.
Prénom :

Re: Méthodologie et expérimentation

Message par Valentin T. » mer. 8 févr. 2017 11:12

Ce sujet est terriblement passionnant.
Je m'y colle dès que j'ai un peu de temps !

---
je me dis aussi qu'il doit exister des méthodes pour prendre en compte les différents biais qui s'installent lorsqu'on étudie l'humain, des méthodes que je ne possède pas.
Le sujet est massif, il demande de se retrousser les manches sérieusement, mais je crois que ça vaut largement le coup.

Je ne crois pas qu'il existe une méthode unique ou consensuelle. Il me semble qu'un travail rigoureux s'attache à traiter chaque question pour elle-même, afin de dégager une méthodologie qui lui est adaptée. La confrontation permanente de ton travail avec les sources à ta disposition qui te semblent les plus pertinentes est pour moi une approche plutôt saine.

Une façon d'améliorer la rigueur de ton projet est de profiter de cet espace pour confronter activement ta méthodologie à la critique (c'est d'ailleurs un des objectifs de cette section).

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité